• Lecture : Gai Pied, être gay il y a trente ans (1979-1992)

    Lecture : Gai Pied, être gay il y a trente ans (1979-1992)

    Comment était la vie gay il y a trente ans ? Avant le magazine TETU, avant Yagg, il y a avait GAI PIED. Où sortait-on ? Qui défendait nos droits ? Une période riche d'enseignement comme la dépénalisation de l'homosexualité, les premières gaypride, l'histoire du monde associatif, et aussi l'arrivée du Sida. Thomas Dupuy nous fait (re-)découvrir ces années clefs et les 541 numéros du magazine à travers son ouvrage...

  • Lesbienne et motarde

    Lesbienne et motarde

    La moto ne se conjugue pas seulement au masculin. Les femmes savent mener leur danse sur la route. Elles aiment ça. Sandra est une passionnée de moto. Elle vient de créer un groupe dédié aux femmes motardes pour vivre pleinement leur passion commune. Rencontre de Sandra dans la campagne normande...

  • Sida : l’épidémie ne régresse pas et augmente chez les jeunes gays de -25 ans

    Sida : l’épidémie ne régresse pas et augmente chez les jeunes gays de -25 ans

    Les derniers données de l’épidémie du SIDA en France viennent d'être publiées. Si on peut se satisfaire de la stabilité des chiffres de contamination, l’épidémie est toujours présente et ne régresse pas. Un chiffre plus inquiétant est la recrudescence des contaminations chez les jeunes gays. Comme les années précédentes, GAYVIKING vous propose le bilan de l’épidémie notamment par région...

  • Rouen : ouverture d’une permanence d’écoute et conviviale LGBT… et des projets

    Rouen : ouverture d’une permanence d’écoute et conviviale LGBT… et des projets

    Une nouveauté pour Rouen et son agglomération : la création d'une permanence d'accueil gay et lesbien dans un lieu original par l'association Gay'T Normande qui annonce également de beaux projets en préparation comme la réapparition des journées du cinéma gay et lesbien à Rouen. Rencontre avec Florence, sa présidente...

  • Homophobie : « c’est pas un sport de Tafiole » un journaliste crée l’indignation

    Homophobie : « c’est pas un sport de Tafiole » un journaliste crée l’indignation

    Cela n’aurait pu être qu’une anecdote ou une simple histoire de vestiaire. Non, c’est un triste rôle que joue un journaliste avec beaucoup de sens et de contre-sens et contribue à faire le lit de l’homophobie. L’homophobie qui s’exprime par des insultes comme celle employée ne doit pas être banalisée...

  • Transidentité, à la frontière des genres

    Transidentité, à la frontière des genres

    Garçon ou fille. Beaucoup de personnes n'arrivent pas à se définir. Ne pas se reconnaître dans le sexe attribué à notre naissance, ce n'est pas une maladie. Il faut pouvoir l'accepter et que la société l'accepte également. Rencontre avec Allan qui met en place des groupes de paroles pour les personnes transidentitaires...