03 décembre 2016

A Barentin : prêtes à se marier

barentin-maries(article publié le 27 mai 2013)

Le journal local Paris-Normandie a accordé un bel article samedi dernier sur le témoignage de Cyrille et Lydie habitants la ville de Barentin près de Rouen prêtes à se marier très prochainement.

Des deux tourtereaux ont encore un peu d’appréhension car elles seront prochainement dans la tête de listes des premiers mariées de la région. Un beau témoignage même si des abonnés au journal n’ont pas trop apprécié le témoignage.

Il y a des choses qui faisaient mal

Le débat et les manifestations anti-égalité ont laissé des traces dans l’esprit des deux jeunes femmes âgées de 48 et 32 ans. : « C’est malheureux de devoir se taire. Mais étant les premières, nous ne pouvons écarter le risque d’une manifestation d’opposants, d’une action de perturbateurs, voire d’une agression ou d’un geste désespéré. Dans quelque temps, lorsque le mariage pour tous sera entré dans les mœurs, personne n’y fera plus attention. Mais aujourd’hui, nous sentons bien que l’hostilité des homophobes est montée d’un cran. Dans la rue désormais, on évite de se donner la main » et d’ajouter : « Il y a eu des choses qui faisaient mal. Des insultes, des menaces… Des enfants placés en première ligne des défilés alors que leurs parents n’ont encore aucune idée de leur orientation sexuelle future. Mais surtout, dans cette période de crise économique, j’estime qu’il y a d’autres sujets de manifestation – pour l’emploi, le pouvoir d’achat, le régime des retraites – que de s’élever contre deux personnes qui s’aiment, même si elles sont du même sexe ».

Il n’est plus question de se laisser faire

« Il n’est plus question de se laisser faire« . « On assume ce que l’on est. On ne fait de mal à personne et on ne demande qu’à vivre tranquillement notre amour. Aussi, s’il devait y avoir des insultes, nous n’hésiterions pas à porter plainte, assurent-elles. Elles constituent désormais un délit. ».

Extraits Paris-Normandie (édition du 25 mai 2013 – FRANCK BOITELLE)

Dans la rue, dans les centres commerciaux qu’elles fréquentent, les regards se sont faits ces derniers mois plus lourds. Les commentaires, plus devinés qu’entendus, plus fréquents… « On a bien senti un durcissement, une radicalisation des positions. Alors, ça a été un vrai soulagement lorsque la loi Taubira a été adoptée à l’Assemblée nationale. Cela mettait fin à des mois d’attente, de frustration, d’angoisse à chaque fois que le calendrier du processus était modifié. Surtout que j’avais déjà entrepris des démarches auprès de la mairie de Barentin, où j’ai été vraiment très bien accueillie, et que j’avais réservé une salle pour la fête », ajoute Cyrille.

mariage-fille-figurine

Dès le mois de février en effet, sans certitude aucune quant à l’adoption du texte, les compagnes prévenaient leurs proches, leurs amis, choisissaient les alliances et commençaient à préparer la fête. « Nos parents ont super bien réagi, se réjouissent-elles. Nos amis aussi. Nous avons invité environ 70 personnes, dont pas mal de copains motards. Et la fête sera sur le thème du cinéma. »

La crainte d’avoir oublié quelque chose…

Les tenues – tailleur-pantalon – ont également été choisies. L’heure est aujourd’hui à l’étude des détails. Avec, comme chez tous les futurs époux, la crainte d’avoir oublié quelque chose…

Et ensuite ? « Ensuite la vie commune, tranquille. On ne demande qu’à se faire oublier et à vivre la vie que nous avons choisie. La moto, le cinéma, les voyages… »

Pas de désir d’enfant ? D’adoption ? « Aucun, assure Lydie. Nous sommes toutes deux très attachées à nos familles, avec des neveux, des nièces que nous pourrons gâter. Ça me suffit largement et la présence d’un enfant ne serait pas vraiment compatible avec nos envies de bouger à moto et de voyager… » « Pour ma part, j’ai passé l’âge », ajoute Cyrille. Sans regret.

Réactions heureuses et malheureuses

En tout cas… même si la loi a été votée les propos déplacés continuent toujours sur le net, tellement plus simple de se cacher derrière un pseudo. Des abonnés n’ont pas hésité à laisser de beaux commentaires et félicitations : « Vive les mariés » ou « Avec tous mes voeux de bonheur; les vacances terminées, votre mariage sera jugé aussi beau que les autres »

Mais d’autres réactions restent inacceptables même si elles sont minoritaires : « Ah , le progrès, dans toute son horreur ! » ou bien : « il y en a marre d eux » et encore : « le mariage homo et tout le toutim c’est comme l’islam oui mais pas chez nous !!!« . Les commentaires étaient toujours en ligne ce matin.

pn-reactions1  pn-reactions2

A lire également

un commentaire

  1. Greenhornet 76

    Heureuses de franchir le pas et d’être égalles aux heteros!! Au moins une avancée dans la société, il était temps!!
    Et j’espère que pleins d’autres mariages homos suivront…..

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *