À Rouen, le cinéma LGBT revient avec Ciné Friendly pour créer du lien

Article publié le 16 avril 2018

La 4ième édition de Ciné Friendly, les journées du cinéma LGBT (lesbienne, gay, bi, transgenre), se déroulera à Rouen du 19 au 21 avril prochain au Cinéma l’Omnia. Cet évènement reste aujourd’hui unique en Normandie avec près de 1000 spectateurs attendus. Un festival où les différences et les identités s’expriment sur grand écran. Le cinéma LGBT est-il une forme de militantisme ?

À Rouen, le cinéma LGBT revient avec Ciné Friendly

Benjamin Duval le coordinateur du festival souhaite ouvrir Ciné Friendly au grand public, au-delà des questions LGBT : « Les films à clichés gays ne sont pas sélectionnés. Il n’y a pas de scène de sexe inutile. Les thèmes sont variés avec une exigence qualitative élevée ».  Les films présentés à Ciné Friendly sont des histoires d’amour, des documentaires et des court-métrages. Le festival traite « des questions LGBT certes, mais ils sont tous dénués de communautarisme » ajoute Benjamin Duval.

Un festival pour créer du lien

Thomas Leroy,  le président de Gay’T Normandie, association organisatrice, considère que l’art, notamment cinématographique, est un de ces vecteurs de réflexions : « Entrer dans une salle de cinéma, c’est faire un pari : celui d’accepter de se confronter à l’inattendu, de sortir de notre zone de confort et s’exposer à faire heurter notre esprit pour qu’il s’ouvre un peu plus ».
Cette réflexion est bien l’objectif de Ciné Friendly : « créer des ouvertures dans le dialogue et du lien entre les gens, non pas pour changer à tout prix notre vision du monde mais proposer de l’élargir un peu plus » précise Thomas Leroy.

À Rouen, le cinéma LGBT revient avec Ciné Friendly

Le directeur du Cinéma l’Omnia, Hervé Aguillard, est dans le même esprit : « Notre cinéma – l’Omnia – est une salle classée art et essai. A ce titre, notre philosophie est axée sur l’ouverture, la découverte, l’échange et la réflexion à travers les films que nous programmons. La thématique LGBT est un sujet qui a toujours été lié au cinéma et nombreux sont les réalisateurs, connus ou inconnus, qui ont utilisé cette expression artistique pour aborder un certain nombre de questions touchant à l’identité sexuelle et au genre. »

Jean-Marc Delacruz, le directeur de la programmation du Cinéma l’Omnia, ajoute que Ciné Friendly donne un sens politique et militant. ‘En ce qui me concerne, la problématique LGBT, à travers le monde et au niveau national,  est loin d’être réglé. Le rêve de tout programmateur d’une salle Art et Essai est de fédérer tout les publics sur ce type de manifestation: LGBT et Hétéro cinéphile en toute simplicité. Sortir des ghettos qui nous oppressent et de la radicalité. Un simple festival de cinéma… »

À Rouen, le cinéma LGBT revient avec Ciné Friendly

Des bénévoles libres de leur action

L’association Gay’T Normande qui organise ce festival depuis 2015 bénéficie d’une réelle liberté dans sa programmation. Et pour preuve, le Cinéma l’Omnia laisse totalement libre le collectif de bénévoles. Son directeur Hervé Aguillard précise : « nous n’avons pas un droit de regard sur la programmation qui est du seul ressort des organisateurs du festival. C’est donc avec plaisir que nous allons découvrir les films sélectionnés en même temps que le public présent ». 

Le festival Ciné Friendly est organisé par quelques bénévoles de l’association Gay’T Normande. 
Du côté de la ville de Rouen, l’association a du attendre 4 ans pour que la municipalité se décide à apporter son concours à cet évènement local. Aujourd’hui, la ville apporte une subvention de 400 euros. Pour compléter son financement, l’association a pu obtenir quelques dons de particuliers mais aussi de petits commerces rouennais. 

Avec une programmation originale Ciné Friendly devient un évènement incontournable de la vie LGBT rouennaise au même titre que la marche des fiertés (gaypride).

À Rouen, le cinéma LGBT revient avec Ciné Friendly

La programmation

Le tarif du festival reste très accessible : 5,50 euros la séance pour le plein tarif et 4 euros en tarif réduit.

programme officiel 

Jeudi 19 avril 2018

20h Film Beach Rats de Eliza Hittman (USA – 2017)
22h Film Elle et Moi (VOST) de Maria Sole Tognazzi (Italie – 2015)
A noter que la soirée d’ouverture aura lieu au bar XXL Club à 23h30

Vendredi 20 avril 2018

20h Film Al Berto (VOST) de Vicente Alvez Do O (Portugal – 2017)
21h30 Film The Stange Ones (VOST) de Christopher Radcliff et Lauren Wolkstein (USA – 2018)

Samedi 21 avril 2018

14h Documentaire Gabrielle ou le saut de l’ange de Bernadette Saint Remi (Belgique – 2016)
15h30 Documentaire Tab Hunter (VOST) de Jeffrey Schwarz (USA-  2015)
18h Séance de courts métrages (VOST)
20h Film Un Secret de trop (VOST) de Sasha King et Brian O’Donnel (USA – 2015) puis remise des prix du festival.
A noter que la soirée officielle de clôture aura lieu au bar Le Milk dès 22h.

Lieu : Cinéma L’Omnia République (28 rue de la République à Rouen). Accessible par bus avec les lignes 6, 7 et les trois lignes TEOR (T1, T2, T3) – Station « République ». En voiture : parking Cathédrale.

programme & synopsis 

À Rouen, le cinéma LGBT revient avec Ciné Friendly

Pendant ces trois jours, pas moins de cinq invités de marque seront présents :

La réalisatrice belge Bernadette Saint-Rémi partagera un moment privilégié avec le public autour de son documentaire Gabrielle ou le saut de l’ange. Elle sera accompagnée de l’actrice principale Gabrielle.
Par ailleurs, le réalisateur de La dérade, Pascal Latil sera aussi présent. Comme l’année dernière, le romancier rouennais Sébastien Monod sera également l’invité de cette édition (il a récemment publié Montgomery Clift, l’enfer du décor, ed. Lettmotif).
Enfin, fortement ancré dans son territoire normand, Ciné Friendly met à l’honneur les artistes locaux. Cette année le festival projettera le premier court-métrage du jeune réalisateur rouennais Nicolas Guittet Le choix des maux

À Rouen, le cinéma LGBT revient avec Ciné Friendly

Connaître l’association Gay’T Normande…

Au-delà de cet évènement, et dans le même esprit, l’association Gay’T Normande poursuit son travail avec notamment des interventions en milieu scolaire, permanences mensuelles d’écoute, espaces de paroles sur la prévention. « Nous avons crée un groupe de travail de soutien à des démarches individuelles, pour nos adhérents qui rencontrent des difficultés en lien avec de l’homophobie ou du harcèlement » ajoute Thomas Leroy le Président. Ce groupe a pour objectif de définir de quelle façon Gay’T Normande peut apporter un support éventuel à leur démarche : attestations, relais avec des professionnels du Droit… ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *