22 septembre 2017

Le bar gay, le XXL, à Rouen est vendu…

xxlvendu2

(article publié le 13 février 2006)

C’est bien fini, après neuf ans passées aux commandes du XXL, Stéphane passe la main. Retour sur les évènements des derniers mois et les moments d’une vie gay bien remplie sans oublier sa clientèle qu’il remercie vivement sans qui rien ne se serait construit …

Entretien avec Stéphane, patron du bar gay Le XXL à Rouen.

Gaynormandie (Fred) : « Alors, il paraît que c’est fini ? »

Stéphane : Oui, c’est terminé après une très belle expérience au bout de neuf ans.

Fred : « Pourquoi avoir vendu le XXL ? »

Stéphane : Comme tout commerce, tout outil de travail, à un moment, il faut savoir vendre.

Fred : « Mais les affaires ne ‘marchaient’ plus ? »

Stéphane : Non, au contraire, les affaires marchent très bien. C’est d’ailleurs un très bon établissement reconnu sur Rouen et la région.. Simplement, quand une offre se présente, il faut savoir vendre. C’était aussi le déclic et le bon moment pour passer à autre chose.

Je me suis fais plaisir pendant neuf ans. Mais à part changer la déco et multiplier les soirées à thèmes, j’ai envie de créer autre chose.

Fred : « Tu as passé une petite annonce pour vendre le XXL ? »

Stéphane : non, pas du tout. Pendant ces neuf années, j’ai régulièrement reçu des propositions. Cela a failli se faire l’année dernière avec une bonne offre, mais l’acheteur n’a pas pu avoir son financement. La plupart des acheteurs venaient de la région parisienne.

xxlvendu4

Fred : « Et que peux-tu nous dire sur les nouveaux propriétaires ? »

Stéphane : C’est un petit couple de garçons très sympa, homos, qui veulent continuer dans le même esprit. Le fait de garder l’affaire dans ces conditions a été déterminant. Cela m’aurait dérangé de vendre pour un autre type de commerce, hétéro par exemple. Le XXL est important dans la vie gay rouennaise.

C’est un petit couple très sympa qui veut se faire plaisir. Cela va redonner du sang neuf au XXL. Ces garçons sont déjà dans le commerce gay à Paris avec un bar, mais ils sont issus de la Province qui connaissent très bien et y ont fait leurs débuts.

xxlvendu7

Fred : « Pendant ces années à la tête du XXL, comment as-tu vu ton commerce dans le milieu gay ? »

Stéphane : Je dirai qu’il faut bouger, aller à l’extérieur, trouver des nouvelles tendances. Il faut savoir se remettre en question en permanence que se soit pour les décors ou la musique. Par exemple : sur Paris, il peut y avoir de très beaux établissements mais si à l’intérieur, ça ne bouge pas, c’est statique, la mayonnaise ne prend pas. La personnalité du patron fait beaucoup aussi. Moi, j’ai la mienne, que l’on aime ou que l’on n’aime pas. J’ai mon franc-parlé. Je préfère dire ce que je pense plutôt que faire des sourires niais à tout le monde. J’ai toujours fonctionné comme ça et je continuerai. C’est aussi pourquoi on m’appelle « La Mère ». De plus, on est une petite communauté dans une grande ville comme Rouen, on peut oser déconner un peu entre nous contrairement aux lieux hétéros qui brasent beaucoup plus de monde. Mais toujours dans un respect mutuel.

Fred : « L’enseigne restera toujours ‘Le XXL’ ? »

Stéphane : Normalement oui cela ne devrait pas changer. Mais, il appartiendra aux nouveaux proprios d’aviser par la suite.

xxlvendu5

Fred : « Une période de fermeture est prévue en mars ? »

Stéphane : A voir avec les futurs patrons. Mais si coupure il y a, elle sera courte : 15 jours maximum pour mettre à jour les procédures administratives (transfert licence IV par exemple…)

Fred : « Quel sera ta dernière soirée ? »

Stéphane : Cela sera le week-end du 24 – 25 février. Après je devrais rester l’équivalent de deux week-end au mois de mars en doublure avec les deux nouveaux patrons pour présenter la clientèle notamment.


xxlvendu3

(Stéphan et Jean-Michel, son copain)

Fred : « Quel a été le meilleur moment de tes années XXL ? »

Stéphane : En réalité il s’agit des week-end où au final, les clients ne se sont pas ennuyer et où le plaisir était présent. Les soirées préparées ne sont pas forcément les meilleures. Par contre, le XXL a eu aussi de très beauc moment à la décoration exceptionnelle : les soirées halloween par exemple. Quand la clientèle rentre dans le jeu et s’approprie la soirée, c’est génial.

Au bout de neuf ans, on a vu grandir des clients. Des tout petit à 20, 30 ans et qui en ont 29, 39 ans aujourd’hui. Il y a eu une véritable osmose. C’est magnifique d’avoir cotoyé ce milieu gay à Rouen avec tout pleins de gens différents. On dit que les rouennais ne sont pas fétards, mais moi, ce que j’ai pu voir ici, je peux leur dire un Grand Merci. Ceux sont eux qui ont contribué à la réussite du XXL. Moi, j’ai mis à ma petite touche avec ma déco, mais c’est la clientèle qui a mis l’ambiance dans le bar et qui a su revenir. Il ne faut pas l’oublier.


Fred : « Quel a été le pire moment ? »

Stéphane : Cela a été le divorce avec mon copain avec qui j’avais crée le XXL il y a neuf ans. Mais bon voilà maintenant chacun a fait sa vie, lui comme moi, le reste, que du bonheur.

Fred : « Comment réagit la clientèle à ton départ ? »

Stéphane : Ben en ce moment, ils me mettent les larmes aux yeux. Depuis que j’ai annoncé que je m’en vais, ils n’arrêtent pas de me dire « pourquoi tu t’en vas ? » et là c’est difficile. Beaucoup ont été surpris.

xxlvendu6

Fred : « Que vas-tu faire maintenant ? »

Stéphane : J’ai envie de profiter de mes soirées, des week-end chez moi avec mon mari. D’abord se reposer puis après, je ne sais pas trop.

Fred : « Tu comptes revenir dans le monde gay ? »

Stéphane : Pour le moment du recul, des vacances avec mon mec. Je suis loin de la retraite, mais aujourd’hui difficile de savoir quoi.

Faire le point puis voir quelle activité par la suite.

Aujourd’hui, tout est prématuré. Mais une chose est certaine : cela ne sera pas un bar gay car j’ai une clause de non-concurrence. Logique.

Fred : « Si tu dois revenir. Où ça ? En Normandie ? »

Stéphane : Oui et à Rouen de préférence. Je connais beaucoup de monde, c’est une belle ville.

Fred : « Un mot pour la fin ? »

Stéphane : Cela a été neuf années de ma vie qui ont beaucoup comptées où j’ai appris à connaître beaucoup de gens dans la région, très enrichissant. Je souhaite à mes successeurs de prendre autant de plaisirs que j’ai eu pendant ces années. C’est un véritable métier. On touche à tout : déco, musique, informatique, …

Voilà. … Merci à vous tous !

xxlvendu21

A lire également