17 août 2017

  • Forum

MANIF : Caen 500 personnes pour l’égalité des droits

(article publié le 26 janvier 2013)

Le rassemblement pour l’égalité des droits a rassemblé 500 personnes sur la place Bouchard à Caen ce samedi 26 janvier 2013. Organisé à l’initiative des associations Gays et Lesbiennes de Basse-Normandie avec la participation des organisations syndicales, associatives et politiques, ce rassemblement citoyen fut un vrai succès.

Sur le podium, le porte-parole de l’association Etudiante LGBT – Melting Pomme – Loïc a bien résumé la situation au nom de ce collectif citoyen : « Ils se rassemblent pour exclure, nous nous unissons pour protéger » (‘ils’ en référence à la manifestation récente des Civitas et Frigide Bardot).

Des personnalités politiques du Calvados et de la région étaient présentes et notamment Laurent Beauvais, le président du Conseil régional, ou encore les députés du Calvados Philippe Duron, Laurence Dumont et Isabelle Attard.

Les associations Gays et Lesbiennes de Normandie se sont données rendez-vous le lendemain (dimanche 27 janvier) pour marcher sur le pavé parisien pour la grande manifestation en faveur de l’égalité des droits.

(photos : France 3 Normandie – Ouest France – Melting Pomme)

Vidéo (reportage France 3 Normandie)

Pour aller plus loin…

Relire l’interview d’Alice Bébin, Présidente de la Maison des Diversités (Centre LGBT de normandie) sur GAYVIKING (cliquez ici)

Organisations participantes au collectif : La Maison Des Diversités, Melting’ Pomme, le Planning Familial, SOS Homophobie, Contact Calvados, Club Escapades, les Enfants terribles, les Enfants d’Arc en Ciel, SOS Racisme, la Ligue des Droits de l’Homme, le Parti Socialiste, Europe Ecologie Les Verts, le Parti Communiste, le Parti de Gauche, la FASE, le Nouveau Parti Anticapitaliste, le Mouvement des Jeunes Socialistes, l’ UNEF, Solidaires, la FSU, la CGT, la Gauche unitaire.

 

Extrait du discours de Loïc (porte parole de l’association étudiante LGBT Melting Pomme pour le collectif ) :

« Nous sommes nom­breux, très nom­breux. Plus que nous l’espérions !

Nous sommes d’horizons dif­fé­rents : asso­cia­tifs, syn­di­ca­listes, mili­tants poli­tiques, élus, ou simples citoyens. Dans toute cette diver­sité, nous avons un point com­mun : nous sommes convain­cus de l’égalité entre les hommes et les femmes, entre les hété­ros et les homos.

Nos adver­saires se retrouvent aussi autour de l’égalité, mais pour la refu­ser. Ils se ras­semblent pour exclure, nous nous unis­sons pour protéger.

En effet, que demandons-nous ? L’extension d’un droit. Cela ne retire rien aux hété­ros, à ceux qui ont déjà le droit de se marier ! Les oppo­sants le crient, mais ils ne le démontrent pas. Et pour cause, nous ne leur volons rien du tout !

Nos adver­saires disent encore qu’ils défendent l’intérêt de l’enfant. Nous aussi ! Les familles mono– et homo­pa­ren­tales n’ont pas attendu le débat sur le mariage pour tous pour exis­ter. …/…

Nos détrac­teurs, tou­jours eux, vous l’avez bien entendu dans la presse ne sont pas homo­phobes. Non, ils ne le sont pas… Mais ce sont bien eux qui n’ont pas exclu Chris­tian Van­neste, député UMP ayant déclaré que l’homophobie est une menace pour la sur­vie de l’humanité. Ils ne sont pas homo­phobes, mais ils laissent dire n’importe quoi à Xavier Bon­gi­bault, qui com­pare Fran­çois Hol­lande à Hit­ler. Si d’ailleurs quelqu’un peut m’expliquer… Ils laissent dire n’importe quoi à Tug­dual Der­ville, qui relie éton­nam­ment le mariage des couples homo­sexuels à celui des han­di­ca­pés men­taux. Ils laissent dire n’importe quoi à Fri­gide Bar­jot, qui n’a pas fini de nous étour­dir avec ses argu­ments approxi­ma­tifs ; res­tons polis.

…/…

Mon­sei­gneur Bar­ba­rin estime que nous appro­chons à grand pas de la poly­ga­mie, de l’inceste et de la zoo­phi­lie… Bizarre…

…/…

Phi­lippe Gos­se­lin, que vous connais­sez bien, pré­dit un « chan­ge­ment de civi­li­sa­tion ». … Vous êtes allé voir en Bel­gique, en Espagne, en Suède, au Pays-Bas, s’ils avaient som­bré dans la déca­dence ? Nous savons bien que non.

La vraie peur de tous ceux-là, c’est qu’on leur res­semble trop ! Nous récla­mons le droit à l’indifférence. Nous vou­lons nous fondre dans le sym­bole répu­bli­cain du mariage. Et ils refusent ! Nous vou­lons leur res­sem­bler et ils refusent !

Les vrais com­mu­nau­ta­ristes, les sec­taires, c’est eux ! C’est facile à com­prendre… Avec leur fausse bonne idée d’alliance civile, ils veulent nous enfer­mer dans notre dif­fé­rence. Creu­ser un fossé entre eux et nous. Alors comme ça, on serait égaux en droits et sépa­rés dans les sta­tuts ? Sépa­rés mais égaux. C’est la devise de l’apartheid. On prie les gays et les les­biennes de res­ter à bonne dis­tance, de pré­fé­rence sou­mis aux cli­chés que nous ren­voient leurs mani­fes­ta­tions avec tant de violence.

…/…

Un mot de conclu­sion… Ne lâchons rien ! Ne lâchons rien sur la durée du débat, encore plu­sieurs mois. Ne lâchons rien sur le pro­jet de loi ….

Ne lâchons pas les jeunes LGBT qui s’en prennent plein la gueule en ce moment… »

Lire le discours intégral (cliquez ici)

A lire également

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *