13 décembre 2017

Caen : le Préfet interpellé sur le climat homophobe

gay_agression

(mise à jour le 14/05/2010)

Les associations ont décidé d’interpellé ouvertement le représentant de l’Etat et les élus locaux sur les climat homophobe qui règne dans certains lieux à Caen depuis un mois.

Début mai, un homme d’une soixantaine d’année a été passé à tabac sur un lieu de rencontre homosexuel par trois individus. Outre les injures homophobes, la victime s’en sort avec 23 fractures. Quelques jours plus tôt, près du même lieu, cours Koenig, un tag homophobe avait été découvert signé d’un symbole d’extrême droite : “Triangles roses souviens toi des années 40” . (pour rappel, voir l’info développée sur gaynormandie – cliquez ici).

De même, un obscure communiqué publié sur internet juste avant ces événements critiquait la présence à la cérémonie des déportations fin avril de l’association LGBT « les enfants terribles » avec les propos suivants : « On se demande alors quel est ce rite morbide auquel se livre cette association qui commémore des victimes qui n’existent pas ! Ce rite, les jeunes calvadosiens du Parti de la France l’ont identifié : c’est la danse du communautarisme ! A croire que ces gens-là regrettent de ne pas avoir de victimes à se mettre sous la dent… Mais nous le disons aux « enfants terribles », nous ne permettrons pas une réécriture de l’histoire de notre département ! » Dans son communiqué, Le Parti de la France (de Carl Lang, ex-FN mais toujours d’extrème droite), considère également que l’homophobie n’existe pas sur le Cavados et condamne les « léchages collectifs » devant les enfants lors de la GayPride.

Fort de ce climat nauséabond, le Centre gay et lesbien, la Maison des Diversités, constitué d’associations LGBT de Normandie a interpellé les élus et le Préfet de Région sur ces actes et notamment la frilosité du Parquet pour reconnaître le caractère homophobe de ces actes. Les associations demandent officiellement le soutien des autorités et leur engagement clair contre l’homophobie.

Que faut-il de plus ?

A la veille de la journée mondiale contre l’homophobie, le 17 mai prochain, les associations LGBT normandes n’hésitent pas à se mobiliser.

L’association SOS Homophobie a également diffusé à cette occasion un communiqué qui appelle à la vigilance. Voici un extrait : « Face à ces profonds relents de haine et de violences physiques caractérisées envers des gays et lesbiennes ou des personnes considérées comme telles par les agresseurs, SOS homophobie appelle à la vigilance.

SOS homophobie rappelle la nécessité absolue de mettre en œuvre une politique globale de prévention. Les agresseurs sont souvent des garçons jeunes, parfois mineurs, d’où l’urgence d’actions éducatives visant à déconstruire les préjugés sur les homosexuel-le-s.

SOS homophobie invite les citoyen-ne-s à manifester leur solidarité lors de la journée mondiale de lutte contre l’homophobie du 17 mai pour dire non à la haine et à la violence homophobe. »

Voir le courrier du Centre Gay et Lesbien adressé au Préfet (cliquez ici)

Voir le communiqué du Parti de la France (cliquez ici)

Voir les infos sur l’association Maison des Diversités Centre LGBT normand (cliquez ici)

Voir les infos sur l’association lgbt Les Enfants Terribles (cliquez ici)

Voir les infos sur l’association SOS Homophobie (cliquez ici)

A lire également

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *