04 décembre 2016

Conseils sur les rencontres (plein air, internet…)

homophobie_agression

(mise à jour : juin 2015)

La visibilité gay et lesbienne gagne du terrain, mais l’homophobie n’a pas disparu. Les insultes « sales pd », « sales gouines » sont toujours présentes et les agressions ne sont rares.

Ainsi, il est important de s’entourer d’un minimum de prudence dans les rencontres que celles-ci soient sur le web ou les aires de drague…

Voici les principales consignes à respecter pour une drague à moindre risque :

Vous devez partir d’un postulat : vous ne connaissez pas la personne que vous allez rencontrer, même après avoir longtemps dialogué avec elle sur internet. Réfléchissez bien avant d’accorder votre confiance. N’allez pas à un rendez-vous tête baissé.

1) Sur internet : évitez de communiquez votre numéro de téléphone fixe, préférez le portable afin d’éviter aux homophobes de repérer votre lieu d’habitation.

2) Préférez les lieux de rencontres en ville plutôt qu’en forêt surtout la nuit. Vous pourrez plus facilement vous échapper et on pourra mieux vous venir en aide.

siffletgay3) Outil indispensable sur un lieu de rencontre : le sifflet. Ayez toujours un sifflet sur vous pour faire peur, pour alerter.

4) Partez rapidement du lieu de rencontre dès qu’un groupe d’individus s’approche de vous et parle fort. Ne vous dites pas : « Je suis libre de faire ce que je veux, je reste ici, c’est mon droit ». Belle pensée démocratique, mais ne prenez pas de risque inutile. Les homophobes ne s’embarrassent pas de tels principes. Ne jouez pas au héros. Dans leurs têtes, vous n’êtes qu’un pd qui va tomber à genoux en pleurant et en appelant maman.

5) Si vous êtes amené à recevoir chez vous, méfiez-vous des personnes qui ont un sac à dos. Ils peuvent cacher du scotch et des cordes pour vous ligoter et vous immobiliser et ainsi vous voler ou pire.

agression_homo6) Sur un lieu de drague en plain air, ne prenez que le strict nécessaire. Laissez chez vous : carte bancaire, cartes de crédit, chéquier, bijoux de famille, les grosses coupures de monnaie, vos carnets d’adresses. Conservez : une « menue » monnaie, une pièce d’identité, des médicaments nécessaires pour une nuit en cas de traitement (ventoline, comprimés multithérapie…) pour une nuit au poste, cela peut être utile (on ne sait jamais)

7) IMPERATIF : préservatifs et gel à base d’eau… et utilisez les !

8) Avant de partir, prévenez une personne que vous avez pris rendez-vous à telle heure et sur tel lieu. Si vous n’êtes pas sûr de vous : indiquez-lui une heure à partir de laquelle il pourra s’inquiéter sans nouvelle de votre part. Si vous ne pouvez pas prévenir : laissez toute indication chez vous sur un papier mis en évidence et dans votre boîte aux lettres.

gay_agression9) Essayez de précisez dans la conversation avec le type rencontré sur le net qu’un ami est au courant de votre entrevue, que cela soit vrai ou non.

10) Pour éviter l’homophobie : sur les « tchat », dialogue en direct : ne transmettez pas votre photo par mail, préférez l’interface du site internet, plus sécurisé qui enregistre les adresses IP des intervenants. Si votre contact sur le net peut vous envoyer une photo par mail alors il est assez intelligent pour vous l’afficher sur le site internet. Idem pour vous. Tout ceci évitera les utilisations abusives de vos photos à d’autres fins.

11) Lors d’un premier rendez-vous, préférez un lieu public comme un bar par exemple. Évitez de prendre directement rendez-vous à votre domicile.

12) Si vous donnez votre numéro de téléphone, exigez impérativement celui de votre correspondant et appelez le pour le confirmer. Ainsi, vous aurez laissé une trace électronique en cas de pépin.

homophobie_essart_agression13) Sur les lieux de drague (square, forêts,…) évitez de consommer au vu de tous. Premièrement, c’est strictement interdit par la loi, mais deuxièmement, vous risquez de générer des comportements agressifs.

14) Si vous êtes en voiture en stationnement : soyez prudent en fermant à clefs les portières du véhicule et soyez prêt à démarrer au quart de tour (ne collez pas trop les véhicules de devant ceux de derrière, afin de pouvoir vous échapper rapidement).

15) Lors d’une rencontre dans un lieu qui vous est totalement inconnu : visualisez le plan du quartier sur internet (site internet mappy par exemple ou google map).

16) Si vous avez rendez-vous près d’un plan d’eau, faites attention, de préférence orientez votre partenaire vers un endroit plus sûr. Et déclinez catégoriquement le rencard si vous ne savez pas nager.

IS098Q2GG17) Solidarité : sur place, discutez un peu avec les autres : on hésite moins à porter assistance à quelqu’un de sympa qu’à un parfait inconnu. C’est même une obligation. Avec votre sifflet : n’hésitez pas à ameuter le quartier !

18) Témoin d’une agression : appelez de l’aide (passant, police – le 17 – pas besoin de crédit téléphone pour les numéros d’urgence.). Au mieux que vous pouvez et après avoir correctement analyser la situation : intervenez avec d’autres dragueurs. Aidez la victime : si elle est blessée, emmenez-là à l’hôpital public pour se faire soigner et pour faire établir un certificat médical (coups et blessures) précisant la durée d’ITTP (incapacité total de travail personnel) obligatoire pour pouvoir réclamer des dommages et intérêts.

refuge219) Portez systématiquement plainte ! contrairement aux idées reçues, c’est utile. Sans cela, le problème des agressions et de l’homophobie ne serait pas reconnu par les pouvoirs publics. C’est très important. Idem si vous êtes témoin oculaire, n’hésitez pas à témoignez. Au final, vous pouvez aussi prévenir les réseaux associatifs locaux (voir les rubriques sur ce site) et sos-homophobie.org

20) Enfin, sur un lieu de drague, laissez l’endroit propre : pas de préservatifs, ni déchets… utilisez les poubelles.

Merci pour vous !

Pour une drague à moindre risque.

N’hésitez pas à contacter SOS HOMOPHOBIE (Contact ligne nationale SOS Homophobie du lundi à vendredi : 18h – 22h – le samedi : 14h – 16h – le dimanche : 18h – 20h. (appel local au 0810.108.135 ou via une box au 01.48.06.42.41)

Voir également l’article de GAYVIKING sur Homophobie que faire ? Comment porter plainte ? Comment réagir ? La procédure ?

A lire également

4 commentaires

  1. DENIS

    ET L4HOMOPHOBIE EN PRISON DE LA PART DES SURVEILLANT VOUS EN PENSEZ QUOI CAR MOI J AI ETE VICTIME DE CETTE ACTE A TRAVERS UN ACTE SIMPLE DE CE SURVEILLANT EN QUESTION QUI M A INTERDIT DE RENTRE DES PRESERVATIFS .aLORS QU IL SAVAIT QUE J ETAIS EN COUPLE A L INTERIEUR VUE QUE J ETAIS EN CELLULE DOUBLE .JE TROUVE CELA DEGUEULASSE ET APRES LE FAIT DE M ETRE M EST RETOMBE DESSUS MAIS INDIRECTEMENT PAR DES FACONS SOURNOISES D AGIR ET EN METTANT EN CHANTAGE MON PLACEMENT AU FOYER .CE QUI EST VRAIMENT DEGUEULASSE .

  2. Pierre

    Site bien construit et relativement complet.
    Bravo.
    Corrigez une faute d’orthographe souvent répétée : SÛR ne prend pas d E, j’en suis sûr !
    Amitiés

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *