23 octobre 2017

Interview : Droit de Cité, nouvelle association LGBT sur Rouen

asso-rouenUne éclaircie dans le paysage associatif LGBT rouennais. Un mouvement citoyen pour l’égalité des droits LGBT sous le nom de Droit de Cité a pris naissance. Réjouissons-nous ! Cela faisait un petit moment que l’encéphalogramme associatifs des gays et des lesbiennes était plat dans la région de Rouen. Rencontre avec Elodie, la présidente avec Droit de Cité : ses actions, ses réflexions, la gaypride… Droit de Cité, digne successeur de feu-le collectif comme ça ? Souhaitons à cette organisation une longue et prospère réussite.

Gaynormandie : LGBT Droits de Cité, une nouvelle association LGBT sur Rouen, ça manquait un peu… Quels sont ses objectifs ?

Elodie : L’objectif principal de l’association est la lutte contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle. Elle se veut un support de réflexion, de sensibilisation et d’action face aux discriminations homophobes. Nous orientons ainsi nos réflexions vers les moyens de sensibilisation des personnes en relation avec les LGBT (travailleur social, association, collectivité…).

Gaynormandie : Pourquoi avoir créer cette association ?

Elodie : L’idée d’une nouvelle association a germé suite à la disparition de plusieurs associations LGBT de la Région. En effet, dans un contexte discriminant fort, et d’ouverture au dialogue des collectivités et notamment la Mairie (cf le PACS en mairie), il nous est apparu essentiel qu’une association se fasse le porte parole d’un certains nombre de revendications dans la droite ligne d’associations précédentes.

Gaynormandie : Quand a été crée l’association. Pour ses débuts, vous êtes combien, adhérents, sympathisants… ?

droit_de_citeElodie : L’association a vu le jour en janvier 2010. Les 4 personnes à l’origine de l’association ont toutes été impliquées dans le paysage associatif LGBT Haut-Normand et sont également impliquées dans le secteur associatif/politique au sens large : santé, droits des femmes, etc. Une dizaine d’adhérents nous ont déjà rejoint.

Gaynormandie : J’ai pu remarquer que la première grande action de LGBT Droits de Cité était de son engagement dans la lutte pour la reconnaissance de la déportation homosexuelle. Pourquoi ?

Elodie : Depuis de nombreuses années, personnes privées et association (le Collectif « Comme ça! »), se sont battues pour obtenir la reconnaissance de la déportation homosexuelle pendant la seconde guerre mondiale. Notre intervention s’inscrit dans ce contexte, et dans l’opportunité d’un dialogue avec la Mairie, puissance organisatrice. En effet, si depuis 2008, la déportation homosexuelle est citée dans un nouveau discours porté par la Mairie, le refus d’une invitation officielle (et donc l’absence de représentants LGBT) à cette cérémonie, ainsi que le dépôt de la gerbe dédiée au déporté-e-s homosexuel-le-s post cérémonie nous sont apparus comme une discrimination contre laquelle il était essentiel de continuer à se battre.

asso-rouen2Gaynormandie : Déjà des contacts avec la municipalité rouennaise… quelle est l’approche et les revendications de l’association ?

Elodie : Les revendications se sont pour le moment portées vers la reconnaissance de la déportation homosexuelle. A ce titre, nous avons rencontré Madame le Maire, Valérie Fourneyron, et Hélène Klein, adjointe au Maire, déléguée à la vie associative et à la lutte contre les discriminations. C’est ainsi que nous avons obtenu de manière officielle, l’invitation à cette cérémonie ainsi que le dépôt d’une gerbe dédiée aux déporté-e-s homosexuel-les pendant la cérémonie. C’est un très grand succès que nous souhaitons partager avec l’ensemble des personnes et association qui se sont impliquées dans ce combat.

Gaynormandie : Un autre sujet qui court sur Rouen est LA gaypride rouennaise. LGBT Droits de Cité serait-elle l’association organisatrice sur Rouen, ou bien se concentrera t’elle plus sur Caen pour une gaypride normande unique… ou bien finalement, y’aura t’il un collectif inter-associatif et inter-syndical pour une gaypride en 2010 à Rouen ?

Elodie : La marche des fiertés LGBT de Rouen, en tout cas pour le moment, ne rentre pas dans le champ des actions envisagées par l’association. Néanmoins, un partenariat sur le principe d’une marche organisée par une association Haute-Normande pourrait être envisagé.

Gaynormandie : Quels sont les projets à court ou long terme de l’association ?

Elodie : L’association est actuellement en train de mener des réflexions concernant les moyens de sensibilisation des structures en contact avec le public LGBT. Il pourrait s’agir par exemple, de débat sur la base de projection vidéo, d’interventions d’experts, de supports à distribuer, etc. Ainsi, nous envisageons pour la journée mondiale de lutte contre l’homophobie, le 17 mai, d’envoyer aux missions locales, relais 16-25, etc,. un document d’informations sur l’homophobie.

gaypriderouen2009Gaynormandie :  Que diriez-vous à un jeune homo pour le convaincre de s’engager dans l’association ?

Elodie : L’engagement n’est contrairement à ce que l’on peut penser pas inné. Chacun, de par sa vie, ou de par ses rencontres, découvre des situations qui font émerger des réflexions et parfois du mécontentement. L’association s’est constituée sur la base de ces luttes à mener pour faire avancer ses situations. Nous invitons ainsi les personnes qui souhaitent échanger sur ces réflexions et s’engager ainsi de manière concrète.

Gaynormandie : Comment faire pour vous contacter ?

Elodie : Vous pouvez nous contacter via le blog de l’association : http://lgbt.droitsdecite.free.fr (et par mail : lgbt.ddc@gmail.com)

A lire également

un commentaire

  1. flo

    je souhaite une vie longue et constructive à cette nouvelle association.
    A la lecture de l’interview, de bonnes idées donc bravo !
    A mon sens, l’approche des structures jeunes est essentielle.
    si des moments d’échanges sont organisés, j’y participerai surement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *