17 août 2017

  • Forum

Législatives 2012 : Jean Leguelinel

(article publié le 7 juin 2012)

Les associations LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexuel(le)s et Transexuel(le)s) des deux régions Normandes ont décidé de se regrouper dans un collectif unitaire afin d’interroger les candidats et candidates sur les questions relatives à l’égalité des droits et à l’homophobie. Chaque candidat(e)s a reçu les mêmes questions. Voici les réponses de Jean Leguelinel, candidat du Parti Europe Ecologie Les Verts (EELV) dans la 2ième circonscription de la Manche (Avranches / Granville / Mortain). 

 

 

EGALITÉ DES DROITS

# Etes-vous favorable au mariage civil entre personnes de même sexe? Et si oui, quand comptez-vous le mettre en application?

Jean Leguelinel : Oui je suis favorable au mariage civile entre personnes de même sexe avec une application immédiate.

# Etes-vous favorable à ce que le PACS offre les mêmes droits que le mariage civil (pension de réversion, droit au titre de séjour, enregistrement en mairie) ?

Jean Leguelinel : Au cas ou le mariage ci dessus cité ne rentre pas en application rapidement, alors oui évidement il faut que le pacs offre les mêmes droits que le mariage civil.

# On évalue entre 30 000 et 350 000, selon les modes de comptabilisation, le nombre d’enfants élevés dans des familles homoparentales. Permettrez vous l’adoption d’un enfant par le compagnon de son père ou la compagne de sa mère ? Ouvrirez-vous l’adoption aux couples homosexuels ? Si oui, sous quelles conditions ? Si non, ne trouvez-vous pas problématique que dans le cas d’un enfant élevé par sa mère biologique et la compagne de sa mère (cas d’une PMA effectuée à l’étranger par exemple), cet enfant soit moins bien protégé sous prétexte qu’il grandit dans une famille homoparentale ?

Jean Leguelinel : Je suis pour l’adoption d’enfants par des couples homosexuels et bien évidement pour la reconnaissance du droit parental du conjoint ou de la conjointe aux mêmes conditions que pour les couples hétérosexuels.

# Ouvrirez-vous la procréation médicalement assistée à toutes les femmes, sans discrimination ? Si oui, êtes-vous également favorable à l’autorisation en France de la GPA ?

Jean Leguelinel : En ce qui concerne la PMA, j’y suis favorable pour toutes les femmes sans discrimination, ainsi qu’à la pratique en France de la GPA.

LUTTE CONTRE L’HOMOPHOBIE

# La lutte contre les discriminations doit aussi être soutenue par les pouvoirs publics chargés de l’éducation et de la formation. Que comptez-vous mettre en œuvre pour faire reculer les préjugés et les discriminations relatifs à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre dans les collèges et lycées ?

Jean Leguelinel : Pour faire reculer les préjugés et les discriminations sur l’homosexualité dans les collèges et lycées, je pense qu’il pourrait être mis en place dans un partenariat école-association, d’un dispositif ou les associations contre l’homophobie pourraient venir parler directement de ces problèmes dans les classes.

# La prise en compte des violences faites aux LGBT n’est réellement efficace que si l’on est formé aux réalités des vies des personnes LGBT. Comment comptez-vous améliorer l’accès, l’accueil et le dépôt de plaintes des personnes victimes d’homophobie et de transphobie au niveau des services de police ?

Jean Leguelinel : En ce qui concerne l’accueil et le dépôt des plaintes auprès des services de police, je pense que là aussi le monde associatif doit avoir sa place, souvent une victime ne porte pas plainte par peur de devoir affronter seule les services de polices, peut être faudrait-il autoriser « un pré dépot de plainte » auprès d’une association défendant les droits des homosexuels, et qu’il y ait quelques personnes formées dans ces assos pour accompagner le plaignant là ou il pourra déposer sa plainte.

# Le renforcement de l’arsenal législatif est important et nécessaire dans la lutte contre l’homophobie. Quels moyens mettrez-vous en place dans ce domaine ?

Jean Leguelinel : Du point de vue législatif, renforcer des lois existantes cela est possible, en créer de nouvelles aussi, mais si elles se sont pas exécutées à quoi bon? il y a urgence à former des personnels d’écoutes au niveau des services de police afin de les rendre plus réactif sur le terrain.

# Quels moyens supplémentaires donnerez-vous en matière de santé publique concernant la population homosexuelle (suicides, lutte contre les IST, personnes âgées LGBT dans les structures…) ?

Jean Leguelinel : En matière de santé publique, je ne suis pas favorable au fait de devoir faire un distingo entre des personnes homosexuelles ou pas, le suicide est aussi une plaie sur beaucoup d’ado hétéro, le fait d’être homosexuel peut être un facteur déclenchant pour un suicide, mais il me semble que la cause est plus profonde et ne se limite pas qu’à l’ orientation sexuelle. Pour ce qui est des maladies sexuellement transmissibles, il est clair que les associations ont un très grand rôle à jouer dans la prévention, donnons leur les moyens d’accéder de façon régulière dans les lycées pour en faire, et pourquoi pas introduire dans le système scolaire un cours de sensibilisation. Pour les personnes âgées LGTB, doit on faire une distinction spécifique? je ne pense pas, moi même travaillant dans une maison de retraite je n’en fais pas, je crois que le personnel de ces établissements est assez compétent pour s’occuper de leur tâche et non de la préférence sexuelle des uns et des autres.

DON DU SANG

# Mettrez-vous fin à l’exclusion des homo/bisexuels du don du sang ?

Jean Leguelinel : La pénurie de sang devrait inciter les autorités sanitaires à lever l’exclusion des dons selon l’orientation sexuelle, je suis favorable à cette levée.

RECONNAISSANCE DU GENRE ET DE L’IDENTITÉ

# Procéderez-vous à l’alignement des textes législatifs et réglementaires pour qu’y figure « l’identité de genre », au même titre que l’orientation sexuelle, parmi les motifs de discrimination condamnés ? # Permettrez-vous aux personnes trans qui souhaitent s’engager dans un parcours médical de transition de bénéficier de soins de qualité remboursés et de choisir librement leurs médecins ?

Jean Leguelinel : Pour ce qui est du genre et de l’identité, en l’état actuel de mes connaissances je suis incapable de juger ce qui est bien ou mal, ce qu’il me semble juste serait de pouvoir accompagner tout le long de leur parcours de transformation sexuelle et identitaire ceux qui ont un profond désir de s’assumer autrement.

RECONNAISSANCE DE LA DÉPORTATION HOMOSEXUELLE

# En tant qu’élu local, êtes-vous prêt à vous engager auprès des associations pour que la communauté homosexuelle ait toute sa place, au même titre que les autre communautés, lors des cérémonies du souvenir de la déportation ?

Jean Leguelinel : Lors des cérémonies du souvenirs aux déportés, il serait en effet normal d’associer à ces commémorations tous ceux qui ont pu en souffrir, et je pense que c’est le rôle de l’état au niveau national de prendre cette responsabilité, car en tant qu’élu local nous pouvons bien sur prendre position, mais je doute qu’en le faisant chacun dans son coin, le résultat soit probant.

DÉFENSE DES DROITS HUMAINS DES PERSONNES HOMOSEXUELLES ET TRANS PERSÉCUTÉES

# Etendrez-vous les conditions du droit d’asile aux personnes persécutées en raison de leur orientation sexuelle, réelle ou supposée, ou de leur identité de genre ?

Jean Leguelinel : La défense des droits humains étant une des priorités pour EELV, il faut en effet accepter rapidement et sans conditions le droit d’asile lorsqu’une personne en péril en fait la demande, être condamné à mort parce qu’on est homosexuel doit faire partie des priorités dans les demandes d’asile.

# Militerez-vous auprès du gouvernement français pour qu’il exerce un lobbying pour l’abrogation des législations pénalisant l’homosexualité et la trans-identité dans ces 76 pays ? Si oui, sous quelles formes ?

Jean Leguelinel : Oui je suis prêt à m’engager auprès de n’importe quel gouvernement Français qui déciderait d’engager un lobbying pour l’abrogation de telles pratiques dans ces divers pays ou l’homosexualité est punie. Une solution serait peut être d’inviter les dirigeants de ces états chez nous pour leur ouvrir les yeux afin de guérir leur peur de l’inconnu, leur peur du différent.

 

A lire également

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *