04 décembre 2016

En finir avec Eddy Bellegueule

edouard-louis(article publié le 19 mars 2014)

Édouard Louis a 21 ans. Il sort son premier roman autobiographique. Il nous raconte son passé de jeune adolescent homosexuel. Une vie composée de questionnements personnels mais aussi de souffrances. Un livre pour témoigner et mettre en lumière la situation des jeunes homos des classes sociales les plus difficiles. Et pour ne pas oublier, faire comprendre, secouer le lecteur. C’est réussi. Nous avons aimé ce livre.

C’est toi le pédé ?

Le roman prend racine dans le nord de la France, en Picardie. Dans une famille de quatre enfants, fils d’ouvrier bientôt au chômage, Eddy se sait différent mais ne l’explique pas encore : « Pourquoi, alors que j’étais un petit garçon, pourquoi n’en étais-je pas véritablement un ? Surtout : pourquoi me comportais-je ainsi, les manières, les grands gestes avec les mains que je faisais quand je parlais (des gestes de grande folle)… J’ignorais la genèse de ma différence et cette ignorance me blessait.« . A l’école, il essuie les moqueries, les humiliations « C’est toi, le pédé ? ». Il n’a pas d’amis ou presque. Il ne peut pas compter sur sa famille qui se moque de lui, ni sa mère et encore moins son père. Il étouffe.

edouard-louis4Casse sociale

Ce roman est découpée en deux parties. La première partie plante le décor nauséabond de la misère sociale dans lequel il vit : l’usine, la classe ouvrière, la non-éducation, l’alcool, le racisme… Le décor est particulièrement dur mais tellement réaliste pour beaucoup de familles de ces quartiers. Eddy rejette ce modèle, «de mon enfance, je n’ai aucun souvenir heureux», il lui a fallu sortir de ce guêpier social, seul.

Virilité

Puis il raconte le cheminement de son identité, de ses sentiments, de ses expériences. Il tente de comprendre son corps, de contrôler ses pensées. Il sait que le crime n’est pas de faire mais d’être… et surtout « d’avoir l’air« . Alors il tente de fuir son corps. Pendant un temps, il essaye de faire comme les autres, être « un vrai mec« . Mais son corps et ses sentiments se rappellent à lui : « le fait d’aimer les garçons transformait l’ensemble de mon rapport au monde, me poussait à m’identifier à des valeurs qui n’étaient pas celles de ma famille. »

L’effet miroir

On doit bien l’avouer. Ce livre est très dur et peut être dérangeant. On peut avoir l’impression de s’enfoncer sans trouver d’issue. On est ému par ce jeune adolescent face à l’homophobie dont il est victime. Ce livre agira comme un miroir pour beaucoup de gays et lesbiennes confrontés aux classes sociales les plus difficiles.

edouard-louis2

Un espoir

Eddy s’est accroché et a réussi à fuir. Une opportunité s’est ouverte à lui et sa métamorphose s’est enclenchée… un espoir commencé par la fuite de sa famille, loin de sa ville natale. Sa métamorphose finira par un changement de nom. Ne l’appelez plus Eddy Bellegueule, il n’est plus, mais Edouard Louis.

Beaucoup pourront s’identifier à la situation d’Eddy. L’équation « misère sociale = homophobie » est peut-être, par moment, trop prononcée et il ne laisse aucune chance à sa famille (mais sa famille lui a-t’elle laissée une chance ? Ou du moins une écoute ?). Et l’école dans tout ça ? Le rôle de l’éducation ? Un livre témoignage, l’histoire d’une vie… une ancienne vie (mais pas pour tous).

Lu et approuvé par GAYVIKING

Au moment où l’on rédige ces quelques lignes, nous apprenons que que SOS Homophobie a décerné le prix Pierre Guénin 2014 contre l’homophobie et pour l’égalité des droits à Édouard Louis, auteur d’En finir avec Eddy Bellegueule (le prix a également été décerné à Sébastien Lifshitz, réalisateur des documentaires Bambi (2013) et Les Invisibles (2012).)

LIVRE : « En finir avec Eddy Bellegueule » par Edouard Louis aux Éditions du Seuil (17 euros, prix éditeur)

edouard-louis3GAYVIKING vous invite à acheter vos livres dans les librairies de proximité de votre ville et éviter de le faire auprès des grandes enseignes internet comme Amazon par exemple. Si votre libraire n’a pas le livre à disposition dans son rayon, n’hésitez pas à le commander.

Et pour ceux qui n’ont pas de librairie dans leur commune, voici le site du réseau des librairies indépendantes en France cliquez ici  pour commander en ligne.

(photos : Editions du Seuil – et Librairie l’Armitière)

A lire également

3 commentaires

  1. DANIEL

    « Roman » autobiographique a lire im pé ra ti ve ment !!!
    par Tous ceux qui se revendiquent de la Différence dans l’indifférence.
    J’ai mm rencontré l’auteur lors d’un débat-dédicace à Rennes voilà 3 semaines
    C’est aussi « un livre militant » Bravo Louis ………..

  2. Thierry

    Salut Nicolas,

    Je serai intéressé par ce livre. Souhaites-tu le conserver une fois sa lecture terminée ou comptes-tu le donner, le prêter ou le vendre ?
    merci d’avance pour ta réponse.
    Thierry ;o)

  3. Nicolas

    je l’ai acheter le livre, et il a l’air pas mal, j’ai commancer le le lire hier

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *