18 août 2017

  • Forum

Evreux : le sauna Equatorial face au Pôle Emploi

(article publié le 8 août 2012)

Cette première semaine du mois d’août a attiré les micros, caméras et journalistes à l’adresse du sauna gay l’Equatorial à Evreux. En cause : une incompréhension entre le gérant de ce sauna et l’antenne locale du Pôle Emploi.

Tout commence par l’envoi d’une offre d’emploi par le gérant, Guillaume De Thomas, à l’agence pour l’emploi. En effet, le sauna recherche un agent d’accueil pour son établissement. Mais cette annonce n’est pas publiée car la direction du Pôle Emploi refuse les termes de « libertins ».

Le gérant ne souhaite pas cacher la nature de l’activité de son établissement. Il souhaitait afficher la couleur… à la différence du Pôle Emploi qui se retranche derrière le code pénal pour refuser l’annonce telle qu’elle est rédigée. L’agence considère qu’il y a une discrimination dans la sélection des demandeurs d’emploi et que l’utilisation de « sauna libertin » est ambiguë. Ce filtre « libertin » dans l’annonce n’est pas du tout accepté par l’organisme qui crie à l’atteinte aux moeurs de ses demandeurs d’emploi.

Guillaume De Thomas considère lui aussi qu’il s’agit d’une discrimination et alerte les médias locaux et nationaux sur ce refus de publier l’annonce. S’ensuivra une série de reportages dans les différents journaux télévisés, une publicité inespérée à l’échelle nationale pour son offre d’emploi !

Ce mercredi 8 août, la pression médiatique aidante, le Pôle Emploi acceptera de publier l’annonce litigieuse (ici). Le directeur régional de Pôle emploi en Haute Normandie, Thierry Lemerle, évoque, lui, un « malentendu« . Niant toute discrimination, il argumente que Pôle emploi a déjà accepté de publier une offre pour un poste de comptable dans ce même établissement, en 2011. « Depuis un mois, il y a un désaccord sur le libellé », qui pouvait au départ, selon M. Lemerle, « laisser entendre que l’employé ne doit pas être choqué d’avoir des activités libertines ». Une réelle incompréhension… alors que le gérant a précisé à la presse que l’employé n’a pas d’activité libertine dans l’enceinte de l’établissement et se contente de nettoyer et d’accueillir les clients.

Mais reste les syndicats du Pôle Emploi qui s’inquiètent : « Comment garantir que le demandeur d’emploi qui refusera ce type d’offres ne sera pas radié ?« . En effet, tout demandeur d’emploi peut être radié s’il refuse à deux reprises une « offre raisonnable d’emploi » (à voir ce qu’il se passera réellement).

En dehors de cette polémique « inutile », on peut trouver étrange qu’aucun média n’a utilisé le terme de « sauna gay » dans leur reportage, la véritable identité de l’établissement, mais toujours le terme « libertin ». Bien que le terme « libertin » soit paru dans l’annonce (et qu’il existe quelques moments mixtes), la non-utilisation du terme gay est tout de même étrange voir gênant… Faut-il avoir honte de cette identité ? Sans doute un retour des bonnes moeurs…

Finalement, avec tout ce « tapage » médiatique, on peut espérer que le sauna l’Equatorial trouve sur son comptoir quelques CV de demandeurs d’emploi…

Voir sur le web les différents reportages : 

– BFM Tv (ici)

– Le Progrès (ici)

… et voir les infos sur la vie gay à Evreux et le sauna l’Equatorial (ici) 

A lire également