10 décembre 2016

Favoriser le dialogue entre parents et enfants : l’association Contact fait accepter les différences

contact-gayviking(article publié le 20 octobre 2015)

La famille est souvent le lieu où la communication est la plus délicate. D’un côté, il peut-être difficile aux parents d’accepter l’homosexualité de leur enfant. De l’autre, ces derniers ne savent pas toujours comment exprimer leur différence. Mais pour beaucoup de familles, les relations se passent très bien… et pour les autres, il y a les associations LGBT comme Contact qui existe pour mettre un peu d’huile dans les rouages familiaux. Rencontre avec Philippe et Catherine qui ont mis en place des permanences d’écoute, notamment à Rouen, pour aider les familles et les personnes LGBT.

 

logo_contact_2015GAYVIKING: Quelle est l’histoire de l’association, pourquoi est-elle née ?

Philippe et Catherine : Contact est né à Paris, en 1993, de la volonté de militant-e-s d’Act up Paris (Mouvement de lutte contre le SIDA) et du MAG Jeunes LGBT (Mouvement d’Affirmation des jeunes gays, lesbiennes, bi et trans) de fonder un PFLAG (Parents friends of lesbians and gays) à la Française. C’était au temps, préhistorique, où l’urgence était de faire savoir que l’homosexualité n’était ni une maladie, ni un délit.

GAYVIKING: L’association met en place de nombreuses permanences dans les régions en France, à quoi servent-elles ?

Philippe et Catherine : L’objet de Contact est de favoriser le dialogue entre parents, lesbiennes, gays, bi et trans, leurs familles et leurs ami-e-s : les permanences sont des lieux de rencontre qui permettent, dans le respect des personnes et dans la plus stricte confidentialité, de créer ce dialogue et de l’entretenir par échange d’expériences.

existrans-paris-2015-gayviking19GAYVIKING: Comment les permanences se déroulent ? Il faut prendre rendez-vous… ?

Philippe et Catherine : Ces permanences se déroulent à des fréquences différentes selon les régions. A Paris, elles se déroulent deux fois par mois en alternance, un mercredi soir et un samedi en fin d’après midi. Il s’agit de réunions ouvertes et point n’est besoin de prendre rendez-vous. En revanche, il faut arriver à l’heure. A Rouen, nous alternerons dans un premier temps, Groupe d’écoute et de parole et Réunion autour d’un thème.

GAYVIKING: En général quel est le type de public que vous recevez dans vos permanences et le plus souvent qui prend l’initiative de la démarche pour venir vous voir ?

Philippe et Catherine : Toujours à Paris et pour l’année en cours, les statistiques, portant sur plus de 300 participants, montrent que le public est composé majoritairement de gays, de parents et de lesbiennes. Les bi et trans, autres membres de la famille et ami-e-s, moins nombreux, viennent compléter ces effectifs. Pour tous il s’agit d’une démarche individuelle et volontaire. Le site internet et le bouche à oreille sont les principales sources de recrutement de nouveaux adhérents et sympathisants.

gaypride-paris-2015-gayviking83GAYVIKING: Comment faites-vous pour faire accepter aux familles le fait que leur enfant soit gay ?

Philippe et Catherine : L’objet n’est pas de faire accepter aux familles ce fait, il est de favoriser le dialogue entre tous pour que les démarches individuelles prennent corps et que chacun s’accepte et accepte l’autre comme il est (parent, lesbienne, gay, bi, trans ou ami-e). Le partage des expériences et des ressentis permet de mieux se comprendre les uns les autres et de mieux accepter les différences. Un des facteurs de rapprochement et de lien entre tous est aussi la lutte contre la LGBTphobie, sous toutes ses formes.

GAYVIKING: Si une personne semble vraiment bloquée pour venir à votre permanence, a t’elle un autre moyen pour vous contacter ?

Philippe et Catherine : Oui, et le cas est fréquent. Une ligne d’écoute nationale permet de contacter l’association plus anonymement. Un forum est à disposition des internautes. Beaucoup de participant-e-s viennent aussi à Contact après un événement auquel ils/elles ont participé anonymement (Marche des fiertés LGBT, forum des associations, conférences, etc…).

GAYVIKING: Contact ne réalise pas seulement des permanences, quelles sont vos autres actions ?

Philippe et Catherine : Il faut citer principalement les interventions en milieu scolaire (IMS), dans les collèges et les lycées, dont le but est de lutter contre les mécanismes de rejet entraînant des discriminations et ce le plus tôt possible, alors qu’elles s’expriment encore sans perception des dégâts qu’elles peuvent commettre. Il faut aussi citer les évènements (Marche des fiertés LGBT, conférences, festivals, forum associatif) où Contact affiche sa présence et les objectifs poursuivis. Il faut citer enfin le travail en partenariat avec le mouvement interassociatif LGBT.

association-contact-illGAYVIKING: Comment percevez-vous l’évolution de l’acceptation de l’homosexualité, de la bisexualité et de la transexualité en France ?

Philippe et Catherine : Grâce au travail inter-associatif, relayé par les media, d’indéniables progrès ont été accomplis depuis le début des années 90. Mais l’acceptation reste fragile et parfois ambigüe : beaucoup se disent « amis des LGBT »… pour rester politiquement correct. Par ailleurs, les débats de rue autour de la loi dite du « mariage pour tous » ont permis a certains comportements LGBTphobes de réapparaître de façon réellement décomplexée. Plus que jamais la mobilisation des parents et ami-e-s reste nécessaire pour faire admettre que notre modèle familial ouvert vaut bien celui des familles conventionnelles et que nous avons les mêmes droits et devoirs. Aussi il nous faut rester vigilants et nous engager pour l’égalité à la procréation médicalement assistée (PMA) et une meilleure intégration des personnes transgenres dans la société.

GAYVIKING: Il y a beaucoup de bénévoles à Contact ?

Philippe et Catherine : Encore sur Paris, Contact affiche 150 adhérents « à jour de leur cotisation » : parmi eux, tous ont vocation à être bénévoles un jour où l’autre, en participant à un des évènements programmés. Et les bénévoles formés, prenant part plus activement aux groupes d’écoute et de parole, aux Interventions en Milieu Scolaire (ims) et à l’organisation des évènements représentent un bon tiers des adhérents.

parents-enfantsGAYVIKING: Et vous, pourquoi êtes-vous entré à l’association Contact ? Qu’est-ce-que cela vous a apporté ?

Philippe et Catherine : Nous avons 3 enfants, 2 garçons et une fille, et nous avons souhaité nous engager auprès de notre fille quand elle a manifesté, en 2012 le désir d’épouser sa compagne. Nous avons beaucoup défilé et… devant la brutalité des réactions de la rue, nous avons souhaité créer une antenne du réseau des associations Contact, dont nous connaissions l’efficacité, à distance. Nous avons rendu public ce souhait à Évreux, à l’occasion de la journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie (IDAHOT), le 17 mai 2013. L’association Contact Paris Ile de France nous a «adoubé » en juillet 2013, à l’occasion de ses 20 ans d’existence. Depuis nous avons recherché des partenariats locaux et un lieu accueillant pour y développer nos actions. Le réseau des associations Contact nous a permis de prendre conscience des difficultés réelles que rencontrent, au quotidien, nos enfants. Il nous a donné l’envie et la patience de convaincre les familles les plus réticentes que le dialogue résout bien des problèmes.

GAYVIKING: Un dernier mot à ajouter ?

Philippe et Catherine : Notre souhait est maintenant de devenir association autonome pour l’Eure et la Seine Maritime, basée à Rouen, à la fin de l’année 2015 tout en conservant des liens privilégiés avec Contact Paris – Île de France et Contact Calvados, basée à Caen.

logo_contact_2015Les permanences de Contact :

En Normandie :
A Rouen : Contact Haute-Normandie est une antenne de l’association « tutrice » Contact Paris-Île de France née à l’initiative de parents et ami-e-s résidant dans l’Eure. Depuis le 26 septembre 2015, l’antenne organise une permanence un samedi par mois de 14h à 17h. Les prochaines dates en 2015 : 24 octobre, 21 novembre, 19 décembre. En 2016 : 23 janvier, 27 février, 26 mars, 23 avril, 21 mai et 25 juin. (lieu Maison St Sever à Rouen – lien google map) – vous pouvez aussi contacter l’association par mail : 27-76@asso-contact.org

A Caen : Contact Calvados, organise toutes les semaines une permanence de 14h à 18h au local du Centre LGBT de Normandie (74 boulevard dunois à Caen – lien google map) (info asso Contact Calvados) – vous pouvez aussi contacter l’association par mail : 14@asso-contact.org

Au niveau national :
Il y a des groupes de parole et de soutien un peu partout dans les régions comme dans le Nord, le Rhône, en Bretagne à Rennes, mais aussi à Nantes, à Paris. Consultez le site internet de Contact pour connaître les autres permanences.
Par ailleurs, iI existe une ligne d’écoute, confidentielle et gratuite nationale depuis un poste fixe au 0805.69.64.64, n’hésitez pas :
Lundi : 15h-21h
Mardi : 18h-22h
Mercredi : 14h-21h
Jeudi : 15h-21h
Vendredi : 15h-21h
Samedi : 13h30-15h30

Site internet de l’association contact : asso-contact.org

A lire également

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *