23 novembre 2017

Fermeture du kOx, le cruising-bar gay sur Rouen

(article publié le 17 septembre 2017)

C’est officiel, le kOx à Rouen fermera ses portes le 23 septembre 2017 au soir . Six ans, jour pour jour après son ouverture, Christophe baissera le rideaux de ce seul cruising-bar gay sur Rouen. La cause de cette fermeture n’est pas la faillite, loin de là, mais le résultat d’une réflexion économique et personnelle. GAYVIKING a rencontré Christophe pour en connaître les raisons.

Plusieurs explications justifient cette fermeture soudaine et rapide. La décision a été prise début septembre lorsque le kOx a reçu une lettre de la Mairie de Rouen lui ordonnant de réaliser d’importants travaux de sécurité…

Travaux importants…

Depuis l’incendie en août 2016 du bar Cuba Libre faisant 14 victimes, la ville de Rouen a mené une vague de contrôles sur les bars et les discothèques. Le kOx n’a pas échappé à ces inspections. Comme de nombreux bars de la ville, des aménagements ont rapidement été réalisés par la direction du kOx il y a plusieurs mois. Mais un an après, « la Mairie de Rouen a demandé des travaux complémentaires comme la chaufferie à changer par exemple. Les travaux ont été chiffrés à 60.000 euros » nous explique Christophe.

Moyennant un emprunt de 15 ans, le kOx aurait pu faire ces travaux, « mais le retour sur investissement avec la baisse de la fréquentation du kOx n’aurait pas suffit à amortir cette charge et je ne peux pas me permettre ce risque, donc j’arrête ! » conclue Christophe même si « économiquement, ça va, le kOx est bien financièrement mais j’observe une baisse de la clientèle… ».

Baisse de fréquentation ?

Les avis et commentaires sur le bar sont pourtant positifs. Le kOx n’a pas à rougir. L’établissement a de bonnes critiques mais comme beaucoup de lieux gays en France, Christophe fait le même constat : « les lieux identitaires n’ont plus trop la cote. Les sites de rencontres et les applications remplacent de plus en plus les cruising-bars. De plus on remarque que beaucoup de soirées, notamment thématiques, se font chez les particuliers« .
Christophe se rend à l’évidence que le modèle économique du kOx aurait rapidement atteint ses limites. « Ces travaux m’auraient empêcher de moderniser le bar sur les 10 prochaines années alors qu’il est nécessaire d’investir régulièrement pour assurer sa pérennité  » ajoute Christophe.

Le poids de la réglementation…

En veut-il à la Mairie de Rouen ? Absolument pas : « la sécurité des clients est primordiale, c’est normal ». Néanmoins Christophe regrette que les contrôles n’aient pas été organisés en amont et régulièrement « il a fallu attendre ce drame pour agir dans la précipitation. C’était à la Mairie d’assurer les contrôles et rien n’a été fait depuis des années. » Le seul et unique contrôle de ce lieu date de plus de 23 ans avec l’ancienne activité du Sauna Les Trois Colonnes.

Mais les travaux de sécurité ne sont pas la seule explication à cette fermeture.
Depuis de nombreux mois, le kOx fait l’objet de harcèlements de la part d’une voisine. A plusieurs reprises la police a été obligé de se déplacer au bar pour constater… l’absence de bruit et donc l’absence d’infraction. Ce problème de voisinage a contraint la mairie à demander au kOx une très chère étude acoustique.

On peut donc comprendre que la dernière injonction de la mairie de Rouen sur les travaux ait été le coup de grâce. Pour Christophe « l’évolution de la réglementation et ses nombreuses contraintes ne nous permettent plus d’assurer la continuité de l’activité de façon sereine ».

Quel avenir ?

Le kOx ne sera pas vendu. Christophe reste propriétaire des lieux mais il arrête l’activité face à ce risque. L’enseigne sera fermée et le local mis sur le marché locatif. Il va consacrer son énergie à son deuxième établissement le Sauna Le Rive Droite : « le sauna se porte très bien, nous avons un programme de travaux tous les deux ans pour le dynamiser. »

Face à ces évènements, Christophe n’est pas abattu pour autant : « je reste positif, c’était une très belle aventure et je remercie tous les clients qui sont venus au kOx durant ces six années. »

Le samedi 23 septembre, le kOx fermera ses portes après une soirée exceptionnelle. 

album souvenir (2011-2017)

 

pour aller plus loin

relire l’article de Christophe et Pierre ouvrant le Rive Droite et le kOx en juillet 2011 (article gayviking)
article sur les contrôles des bars à Rouen après le drame du Cuba Libre
(lien externe presse Normandie Actu)
article sur la réaction des commerçants rouennais face aux contrôles (lien externe presse Paris-Normandie)

Le kOx est situé au 4, impasse des Hauts Mariages – 76000 ROUEN (centre rive droite, quartier Saint Maclou, perpendiculaire à la rue Damiette “antiquaires”). Il est ouvert jusqu’au samedi 23 septembre 2017 (inclus) du lundi au vendredi de 14h à 2h (voir agenda) et le samedi de 19h à 2h pour une soirée spéciale d’au-revoir. L’entrée est de 11 euros (une consommation comprise).

A lire également

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *