03 décembre 2016

François Hollande à Caen, les associations LGBT normandes entendues, la loi sera promulguée

francois-hollande-gaynormandie-caen

(article publié le 17 mai 2013 – mise à jour)

À l’occasion de la visite du Président Hollande ce vendredi 17 mai à Caen, une délégation des associations LGBT normandes (lesbiennes, gays, bi et trans) a été reçue par un conseiller spécial du Président de la République.

Une délégation du Centre LGBT de Normandie a été reçue par Michel YAHIEL, Conseiller social de l’Élysée. Pour le Centre LGBT de Normandie conduite par son Président, Loïc : « Cet entretien a été cordial et encourageant pour la suite de nos combats pour l’égalité des droits. La qualité d’écoute du conseiller du Président nous a rassurés, mais nous restons conscients de l’importance du travail militant qu’il reste à accomplir. »

Message de remerciement

Le collectif LGBT a pu remettre un message de remerciements à l’attention du Président de la République. (cliquez ici pour lire ce message)

L’essentiel de cet échange a néanmoins porté sur les suites à donner à cette évolution majeure en faveur de l’égalité.

Pour les associations LGBT : « Nous avons rappelé qu’il serait incompréhensible d’abandonner le projet d’élargissement de l’accès à l’assistance médicale à la procréation aux couples de femmes. Nous pensons en effet que si un couple homosexuel peut faire le bonheur d’un enfant par l’adoption, il en sera de même pour un enfant né à la suite d’une PMA. Il ne s’agit que de la concrétisation de l’égalité entre couples hétérosexuels et homosexuels, pas de la revendication d’un droit spécifique. »

hollande-caenSuites à donner et actes homophobes

Mais la délégation a aussi fait part de son grand malaise devant la recrudescence des actes et propos homophobes dans notre pays qui ont eu lieu depuis quelques mois : « Face à ces actes de délinquance qui nourrissent un climat d’insécurité délétère, une réponse plus ferme des institutions et du Président de la République nous rassurerait. Le plan gouvernemental annoncé en novembre dernier contre l’homophobie nous paraît prometteur, et nous avons demandé que soient mobilisés tous les moyens nécessaires à sa mise en œuvre rapide et complète.

Ceci plus particulièrement encore s’agissant de l’aide aux victimes et de la sensibilisation en milieu scolaire où se joue l’éducation des générations futures et où la hausse de l’homophobie ne fait malheureusement pas exception. Nous avons enfin tenu à dire un mot des les difficultés vécues quotidiennement par les personnes transidentitaires. Celles-ci sont confrontées à des obstacles parfois insurmontables pour faire rectifier leur état civil, ce qui les expose à des humiliations insupportables qui seraient facilement évitables en modifiant la loi. »

Le Conseil Constitutionnel valide la loi

Un peu plus tard Loïc a pu remercier directement le Chef de l’Etat et pour cause, le Conseil Constitutionnel venait de valider intégralement la loi pour l’égalité. Le Président a répondu « C’est un grand jour, je promulguerai la loi au plus vite ».

Face à la décision du chef de l’Etat, La Mairie de Caen devient le théâtre d’une conférence de presse :

« Vient maintenant le temps du respect de la loi de la République »

Peu de temps après, le Centre LGBT de Normandie lançait un communiqué de joie : « En ce jour mondialement dédié à la lutte contre l’homophobie, cette évolution de notre droit sonne comme l’abolition mémorable d’une discrimination d’État. Cette loi fait aussi œuvre de pédagogie. Elle rappelle à tous que dans notre République, les citoyens sont égaux en droits et que les intolérances n’ont pas le droit de cité. Quand la fraternité soutient l’égalité, c’est tout un pays qui est honoré. Et l’égalité est toujours une bonne nouvelle pour la République ! »

Composition de la délégation :
– Andréa, animatrice du groupe transidentitaire du Centre LGBT de Normandie
– Loïc, président du Centre LGBT de Normandie
– Isabelle, bénévole à Contact Calvados, mère d’une fille homosexuelle

Les anti-mariage : « on s’en moque »

A noter que dans le « camp adverse » une délégation de la Manif pour Tous (anti-mariage pour tous) a elle aussi été reçue par Michel Yahiel, conseiller social de François Hollande. Dominique Duriez, représentant des opposants au mariage pour tous, farouchement opposé à cette loi, commente : « Même si la loi est votée et validée, on s’en moque, on ne lâche rien. Il suffit désormais d’attendre les prochaines élections.« . Le collectif contre l’égalité avait organisé plusieurs manifestations à la venue du Chef de l’Etat à Caen ce jour-là.

(deuxième photo : Stéphane Geufroi – Ouest France)

A lire également

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *