10 décembre 2016

Garde à vue à Agon-Coutainville (Manche) pour exhibition sexuelle

phareagon(article publié le 22 juillet 2013)

Le quotidien régional « La Manche Libre » dans sa rubrique fait divers a relaté une descente de police (de gendarmerie pour être plus précis) sur la plage de la Pointe d’Agon-Coutainville. Selon le journaliste, le vendredi 5 juillet dernier, des familles auraient téléphoné à la police suite à l’exhibition sexuelle d’un homme.

Cette plage, réputée pour être naturiste depuis des « lustres », est fréquentée par de nombreux gays de la région et des touristes. Les hétéros apprécient également cet endroit même s’il ne sont pas majoritaires.

La gendarmerie serait venue sur les lieux et vérifiée l’identité d’une quinzaine de personne présentes sur les lieux, sans  nous préciser leur orientation sexuelle. Une personne a été placée en garde à vue pour exhibition sexuelle. Selon un témoin cité par le journal : « On a fait de la chasse aux homos. C’était une rafle. Ce site est réputé pour accueillir les homosexuels. On ne faisait rien de mal. Il ne s’est rien passé ».

La chasse aux homos ?

On peut s’étonner du titre racoleur du quotidien : « Des homosexuels pris en flagrant délit d’exhibition sexuelle à la pointe d’Agon ! » alors qu’aucune information n’a filtré sur l’orientation sexuelle des personnes… et qu’une seule personne a été en garde à vue. Il est tout de même étonnant que sur un simple appel téléphonique on puisse mettre en garde à vue une personne… surtout dans le climat actuel des anti-mariages qui n’hésitent pas à faire pression sur les autorités locales.

Néanmoins, en dehors de la réalité des faits qui se seraient produits ou auraient pu se produire, il est tout de même utile de rappeler que les exhibitions sexuelles sont strictement interdites que l’on soit hétéro ou gay. Le code pénal (article 222-32) condamne l’exhibition sexuelle à un an d’emprisonnement et 15.000 euros d’amende.

panneauUne exhibition sexuelle c’est quoi en France ?

C’est l’ancien délit d’outrage public à la pudeur. Depuis 1994 le code pénal français a fortement restreint son champ d’application. En effet, l’exhibition sexuelle ne nécessite pas la présence d’un acte sexuel sur soi-même (masturbation) ou avec quelqu’un d’autre. Il suffit d’être nu sans vouloir se cacher, se montrer. Ainsi, pour résumer : sur une plage naturiste non autorisée, le fait d’être nu face à une personne qui ne souhaite pas vous voir nu est répréhensible si vous ne vous cachez pas. On incrimine l’acte de provocation. Les adeptes des randonnées naturistes se sont déjà retrouvés devant les tribunaux à cause de leur nudité.

Donc… que vous soyez gay ou hétéro, soyez prudent et n’imposez pas votre nudité aux non-naturistes. Il y a très peu de plages naturistes autorisés (par arrêté municipal) en Normandie : nous en connaissons deux: une se situe à Merville Franceville dans le Calvados et l’autre à St Germain sur Ay dans la Manche.

Après cet évènement… la plage d’Agon-Coutainville a retrouvé un peu plus de sérénité. Les gays et hétéros sont revenus profiter du beau temps…

 

 

A lire également

2 commentaires

  1. Claude

    bjr je suis d accord que c pas normal que des familles avec leurs enfants tombe nez a nez avec des personnes nue sur un cite qui nest pas annoncer comme cite naturiste mais depuits des lustre que sa existe pourquoi le conseil d agont coutainville n a t il pas autoriser un peut de d une pour se loisir ou ses desirs ils ne font pas de mal a personnes . ce qui est marrent c est que les gendarmes font des controles et que certain des agents quand il ne travaille pas fonteux aussi exiber ainsi que des fonctionaire du departement viennent aussi , il faudrais revoire la reglementation . cordialement

  2. Artilleur

    Ce n’est plus de la chasse aux homos, sous l’excuse de réduire la délinquance, c’est devenu une vraie chasse aux sorcières (gays bien sure..). La semaine dernière, soit le 26 juillet, les gendarmes ont contrôlé mon identité (délit de fasciée? je dis ça parce que j’ai le type méditerranéen). j’étais en maillot de bain, je lisais tout simplement sans rien demander à personne. Dans le même après-midi il y a eu 2 contrôles, idem ce jeudi 1er août. Ce qui laisse à penser qu’à l’heure ou le ministère de la défense réduit ses effectifs, la brigade de Coutainville doit être en SUR effectif pour envoyer 2 fois par jour 6 militaires pour ce genre de chasse. Et les ministres de la Défense et de l’Intérieur devraient se poser la question d’où trouver du personnel pour envoyer dans les zones urbaines à risque…se serait certes moins facile que de venir sur une plage contrôler de simples citoyens, même si certains sont à poils. Au moins, dans cette tenue, on est certain qu’ils n’ont pas d’armes sur eux…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *