12 novembre 2017

Grand meeting LGBT pour l’Egalité, le 31 mars 2012 à Paris (et bilan)

meeting2

(article publié le 24 mars 2012 – mise à jour : le 1er avril 2012 : voir plus bas sur le comte-rendu)

C’est l’évènement pour les LGBT pour la campagne présidentielle 2012… L’Inter-LGBT, la Fédération LGBT et la Coordination InterPride France organisent le premier grand Meeting LGBT pour l’Egalité, à Paris le 31 mars 2012 à 18h aux Folies Bergères en présence des candidat(e)s eux-même ou leurs représentant(e)s à l’élection présidentielle.

C’est l’évènement phare de la campagne « Egalité LGBT 2012 » lancée le 13 février dernier par les fédérations associatives LGBT. Ce sera l’occasion pour les associations de rappeler les revendications LGBT, puis les candidat-e-s à l’élection présidentielle seront invités à s’exprimer, chacun leur tour, devant plus de 1600 responsables associatifs LGBT, militant(e)s pour l’égalité ou simples sympathisant-e-s, venant de toutes les régions de France.

Les candidat(e)s donneront leur point de vue et leurs propositions en faveur de l’Egalité des droits pour les LGBT et de la lutte contre les discriminations.

marielaboryLa soirée sera rythmée par des intermèdes musicaux ou humoristiques… réalisés par des artistes et des personnalités. Marie Laborie, seule journaliste ouvertement lesbienne du paysage audiovisuel française co-animera avec les organisateurs ce meeting LGBT.

Le Meeting est ouvert à tous.

Pour info, le lendemain, 1er avril, aura lieu le « Printemps des assoces » ouvert à tous : c’est un forum associatif annuel de l’Inter-LGBT qui rassemblera près d’une centaine d’associations (en plein air place Beaudoyer à Paris face à la Mairie du 4ème).

Adresse du Meeting : Folies Bergères – 32 rue Richer, 75 009 Paris, Métro Cadet ou Grands BoulevardsEntrée libre, inscription conseillée sur www.egalitelgbt2012.fr

meeting-salleCompte-rendu du meeting

Le meeting aux folies Bergères a eu un beau succès car la salle était pleine (1600 personnes présentes). Côté candidat, une petit déception car tous n’étaient pas présents, seuls deux candidats l’étaient : Eva Joly et Jean-Luc Mélanchon. Les autres candidats ont envoyé un représentant (Modem, Ps, Ump), les extrêmes n’étaient pas présents (Le FN n’était pas invité), ni les petits candidats.

La représentante de François Hollande a confirmé la volonté de son candidat d’accorder les droits LGBT comme « l’ouverture du droit au mariage et à l’adoption, donner un statut aux coparents, reconnaître la transphobie et permettre le changement d’état civil sans condition médicale, autoriser les homos à donner leur sang, sensibiliser les fonctionnaires à l’homophobie ou soutenir la dépénalisation universelle de l’homosexualité.« . Le candidat promet une mise en oeuvre avant le printemps 2013.

meeting-eva-jolyLa représentante de François Bayrou ne semble pas avoir séduit la foule… « Au pouvoir, le Modem créera un Ministère de l’égalité, facilitera le changement d’état civil pour les trans ou reconnaitra les liens des enfants nés de la GPA. Mais François Bayrou reste opposé au mariage et lui préfère un Contrat d’union civil, qui donnera les mêmes droits. »

Le représentant du candidat de l’UMP (Nicolas Sarkozy) a passé un mauvais moment aux Folies Bergères et hué par la salle. Son discours s’est contenté de faire le bilan « positif » du candidat Sarkozy et promet seulement la célébration du PaCS en Mairie.

meeting-580Les deux candidats les plus appréciés par le public semblent avoir été : Eva Joly et Jean-Luc Mélanchon :

– Eva Joly : concrètement elle promet dès son entrée en fonction à la Présidence un projet de loi instaurant l’égalité d’accès au mariage et à l’adoption. A partir de là, les autres droits s’imposeraient, pour l’adoption simple ou plénière, les droits du conjoint, et la reconnaissance de la coparentalité. De même : la simplification du changement d’état civil pour les trans, l’accentuation de la lutte contre l’homophobie et la condition des accords internationaux au respet des droits LGBT dans les pays tiers.

– Jean-Luc Mélanchon : très applaudis par la salle même si son discours était assez généraliste avec beaucoup de fougue, comme à son habitude dans les meeting pour entraîner les foules, en reconnaissant qu’il avait évolué sur la question, mais qu’il comptait acter l’égalité entre hétéro et homo dans son projet de VIième République.

Au final, le public semble avoir été conquis et satisfait par cette grande première au sein du mouvement LGBT.

Comptes-rendu sur le web :

voir l’article de TETU (cliquez ici)

voir l’article de Yagg.com (cliquez ici)

voir l’article de Mediapart (cliquez ici)

voir une vidéo ici (cliquez) et là (cliquez)


lgbt9Pour aller plus loin sur le web…

FEDERATION LGBT : Une vingtaine d’associations et Centres LGBT, regroupant eux-mêmes d’autres associations LGBT à vocation plus locale ou régionale, soit au final plus de 130 associations LGBT réparties sur tout le territoire. www.federation-lgbt.org

INTERASSOCIATIVE LESBIENNE, GAIE, BI ET TRANS : Plus de 60 associations et organismes, présents en Ile-de-France, à vocation conviviale, culturelle, étudiante, sportive, confessionnelle, professionnelle, politique, syndicale, de santé, de lutte pour la promotion des droits humains, de parents ou futurs parents. L’Inter-LGBT organise chaque année la Marche des Fiertés LGBT de Paris et le Printemps des assoces. www.inter-lgbt.org

COORDINATION INTERPRIDE FRANCE : Fédère les associations organisatrices de Lesbian & Gay Pride et de Marches de Fiertés Lesbiennes, Gays, Bi et Trans, signataires de sa charte éthique, de manifestations de visibilité, revendicatives et festives. www.interpride-france.org

A lire également

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *