17 novembre 2017

HOMO – HETERO : AMBIGUITE

Par Fred 1999 (publié à l’époque sur le site web OOups! – site disparu depuis)

HOMO – HETERO : AMBIGUITE

(autobiographie ?)

Vous avez appris à reconnaître les garçons et les filles quand vous étiez petit, mais maintenant, entre les hétéros et les homos, c’est comment ?

Depuis peu, on parle d’hétéromania pour les homosexuels et d’homomania pour les hétérosexuels. Des magazines avaient consacrés un dossier sur la tendance des Gays à ressembler aux hétérosexuels : codes vestimentaires, langages… On parle aussi d’une nouvelle mode (in Têtu) : la « frappette » (Frappé et Tapette !). Ce terme désigne les Gays au look des banlieues. Les adjectifs volent bas ces derniers temps.

« les hétéros adoptent désormais les codes vestimentaires Gays et les homosexuels ne s’y retrouvent plus. » Exact ? Oui je le pense en partie. Mais il ne faut pas en faire une généralité. Il est assurément vrai qu’il y a de plus en plus de jeunes hétéros (et là je trace large de 16 à 27 ans) qui adoptent les dresscodes des Gays. Il est aussi vrai que les homos ne s’y retrouvent plus.

tbeau_hot_02Témoignages d’amis hétéros – « On sort dans la plus part des bars Gays, l’ambiance est bien meilleur. » – « Je ne sors que dans le Marais quand je vais à Paris » – « Comme boîte, le Traxx, c’est la meilleur, idem pour le Queen à Paris ».

Maintenant faites bien attention quand vous draguez les mecs (ou filles) dans les bars Gay et Lesbiens : un hétéro peut s’y cacher.

On vous a déjà dit de ne pas tomber amoureux des hétéros, ça ne sert à rien, vous vous faites du mal ! Ouais mais c’est pas facile !

Exemple de situation où vous avez rencontré un garçon formidable : marrant, drôle, intelligent, sensuel, généreux, un mec bourré de contrastes mais complémentaire à la fois, enfin parfait, l’homme de votre vie. Pour vous, tout laisse à penser qu’il est Gay : il s’habille à la dernière mode : col en V, poches sur les côtés de son pantalon, pulls aux couleurs flamboyantes, … vous apercevez son Calvin Klein au moment où il retire sa chemise (oui vous savez, quand le T-shirt vient avec et que vous avez votre nez juste devant son nombril). Il aime le Traxx, le Ku, le Queen, écoute Radio FG sur le satellite et cela fait longtemps qu’il vous accroche. Vous n’arrivez plus à vous concentrer sur votre travail. Vous ne dormez plus. Vous vivez un enfer ! Un jour, vous le croisez dans le Marais à Paris ou au Traxx, par hasard. Vous voulez videz votre sac et lui déclarer votre flamme :

(lui) – Tu sors souvent dans le quartier ?

(vous) – Oui très souvent… Toi, tu vas où ?

(lui) – Je vais souvent au XXL, au Ku (ex-opium), au Traxx

(vous) – Ah ouais ! j’apprécie surtout le XXL Bar

…/…

(lui) – Tu habites où ?

(vous) – Dans un studio étudiant, c’est très confortable…

(lui) – Ah ouais, c’est comme ma p’tite amie, elle a aussi à un studio d’étudiante

(vous) – Ah… euh… c’est bien … et où ?

Bref, vous venez de prendre la plus grande claque dans la gueule de toute de votre vie ! Et les marques sont restées.

Alors comment faire pour savoir si il ou elle fait partie du « milieu » ?

Premièrement, ne jamais se fier au code vestimentaire.

Deuxièmement, ce n’est pas parce qu’il vous parle du Traxx, du Ku (qu’il aimerait bien y retourner) ou qu’il écoute Radio FG qu’il est PD. La house et la Techno sont devenues des effets de mode. De même, ce n’est pas parce qu’il fréquente les bars Gays qu’il est homo, enfin prévoir toujours un doute (Croyez moi par expérience !).

Alors quoi ? Et ben, il suffit d’un regard… il reste fixé à vos yeux pendant au moins 10 secondes (sans blague, dix secondes c’est long!). Vous attendez un geste attentionné… et il se crée un feeling. Attention, lui aussi peut avoir un doute sur votre sexualité alors n’oubliez pas de lui faire comprendre que vous en êtes également.

Conseil d’un membre de l’équipe de Gayrouen (Antoine) : « prévoir qu’un de vos amis viennent vous faire la bise ». Mais bon, il y a aussi beaucoup d’hétéros qui se font maintenant la bise de plus en plus fréquemment.

Décidément… on s’y perd.

Dernier recours : « violez-le » ! et s’il aime ça et ben c’est quasiment dans la poche. Même avec cette dernière solution, il peut y avoir un doute. Là, je m’avance sur un terrain glissant. En effet, ce n’est pas parce qu’un mec fait l’amour avec un autre mec que les deux sont homos. Il est bi vous me diriez ? et ben non, il peut être hétérosexuel ! Réfléchissez : si vous (homosexuel) vous faisiez l’amour avec une femme (disons une fois), vous n’allez pas vous considérer comme hétérosexuel pour autant. Pour le mec, hétérosexuel, c’est le même principe, ce n’est pas parce qu’il a couché avec un mec qu’il est PD, il se considérera toujours comme hétéro.

Bref, il y a de nos jours, une réelle ambiguïté sur la distinction homo, hétéro sur le plan de l’image. Même si on peut trouver dommageable que les homosexuels n’arrivent plus à se retrouver, je pense néanmoins, que la société vient de faire un énorme progrès de reconnaissance sur le monde Gay.

Il se crée un mélange extraordinaire entre hétéros et homos : on dépasse les barrières de nos deux mondes. J’estime que c’est un grand élan de tolérance que la jeunesse actuelle offre à la société. C’est beau hein ?!

Au fait avec votre mec pseudo hétéro-homo et si vous lui demandiez s’il est PD tout naturellement ?

ratt1

A lire également

un commentaire

  1. Alex

    Vu la date de l’article cela me rassure que je ne suis pas le seul … a tomber dans le panneau ..; euh tomber amoureux d’un hétéro. C’est extrêmement douloureux, inutile, … mais pour etre vraiment sur s’il est hétéro vais tenté la solution du regard (10 secondes …) après je le viole s’il faut ! lol … Merci petit article intemporel qui m’a un peu redonné le sourire !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *