Homophobie à Lille

Article publié le 1er avril 2018

Le patron du Privilège à Lille victime d'homophobie

Un chauffeur Uber a tenu des propos homophobes à l’encontre du patron du bar gay Le Privilège.

C’est dans la nuit du 27 au 28 mars dernier que le chauffeur aurait pris à partie le patron du bar gay, Guillaume Delbarre :

« il a commencé par nous demander qui on était. Je me suis dit que ça ne le regardait pas… Puis il m’a demandé si je « faisais l’homme ou la femme ? » J’étais sous le choc, j’ai décidé de partir« D’autres personnes m’ont contacté pour me dire qu’ils avaient eu des remarques homophobes de la part de ce chauffeur également« .

Le patron dénonce la montée de l’homophobie à Lille : « Ce n’est qu’une petite phrase, mais des comme ça on en entend tous les jours. Tous les jours devant le Privilège j’entends des jeunes dire « On va pas rentrer, c’est un bar de PD », ou je vois des gars qui font semblant de se rouler des pelles devant l’entrée. Je ne comprends pas qu’encore aujourd’hui on puisse se faire marcher dessus comme ça« .

Plus tard, Guillaume Delbarre précisera sur les réseaux sociaux : « je ne cherche pas incriminer ce chauffeur, je veux tout simplement qu’on comprenne que nous sommes victime et trop souvent d’actes homophobes ! La preuve j’ai pardonné ».

Franck Denvers responsable associatif LGBT sur Lille a également réagit : « Je partage ce coup de gueule de Guillaume, patron du Privilège avec lequel je suis d’accord, c’est grave et inacceptable (…) les insultes et agressions LGBTphobes, racistes et antisémites qui se multiplient… Je suis moi-même très en colère mais aussi énervé et tout cela m’épuise. Les LGBTI Prides ont plus que jamais leur sens, et s’il le faut, on organisera d’autres actions. »

brèves homophobie lille 

 

A lire également

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *