17 novembre 2017

Focus : Clément, créateur graphiste

clement1

(publié le 1er décembre 2010)

Il y a des rencontres sur le web qui ne vous laisse pas indifférentes. Clément, un normand de 24 ans, fait parti de ceux là. Il est graphiste. La photographie, il aime ça. Il réussit à figer son espace, ses amis mais aussi sa propre personne en se mettant en scène.  Des créations qui vous envahissent de sérénité. Un talent à souligner… et le fait d’être gay redevient secondaire… Rencontre avec Clément

(cliquez sur les photos pour les agrandir).

Gaynormandie : Tu as commencé à Caen pour terminer à Rouen… quel est ton parcours ?

clement3Clément : En effet, j’ai débuté mes études à Lisieux par un CAP dessinateur d’exécution en communication graphique puis par un BAC professionnel artisanat et métiers d’art option communication graphique dans le même établissement. Je suis ensuite parti à Rouen pour effectuer un BTS visuelle option graphisme édition publicité de manière à me perfectionner dans ce domaine.

Gaynormandie : Comment te viennent les idées de créations ?

Clément : Je suis très influencé par le monde qui m’entoure notamment numérique (clips, films, pubs…) mais également musical, le buzz ne suffit pas à mes yeux. J’aime l’originalité, les « ambiances », les situations qui amènent à réfléchir. Je suis également un grand collectionneur de vinyls, je passe également pas mal de temps dans les brocantes pour dénicher des objets insolites qui m’inspireront dans mon travail.

clement11Gaynormandie : Cela fait-il longtemps que tu réalises des compositions personnelles ?

Clément : Avoir mes propres créations, être inventif est l’essence même de ma formation de graphiste. Avant mes études, j’étais d’ailleurs déjà passionné de photographie, mais cette passion ne m’a pas quitté aussi bien à travers mon travail que ma vie personnelle : photographier mes amis par exemple. J’ai d’ailleurs trouvé un super polaroid dans un vide grenier…

Gaynormandie :  Comment choisis-tu tes modèles ou tes disciples (qui sont d’ailleurs très sexy), se prêtent-ils facilement au « jeu » ?clement4

Clément : J’ai d’abord commencé à « travailler » avec mes amis car ils soutenaient mon travail. Rapidement, j’ai pu rencontrer par ma formation des professionnels qui ont su apprécier mon travail et qui m’ont aidé dans mes projets. J’ai ainsi pu photographier un modèle professionnel et espère continuer sur cette lancée.

Gaynormandie : L’accessoire est-il important dans tes créations ?

Clément : L’accessoire est important dans mes créations, mais il ne se substitue en aucun cas au modèle. Cependant il me permet de faire passer un message humoristique ou subversif.

clement5Gaynormandie :  Je me trompe peut-être mais tes créations présentent très souvent des tons pastels voir des aspects assez brumeux… ? Est-ce ta marque de « fabrique » ?

Clément : Je ne pense pas encore posséder de marque de fabrique. Cependant il se dégage peut-être de mes créations un univers séduisant mais aussi un peu mélancolique, par la lumière intemporelle, les couleurs diffuses.

clement6Gaynormandie :  L’utilisation d’un logiciel de retouche de photos est-il essentiel pour toi  ?

Clément : Pour certains effets de lumière par exemple, les logiciels de retouche sont indispensables. Mais les plus belles photos, les plus réussies, sont à mes yeux celles qui ne nécessitent pas de correction.

Gaynormandie :  L’être humain (plus masculin que féminin) est très souvent au centre de tes photos…

Clément : L’homme ou la femme sont en effet au centre de mes créations. Mais je ne désespère pas un jour de m’attaquer à la photographie animalière ou à la nature morte ☺.

clement8Gaynormandie :  Tu as aussi réalisé des montages vidéos (voir la fin de l’interview). As-tu une approche différente par rapport à la photo ?

Clément : La vidéo est un domaine nouveau pour moi, mais elle permet d’associer deux passions : la création et la musique. Cette dernière crée une dynamique et permet de donner une autre forme de vie à mes réalisations.

Gaynormandie :  clement9Quel regard portes-tu sur ton domaine de création ?

Clément : Le graphisme est en perpétuel renouvellement, les genres se mélangent de plus en plus et se complètent : la musique, le graphisme, la vidéo. J’aime beaucoup les tendances actuelles notamment le retour des années 80/90 avec des artistes qui utilisent d’ailleurs ces codes : Hurts, Robyn, Scissor Sisters…

Gaynormandie : On dit souvent que les gays sont plus créatifs, imaginatifs,… qu’en penses-tu ?

Clément : Je ne pense pas que la créativité soit liée à la sexualité. Penses-tu vraiment que l’on se souvienne plus d’un artiste pour sa sexualité que pour son travail ?

clement10Gaynormandie :  Dans ta formation, il y avait beaucoup d’homos, cela s’affichait-il naturellement entre élèves ?

clement12Clément : Il n’y avait presque pas d’homos dans mon établissement. Cette situation ne m’a jamais posé problème.

Gaynormandie :  Sors-tu souvent dans le milieu gay ?

Clément : Je sors surtout entre potes où il m’arrive assez souvent de suivre deux de mes meilleurs amis dans des boîtes gay (ils se reconnaîtront…).

Gaynormandie :  Que fais-tu aujourd’hui ?

Clément : Je travaille dans un magasin de jouets pour enfants car malheureusement, les postes de graphistes sont rares et il faut bien gagner sa vie.

Gaynormandie : Que recherches-tu comme emploi ?

Clément : Je recherche un poste de graphiste dans une agence de pub ou de communication qui me permettrait de vivre de ma passion.

Gaynormandie :  Dernière question : Quel est ton rêve ?

Clément : Être contacté par un styliste ou un artiste renommé, collaborer avec lui, mettre en avant son travail et pourquoi pas le devenir.

Souhaitons bonne chance à Clément ainsi qu’une brillante carrière…

Pour découvrir Clément sur le web :

page perso : zephirin86.tumblr.com

page facebook : zephirin86


A lire également

6 commentaires

  1. Bastien

    De belles photos et un beau clip très simple. bastien

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *