11 décembre 2016

La Parade des Diversités, nouvelle gaypride version 2017, arrive à Rouen

gaypride-montreal(article publié le 16 octobre 2016)

2016 n’a pas été une si bonne année pour la vie associative LGBT sur Rouen avec la fin du collectif inter-lgbt et l’absence de gaypride. Avant l’été, une poignée de commerçants rouennais a décidé de réagir et de se mobiliser dans une nouvelle association « Normandie Pride ». La première action avait été la mise en place en juin dernier d’un parcours friendly, une semaine complète d’évènements sur la ville avec des commerces et des associations. Mais ce n’était qu’une mise en jambe… Normandie Pride passe à la vitesse supérieure : remettre en scelle la ville de Rouen dans le calendrier officiel des festivités LGBT en France. Avec d’autres associations LGBT, GAYVIKING a été invité à la présentation de la nouvelle Gaypride à Rouen pour 2017 et vous dévoile ce que sera ce nouveau concept fédérateur.

normandie-pride-logoLes interlocuteurs changent et la méthode change aussi.
Ce samedi 15 octobre, la toute jeune association Normandie Pride réunissait une quinzaine de personnes, représentants associatifs qu’ils soient LGBT ou non, pour présenter le nouveau concept de gaypride à Rouen en 2017 dénommée la Parade des Diversités.

« en 2017, on chamboule tout,… »

pride-dcLa Parade des Diversités, c’est quoi ?

La Pride de Rouen aura lieu le samedi 1er juillet 2017 sous le nom de « la Parade des Diversités ». Celle-ci devrait se dérouler en trois temps :
– 1ier temps : la marche (associations, commerces et sponsors) : son parcours sera exclusivement rive droite sur le centre historique de Rouen (une boucle avec départ/arrivée hôtel de ville). Le rassemblement commencera à 16h pour un départ à 16h30.
– 2ième temps : un village associatif place de l’hôtel de ville de Rouen avec buvettes, food trucks…
– 3ième temps : un concert gratuit place de la mairie

Le concert de la Parade des Diversités promet d’être évènementiel avec la présence de trois artistes :
– le public pourra apprécier le célèbre Magicien-Humoriste professionnel Draco
– puis la chanteuse Myriam Abel, lauréate de la Nouvelle Star 2005, une artiste très engagée pour la cause LGBT
– et enfin Desireless sera au rendez-vous. La chanteuse, également très sensible dans la lutte contre les discriminations, a brillamment réussi sa modernité (voir bonus show en fin d’article)

affiche-parade-diversite

Les revendications

Normandie Pride a souhaité changer de concept : « Une simple gaypride comme dans de nombreuses villes françaises ne suffit plus. Nous devons maintenant nous distinguer au niveau national, faire quelques chose de festif avec des revendications comme cela se pratique dans d’autres villes dans le Monde. » et d’ajouter « Rouen sait s’amuser et va le faire savoir« . Interrogée sur le volet revendicatif des gayprides, l’association y tient toujours autant : « nous sommes convaincus que l’aspect revendicatif, de lutte contre les discriminations, vient tout naturellement avec le côté festif et touchera réellement toutes les orientations que l’on soit hétéro ou Gay« . Les messages passent mieux avec le sourire.

Les associations auront donc à disposition gratuitement un village associatif. La ville de Rouen qui soutient le projet s’est déjà engagée, par la voix d’Hélène Klein, adjointe au maire en charge de la lutte contre les discriminations, à mettre à disposition un podium et des tentes pour les associations.

lemans-gp2Une ville solidaire

La Parade des Diversités à Rouen n’aura pas de mot d’ordre général excepté l’objectif commun de la lutte contre les discriminations où tout le monde ne peut que se reconnaître dans ce principe : « Rouen doit renvoyer une image solidaire« .

L’association Normandie Pride adopte un fonctionnement clair : « nous sommes l’organisateur de la marche et du concert. On s’occupe du côté festif pour faire venir le public. On ne fait pas de politique et on ne donne aucun mot d’ordre« . Pour Normandie Pride, chaque association est différente et chacune a ses propres revendications, à elles de les exprimer lors de la Parade des Diversités. Chaque association pourra avoir son char lors de la parade et un stand place de l’hôtel de ville pour faire connaître ses propres revendications. Et la lutte contre l’homophobie ne sera pas exclusive, si d’autres associations dans la lutte contre les discriminations souhaitent participer, elles sont naturellement les bienvenues.

gv-parade-diversite

Pas de politique (!)

lemans-gpPar contre, du côté des partis politiques, des dents pourraient grincer surtout côté aile Gauche (PS, Vert, Front de Gauche…). Contrairement aux organisations passées, l’association Normandie Pride ne veut pas de char ou de stand politique ou même de drapeaux des partis politiques dans cet évènement.
Mais cette exigence a ses limites face au principe de la liberté de manifester : « Nous avons conscience que nous ne pouvons pas empêcher une personne de manifester et c’est normal. Si des personnes veulent apposer un autocollant politique sur leurs vestes ou t-shirts, chacun est libre, on ne va pas les empêcher de défiler mais nous n’accepterons pas de char ou de banderole dans le cortège officiel de la Parade et aucun stand ne sera attribué à un parti politique ou une association politique même LGBT ».
Normandie Pride veut mettre en avant les associations de lutte contre les discriminations et elles seules. Avec leurs bénévoles, à elles de porter leurs propres messages d’égalité.
Il semble que les sombres souvenirs de la gaypride de 2015 à Rouen soient difficiles à oublier. Les associations LGBT avaient été prises à partie dans une bataille politique (droite/gauche). Normandie Pride considère que les échecs rouennais des gaypride antérieures et leur faible mobilisation ont notamment pour origine les maladroites récupérations politiques.

gp-caen2015Quel financement ?

La réussite d’un tel évènement nécessite des moyens. L’association commence à mettre en place son réseau de commerçants. « Le côté festif nous permet de financer l’organisation qui a un coût, provisoirement arrêté à 10.000 euros ». Normandie Pride a déjà des sponsors prêts à participer à cet évènement dans l’optique d’autofinancer la Parade des Diversités. Il ne sera pas demander de participation financière aux associations participantes. Les sponsors et commerçants pourront défiler lors de la Parade des Diversités et être mis en avant lors du village associatif. C’est du donnant-donnant.

Par ailleurs, au 1er semestre 2017, l’association Normandie Pride compte diffuser au grand public via les commerces et lieux de passages un livret, format mini magazine, présentant les sponsors pour la Parade des Diversités. De plus, chaque partenaire et association auront une propre page de présentation.

Rouen avant-gardiste ?

Une dizaine d’associations LGBT étaient présentes à cette réunion d’information qui leur était dédiée (APGL, Energay, Centre LGBT de Normandie antenne de Rouen, Aides, Le Refuge Le Havre, Escalier LGBT, Enipse, Gay’T Normande, LezMotardes…). Les associations semblent avoir été séduites par ce nouveau concept de gaypride. Il faut dire que la visibilité de leur activité sera particulièrement bien assurée.

En septembre dernier le magazine Yagg.com avait enquêté sur un nouveau concept des gayprides qui commence à s’entrevoir en France  : « Les Prides françaises doivent-elles devenir plus touristiques ? » titrait le média :  « Madrid, Tel Aviv, Montréal… Dans ces trois villes, la marche des fiertés LGBT sont de véritables événements touristiques, organisés et marketés comme tel, avec le soutien des autorités publiques et/ou de sponsors privés. En France, les marches restent essentiellement militantes…. « . Vincent Boileau-Autin, président de l’organisation de la Pride de Montpellier semble très favorable aux « gaypride plus touristiques et commerciales » et de préciser au journaliste de Yagg qu' »il ne s’agit pas d’argent » : « Notre écoute serait considérablement augmentée. Les enjeux sont colossaux, nous avons une puissance de mobilisation de par les gens qui vont descendre dans la rue défendre nos idées ainsi que notre tissu associatif« .

Et il semble que le lien de corrélation soit évident : « il suffit de regarder là où les droits LGBT sont les plus avancés, ce sont les mêmes pays qui accueillent des prides touristiques: Amsterdam, Madrid, Montréal… « , « Il ne faut pas avoir peur de faire un tourisme friendly. Communiquer à l’adresse des LGBT véhicule une certaine valeur éthique de sa ville », ajoute t’il.

rainbow-gay-pride-smileyIl faut créer une nouvelle formule de gaypride pour la rendre plus attractive avec un concept fédérateur. Rouen semble vouloir franchir le pas dans cette idée. Et l’association Normandie Pride assume pleinement ce nouvel état d’esprit en réinventant le concept de gaypride sur Rouen : « en 2017, on chamboule tout, on a besoin d’avoir une marche pour la visibilité ».

C’est donc une date à retenir dès maintenant : le samedi 1er juillet 2017 – la Parade des Diversités à Rouen en Normandie.

Pour aller plus loin…

Relire l’article du lancement de Normandie Pride – mai 2016 (lien gayviking)
Site internet de Normandie Pride (lien externe)
Page Facebook de Normandie Pride (lien externe)
Visitez la rubrique « gaypride » de Gayviking avec les photos des dernières années (lien gayviking)

Bonus…

Show Desireless
Présentation du show Desireless 2016/2017, en duo avec Operation Of The Sun : de Voyage Voyage… à ses nouvelles chansons, taillées pour la scène. Un live électro pour toutes les générations, adaptable aux plateaux des années 80 comme aux festivals electro / rock.

Source : site internet de Desireless

(sources photos : MontrealSimon, gaypride gayviking, CapitalPride)

blanc-petit

retour-guide-gay-gv  retour-news-gayviking

 

 

A lire également

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *