11 décembre 2016

La vie gay à Strasbourg

strasbourg-guidomo(mise à jour de la page : octobre 2016)

Strasbourg, la septième ville de France est aussi une métropole européenne importante dans les institutions de l’Union. Niveau gay, c’est une ville timide au premier contact mais quand on cherche une ambiance clubbing, il y a de réelles opportunités… (et souvent ignorées par les locaux). Certes, il y a peu de bars gays à Strasbourg, mais on trouve de belles adresses pour s’amuser. De plus, les associations sont assez diversifiées. Particularité : la proximité avec l’Allemagne offre des possibilités pour les gays de Strasbourg et des environs.

 

Les bars

z-bar-logole Z BAR (9, rue de la Course), ouvert depuis avril 2016, est un bar gay de nuit ouvert de 21h à 4h du matin du mardi au dimanche. Le Z Bar est déjà devenu un bar de référence dans la vie gay à Strasbourg, un bar très convivial et chaleureux. (voir leur page facebook)

so-divine-gay-strasbourgUn autre lieu pour boire un verre et y rester toute la nuit… c’est le bar gay So Divine qui fait aussi office de club (34 rue de la Course) – So Divine est aussi couplé au restaurant la Ruche (voir plus loin). Vous pouvez y prendre un café, verre, brunch, écoutez un concert, participer à une soirée clubbing haute en couleur… Bref, ici, vous avez le choix entre la partie lounge et la partie club. Un lieu assez branché et chic. (page Facebook du So Divine).

En dehors de ces deux bars gays permanents, vous pourrez noter le club Spyl (voir plus bas sur la rubrique Clubbing), sa partie « bar » est ouverte de 17h à 22h. Au-delà, nous vous conseillons deux autres établissements très friendly…

jeannette-gay-strasbourgLe bar Jeannette et les cycleux (30 rue des Tonneliers) ouvert tous les jours de 11h30 à 1h du matin – c’est un bar vraiment chaleureux, décontracté dans un décor une ambiance un peu rétro conduit par des barmaids… bref, on s’y sent bien (les filles devraient beaucoup aimées… et les garçons aussi). Vous pouvez aussi y prendre un petit encas. (voir page Facebook de Jeannette…)

golden-gate-gay-strasbourgEt le Golden Gate située 63 rue du Fossé des Tanneurs à la Petite France : un bar très sympa avec une bonne ambiance. Des soirées thématiques sont organisées. L’accueil est chaleureux et simple. Musique électro, house, petite piste de danse, soirées rencontres. Un lieu à connaître (page Facebook du Golden Gate).

 

Clubbing

spyl-newOn aurait également pu le classer dans la catégorie Bar, voici le Spyl. Yves et Patrice après avoir mis en place un concept de soirées gay itinérant sur Strasbourg ont décidé de s’installer définitivement et d’ouvrir un club : le Spyl (8 impasse de Londres). C’est un établissement à la fois bar et clubbing, un club que l’on pourrait qualifié de gay/hétéro friendly. L’ambiance est assurée avec de nombreuses soirées à thèmes avec une décoration très sympa. Ouvert le mercredi de 20h à 2h, les jeudis, vendredis, et samedis de 22h à 6h. Entrée gratuite le vendredi, entrée 5 euros le samedi. A noter que la partie bar ouvre de 17h à 22h (entrée gratuite). A connaître.  (voir leur site internet, voir leur page facebook)

voile-gay-penicheAnciennement dénommée la Voile Rouge puis le Tribord, la discothèque gay La Voile est située sur une péniche amarrée au quai Mathis près du Musée d’Art Moderne (derrière le barrage Vauban). Sauf particularité, l’entrée est libre (mais conso et vestiaire payant naturellement). La Voile est ouverte les vendredis et samedis de 23h à 7h du matin (et veilles de jours fériés). Même si ce n’est pas très grand, une ambiance très gay y règne. (voir leur page Facebook).

Par ailleurs, il y a aussi le bar-club So Divine cité plus haut dans la catégorie bar qui fait office de clubbing à Strasbourg avec de belles soirées très sympa et chic.

Enfin, pour conclure, un petit saut au-delà de la frontière, côté allemand, à Offenburg situé à 30 minutes du centre de Strasbourg, la boîte de nuit Tabu Gayclub est une boîte gay très populaire outre-rhin (Hauptstrasse 102-104, Offenbourg). Elle est ouverte du jeudi au vendredi de 2àh à 2h et le samedi de 22h à 5h du matin (voir leur site internet).

 

Saunas

Dans la région de Strasbourg, on y trouve quatre Saunas : trois sont situés à Strasbourg et le troisième côté allemand, à quelques kilomètres de la frontière.

sauna-equateur-strasbourgLe sauna l’Equateur est situé dans Strasbourg (5 rue de Rosheim) : un complexe 100% gay avec un sauna sec, hammam, cabines… Il est ouvert tous les jours dès 12h jusqu’à 22h (ouvre à 14h les samedis et dimanche), fermé le mardi en juillet et août. Les tarifs vont de 10 à 16,50 euros selon l’âge et l’heure d’arrivée. (site web du sauna).

oxydo-strasbourg-gvLe second sauna strasbourgeois est le sauna l’Oxydo (3 place St Clément) ouvert en octobre 2015 : un sauna 100% gay tout beau avec un sauna finlandais vitré, un hammam, un espace lounge pour boire un verre, sofas, espace lecture et internet gratuit… Le sauna est ouvert tous les jours de 12h à 1h du lundi au jeudi, puis les vendredi et samedi jusqu’à 1h30 et enfin le dimanche ouverture dès 14h jusqu’à 1h. Les tarifs vont de 10 à 18 euros selon l’âge et l’heure d’arrivée. A découvrir… (site internet de l’Oxydo)

drak-saunaEnfin côté Strasbourg, un petit nouveau est arrivé depuis le mois d’avril 2016, le Drak Sauna, (2a rue Moll). Ce nouveau sauna fait désormais parti du « complexe » constitué avec le Sexe-Club, l’Antracte (voir plus bas). Sur deux niveaux, avec un chauffage au sol + climatisation quand c’est nécessaire, vous aurez droit notamment à un sauna finlandais, un hammam multizone, bar, espace détente, cabines, sligns, labyrinthe… et d’autres surprise également. Le Drak Sauna est ouvert du lundi au jeudi de 12h à 23h, les vendredi/samedi 14h à 1h, le dimanche de 10h à 16h. Le tarif est de 17 euros (14 euros après 18h)… et tarif réduit pour les moins de 26 ans (10 euros). Tarif combiné avec l’Antracte (22 euros). (page facebook du Drak Sauna)

sauna-atrium-gay-kehl-strasbourgLe sauna l’Atrium est situé à Kehl en Allemagne (Schulsstrasse 6) à 15 minutes du centre de Strasbourg (possible d’y aller en transport en commun). Ce sauna accueille un public gay 4 jours par semaine (lundi, mercredi, samedi, dimanche), le reste de la semaine, il est mixte (hommes/femmes). Il est ouvert dès 14h (sauf le samedi, il ouvre à 17h30) et ferme à 22h (à 1h le samedi et 20h le dimanche). L’Atrium possède l’équipement classique pour les saunas (sec, hammam, cabines,…), mais celui-ci propose une très charmante terrasse avec un espace détente. (site web du sauna).

 

Sexe-Club

antracte-sexe-club-strasbourgL’Antracte est le seul sexe-club gay de Strasbourg (2a Rue Moll) avec un labyrinthe, des glory holes, sling, cabines, coin vidéo avec écran géant.  L’établissement est propre. Vous avez à votre disposition, un vestiaire et même une douche. L’Antracte organise souvent des journées thématiques : jeunes, tenue de sport, sous-vêtement, naturiste… Il est ouvert du lundi au dimanche dès 15h jusqu’à minuit/1h (sauf le dimanche de 16h à 21h), généralement fermé en août. Il n’y a pas de bar mais un petit coin pour les boissons chaudes ou froids. L’entrée va de 6 à 11 euros selon l’âge et le jour de votre visite. A noter que depuis avril 2016, l’Antracte fait désormais parti d’un complexe de deux établissements avec le sauna le Drak Sauna (voir plus haut). Les entrées sont distinctes mais il existe un tarif combiné de 22 euros pour les deux lieux. (voir le site web de l’Antracte).

 

Drague

Vous trouverez surement de nombreux lieux de drague sur internet plus ou moins sure. Attention à vous, soyez très prudent… et si le coeur vous en dit (ou autre chose), voici trois lieux connus pour faire des rencontres :
– le parc de la Citadelle notamment l’esplanade la nuit.
Les Gravières : coin de drague après le port aux pétroles jusqu’au quai Jacoulot (Après la Gravière de Blauelsand, plage gay et arrière bois). : jour et fin de journée.
Parc du Glacis (Koenigshoffen) : le long du cour d’eau, au début de la route des Romains (fin d’après-midi).

Voir les consignes pour les rencontres en plein-air (et sur internet) : article GAYVIKING

Restaurants

laruche-restaurant-strasbourgVoici deux petits restaurants sympas :

Vous avez d’abord le restaurant la Ruche (34 rue de la Course) lié au bar gay So Divine. Il est ouvert tous les jours sauf le lundi de 11h à minuit (téléphone pour réserver : 03.88.24.07.36). La cuisine est « fait maison » avec des produits de saison. Grand choix de vins (site web du restaurant).

Autre adresse : au petit tonnelier (16 rue des Tonneliers). La décoration est très raffinée et cosy avec de temps en temps des expositions de peintures voir des concerts. (téléphone pour réserver : 03.88.32.53.54). Cuisine de saison et traditionnelle. Ouvert tous les jours, midi et soir, sauf le dimanche.

 

Associations

La vie associative est assez riche sur Strasbourg. On dénombre environ une quinzaine d’associations LGBT officiant sur Strasbourg et sa région.

Les deux plus importantes sont :
La Station : le centre LGBT de Strasbourg et d’Alsace : c’est un lieu de vie, d’écoute et de services pour les personnes gay et lesbienne. De nombreuses activités y sont proposées. Le Centre est situé au 7 rue des écrivains (téléphone : 09.50.51.13.29 – mail : contact@lastation-lgbti.eu ) – site web de la Station
FestiGay : c’est l’association organisatrice de la gaypride à Strasbourg (dénommée localement festigay). En plus de la marche, l’association organise également les activités autour de l’évènement (conférences, activités et soirées) – site web de FestiGay

Autour de ces deux associations, il y a beaucoup de structures thématiques très diverses…

Pour le sport, vous avez par exemple…
Alsarando pour la randonnée pédestre (et dans la région, il y a de beaux parcours à découvrir) site web
FestiBad, une association sportive LGBT pour le badminton que l’on soit débutant ou confirmés avec des entraînements et des matchs réguliers, site web

Pour la défense et la lutte contre les discriminations…
– l’APGL et ses contacts locaux dans l’Est (association nationale) pour les parents gays et lesbien (mail : grand-est@apgl.fr – tél. : 06.50.88.70.17  pour les permanences par téléphone les mercredis de 20h à 22h).
David et Jonathan : mouvement homosexuel chrétien pour mieux vivre sa religion quand on est gay ou lesbienne : contact.strasbourg@davidetjonathan.com
– La délégation de HES Strasbourg (homosexualité et socialisme) pour promouvoir les questions LGBT dans le débat nationale et locale : contact : richard.sancho-andreo@hes-france.org
– Association l’Autre Cercle : la lutte contre l’homophobie dans le milieu professionnel : contact : info.alsace@autrecercle.org

A noter une association particulière : les Oublié-e-s de la Mémoire, une association pour la reconnaissance de la déportation homosexuelle en France et en Alsace : délégation Alsace : odlm68@yahoo.frsite web

Et pour conclure sur les associations… en chantant, on notera l’association Pélicanto, le choeur des gays, lesbiennes, bis et leurs amis d’Alsace. 50 choristes de tous âges, sopranes, alti, ténors, basses, débutants, confirmés, gays, lesbiennes, bi, hétéros,… uni-e-s par le plaisir de chanter ensemble et de le partager avec vous ! Voir leur site web

D’autres associations existent, n’hésitez pas à contactez le Centre LGBT de Strasbourg, la Station site web

Plan de situation…

blanc-petit

retour-news-gayviking  retour-guide-gay-gv

(Photo intro Guide Strasbourg : Marius Brede)

A lire également

16 commentaires

  1. Hécate

    Je découvre cette page fort utile.
    Je me permets de vous inciter à venir redécouvrir la Station qui a beaucoup changé et accueille de plus en plus d’activités et un militantisme renouvelé. Toute personne queer y est la bienvenue 😉
    On peut aussi noter que le So Divine est désormais un restaurant tout ce qu’il y a de tradi et que l’association SOS Homophobie est présente et très active sur la ville. Et sinon, mentionner les actions de TROD d’Aides?

  2. Armando

    Enfin un bar sympa à Strasbourg , le Z Faut pas hésiter à y aller même s’il faut sonner à l’entrée

  3. Ashley

    Bonsoir Primavera. Envoyez moi un mail et on prendra un café je viens d’arriver a strasbourg et je suis aussi perdue.

  4. Alex

    Au sujet de l’oxydo, l’accueil est très pro et tres agréable, le personnel disponible et souriant.
    Les lieux sont neufs donc un bon feeling quand on y rentre.
    Mais Ca se corse quand on souhaite y prendre du bon temps.
    Les matériaux utilisés ne sont pas adéquats pour un sauna ouvert au public, des coussins et des banquettes en tissu partout… ce n’est pas du tout hygiénique, il y a meme un tapis en plein milieu !!! C’est dommage. C’est pas très bien étudié. Les carrelages choisient sont glissants partout ! Surtout les bancs du hammam ou c’est vraiment casse gueule et dangereux.
    Le hammam goutte sans cesse, on dirait qu’il pleut des gouttes brûlantes, je pense encore que d’avoir carrelé le plafond a été une erreur. En tout cas je n’ai jamais eût ça d’en d’autre sauna.
    Apres le prix des boissons et des plats sont très corrects.
    Et le sauna sec est tres tres beau et bien réglé ! Le personnel veille tout le temps à faire des ronde de nettoyage ce qui est un plus !
    En ce qui concerne la clientèle, 80% de personnes âgées. Et pour la journee du samedi à thème (naturiste), Cest au bon vouloir, donc ça n’a aucun intérêt. Le but de ce thème est que les gens joue le jeu et que Ca crée une Partouze comme dans les autres mieux gay où cela se fait. (Peut être donner une plus petite serviette plutôt qu’une grande).
    Gros problème d’équilibre de la clientèle, trop âgées pour etre à l’aise quand on est jeune.
    J’y retournerais peut être dans 1 an pour voir si cela a changé, mais d’ici là je vais m’abstenir et garder mes 18€.

    Donc 18 € est très cher pour un petit sauna de province pas super bien étudié et avec une clientèle plutôt moyenne gamme.

  5. Lily

    Je connais bien Festibad et effecetivement je recommande cette diversité sportive 🙂

  6. Patrick

    Hey j’ai bien lu tous vos commentaires mais aucun ne mentionne L’ANTRACTE. C’est un Cruising près de la gare 100% masculin (désolé les filles lol). Un super lieu où tu peux la plupart du temps rester habillé pour draguer voire plus. Il à totalement été refait à neuf cet hiver. En plus en avril L’ANTRACTE se dédouble et va ouvrir le DRAK SAUNA dans le sous sol situé sous le cruising. Concept génial on aura 2 établissements au même endroit… et le SPYL quelqu’un y à été?

  7. mec681

    L’Oxydo est juste beau de part le fait qu’il est neuf!Le truc qui en met plein la vue c’est les vestaires (casiers) , ça pète et on se dit WAOOH !!!! Mais cest que de la poudre a yeux!On y a vite fait le tour et on s’en lasse très vite!Il est plus petit que la concurence, et le prix des boissons et de l’entréé est plus cher!Quand aux douches avec un flexible et un mitigeur qu’il faut manipuler sois même, laisse tomber….!Heureux pour ceux qui apprecie l’oxydo et compassion pour les autres!

  8. Pascal

    Moi je me rappelle quand il y avait le cinébref et l’axis deux cinémas pornographiques ou on pouvait consommer sur place et les toilettes places kleber ou il y avait des hommes de tout age qui se masturbaient où les homos se sentaient bien..

  9. Charlie

    Strasbourgeoise depuis toujours, j ai decouvert (ou accepte) a seulement 30 ans mon homosexualite. Et effectivement, quel boulot pour sortir de l isolement, bien que peu timide, dans cette ville que j adore !!!!!
    Les bars tous friendly et sans etiquette, les associations assez glauques pour la plupart, les manifestations fébriles dont une gaypride frileuse.
    Néanmoins, je me permets une petite pub pour l association de badminton festibad, bien sympa et dynamique et qui organise chaque année (cette année le 6 et 7 juin) un tournoi ouvert a tous !!! L occasion donc de se défouler (déguisé), rigoler, se rencontrer…
    Alors viendez tout l monde !!!! Et faites bouger Strasbourg !!!!

  10. peuimporte

    Strasbourg, le Schluch, Le Golden Gate, l’équateur et tous les lieux gays de cette ville n’ont aucune validité. Surtout le Schluch qui est un blague!
    Le patron bourré vous accueille à base d’insultes et avec un sérieux maque de professionnalisme. On se croirait dans un village ou on vous crache à la gueule alors que vous n’avez rien fait de mal. Bref. Cette ville, aussi bien que ce bar ignoble, ne méritent pas le détour si vous êtes gay. C’est juste la déprime sociale! A éviter !

  11. mario

    Le Tabou continu ouvert, y suis allé la semaine dernière

  12. Primavera

    Des rencontres entre femmes, naturellement, je l’espère. Mon âge, la cinquantaine. Je ne veux plus passer par un sîte de rencontre, c’est glauque.

  13. thierry cuvillier

    Première visite sur ce site, et lu avec plaisir la juste analyse de ZADIG de ce début d’année.
    Moi j’habite depuis 37 ans à Strasbourg, après Paris. Je ne sais pas qui a tout bouleversé, mais les années 75 à 85 étaient beaucoup plus cool pour les gays. (avec
    le « rétro », « l’Incognito »,..), et j’ai vécu ma trentaine gay mieux qu’actuellement mes années senior. Lieux de drague inexistants, gays renfermés et honteux, c’est désespérant de vouloir draguer ouvertement, en affichant la couleur : tous de prudes, à qui l’évocation d’un acte ou d’un mot clair et net fait se dresser…non, pas çà…les cheveux sur la tête ! et se détourner choqué ! Alors on ne danse pas, et on essaie sur internet, où les alsaciens sont tout aussi menteurs et coincés, ne sachant pas appeler un chat par son nom, même en dialecte.
    A part çà, Strasbourg est une très belle ville, aussi froide que son climat, et aussi fausse que ses fêtes traditionnelles pour touristes.
    Heureusement que je me suis bien marré il y a 30 ans, et je plains les jeunes gays qui essaient de s’éclater en ce moment, J’en connais, et ils ne sont pas particulièrement « à la fête ». Et la Station est d’une passivité notoire et patente. Alors, vivement mon départ prochain pour des vacances chez mes amis d’Aix-en Provence !

  14. Zadig

    Tout d’abord, je souhaite remercier le webmaster pour la création, la maintenance et les mises à jour de son site web où sont diffusées des informations trés utiles concernant les villes de province. Les témoignages des internautes sont précieux car ils parlent de vécu.

    Je vais maintenant donner mon opinion sur la ville où j’habite depuis 10 ans, c’est à dire Strasbourg. Politiquement, l’Alsace est ancrée à droite. La messe est dite. Les discours politiques véhiculés par le quatuor infernal Guaino, Boutin, Barbarin et Tellenne (plus connue sous le surnom pathétique de Frigide Barjot) répandent la peste et le choléra dans une Alsace déjà fortement enfoncée à droite. Capitale européenne, capitale de Noël mais aussi capitale des voitures brûlées pendant la nuit de la St Sylvestre, Strasbourg vit sous un couvercle de conservatisme et d’homophobie. Conséquence, la communauté gay végète et s’accommode bon gré mal gré d’une discrétion et d’un mimétisme forcés. Il faut osez la comparaison avec d’autres villes plus ouvertes (Barcelone, Montréal) pour mesurer l’arriération des mentalités chez les antis. Les gays strasbourgeois rasent les murs. Pendant ce temps les couples hétéros se tiennent par la main dans la rue et s’embrassent amoureusement sous nos regards tristes et désabusés. Pas un seul drapeau arc-en-ciel ne flotte dans toute la ville quand bien même il ne s’agit pas d’une bourgade mais d’une agglomération de plus de 700.000 habitants. Strasbourg, ville timide mais qui se soigne ? Oui, mais d’une maladie chronique.

    La raison pour laquelle les gays et lesbiennes semblent bien cohabiter avec les bars sans étiquette est trés simple, les commerces gays ne marchent pas et une diaspora s’est produite. Prenons l’exemple du Golden Gate. Local trés peu fréquenté, en 2013, il faut encore et toujours sonner à sa porte avant d’entrer. Le barman déclenche l’ouverture comme si vous étiez à la banque: un archaïsme d’un autre âge qui fait froid dans le dos mais néanmoins nécessaire car les agressions homophobes existent. Les locaux se succèdent comme le warning, l’embuskade, le zoo, ferment leurs portes et ne sont pas renouvelés. La voile rouge n’a rien de gay. Il faut traverser la frontière chez nos voisins allemands pour trouver des structures ouvertes et décomplexées. Au sujet du tabou, mentionnons que les policiers allemands prenaient un malin plaisir en sortie de boîte à contrôler les voitures françaises en retour de discothèque. Attention, l’amende pour alcoolémie de 500 euros est salée. Une fois, deux fois, et c’est terminé, on n’y va plus. Non, le MS Connexion de Mannheim, à 150 bornes, ce n’est pas “à côté”. Bonjour la vie gay de proximité !

    En été, les gays se retrouvent au lac de Cork pour le bain de soleil et la baignade, côté allemand. (…)

    Signalons enfin que l’internet, et le site gayroméo, fréquenté par plus de 3500 gays alsaciens fait des ravages et désocialise plus qu’il ne rapproche. Pourquoi sortir puisque que l’on peut rester chez soi à tourner des pages et des pages de photos d’inconnus confortablement installé dans son fauteuil ?

    Au niveau associatif, Alsa-rando se distingue: nature, partage et convivialité. Aucune autre association sportive n’a cependant vu le jour.

    Strasbourg a ouvert un centre gay et lesbien, la station B (http://www.lastation-lgbti.eu/).

    L’aéroport de Strasbourg-Entzheim propose une ligne aérienne low-cost vers Barcelone: une bouffée d’oxygène.

    En conclusion, Strasbourg est malade du cancervatisme et les perspectives d’améliorations sont faibles. Mais cet avis n’engage que moi. Encore merci pour cette tribune d’expression.

  15. gouli

    Comme associations LGBT, tu as oublié l’Autre Cercle Alsace dont je fais partie, Pelicanto Chorale gay de Strasbourg et il y a maintenant un centre LGBTI en formation qui vient de s’etre attribué des locaux récemment.

  16. Sweetjane

    L’inauguration du nouveau bar gay et lesbien aura lieu le 18 septembre à Strasbourg. Un concept unique, un emplacement idéal, une programmation dynamique. Le bar est sur trois étages et proposera différentes ambiances!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *