23 juillet 2017

  • Forum

La vie gay à Toulouse

gay_toulouse1

(article réalisé par Fred & Tony. mise à jour : février 2017)

La 4ième ville de France, capitale de l’Occitanie, respire le soleil du midi. La ville rose est chaleureuse avec une population relativement jeune, 40% de la population a moins de trente ans. Cette particularité fait que la vie gay à Toulouse semble épanouie pour beaucoup d’homos. Voici un aperçu de la vie gay à Toulouse au travers des associations, des bars, des lieux de rencontres.

Les bars gay sur Toulouse

Du côté des bars, on peut constater une grande variété de bars gays et lesbiens sur Toulouse.

bears-toulouse-gayAprès une petite pause de quelques mois, le Bear’s, bar gay pour bears et leurs amis, a ouvert au 44 boulevard de la Gare. De nombreuses soirées à thèmes où Jean-Michel et son équipe vous accueille du mercredi au Dimanche, les veilles de fête et les jours de fête dès 18h00 jusqu’à 2 heure du mat (et 3h le samedi). Le bar dispose d’un dancefloor et d’une backroom. (voir leur site web ici et leur page Facebook ici).

gay_toulouse8Un des plus anciens bars gay/gayfriendly de la ville est le Quinquina (26, rue Peyras – Métro Esquirol)  où tous les publics s’y retrouvent tous les jours de la semaine (sauf dimanche) de 12h à minuit. Il est un peu petit mais la terrasse est agréable. Apéro dès 19h (voir leur page Facebook ici).

Enfin, un autre bar gayfriendly est le Limelight (23 bis boulevard Riquet – Métro Jean Jaurès – voir leur page Facebook ici – et leur site web ici) – ouvert à partir de 18h. Un bar lounge au décor très agréable. Le bar a du succès avec une clientèle plutôt jeune. Ambiance afterwork et des soirées à thème très colorées voir sexy (on vous conseille les soirées mousse).

quai-toulouseDu côté des filles, vous avez le bar associatif, La Luna Loca (9, Chemin du Prat Long – voir leur site web ici), ouvert du jeudi au samedi toute l’année en soirée, La Luna vous accueille dans le quartier des Minimes à Toulouse. En période estivale, des barbecues sont organisés le dimanche. La Luna organise des soirées réservées aux femmes et d’autres en mixité.
A noter la disparition du Quai (port St Sauveur), un bar lesbien.

gay_toulouse9A noter la fermeture récente de deux établissements bien connus des toulousains à savoir le bar Beaucoup (place du Pont Neuf) qui a baissé son rideau en septembre 2016…. et aussi le Grand Cirque (boulevard Riquet) en octobre 2016, un établissement incontournable pour les gays, c’était à la fois un bar gay, cabaret, sexeclub, concert… .

 

Clubbing

Shanghai gay toulouse, clubbingPour les clubs, vous avez le Shanghai, ouvert depuis 1970 (12, rue de la pomme – Métro Esquirol). C’est une boîte ouverte dès minuit jusqu’à 7h du matin du mercredi au dimanche  : 3 salles, 3 ambiances. La discothèque (house, techno) est mixte mais avec beaucoup d’homos, le bar du bas est réservé aux hommes. De belles soirées à thèmes sont organisées : Geisha, fluo, hot cuir, Pirate, Mister Shanghai… Parfois l’ambiance est un peu déjantée. L’entrée est gratuite sauf les vendredis et samedis : 8 euros (voir leur page Facebook)

 

Les saunas

Le KS

Concernant vos ablutions, le gay Toulouse vous offre deux saunas ouverts 7j/7. Bonne surprise, ils ne sont pas chers, surtout pour les jeunes. Il faut bien avouer que les deux saunas se font une belle concurrence l’un à l’autre.

gay_toulouse11Le premier est le Colonial (8, place Belfort – Métro Matabiau ou Jean Jaurès) : un sauna très apprécié pour les gays toulousains. Le sauna s’étale sur 500m2 sur deux étages avec Jacuzzi, hammam, backroom, sauna sec… Il est ouvert toute la semaine dès midi jusqu’à 1h (et 3h les vendredis et samedis). Les tarifs vont de 5 à 15 euros en fonction de votre âge et des jours de visite. Quelques soirées thématiques. (voir leur site web ici – et leur page Facebook ici)

Le deuxième sauna est le KS Sauna (6, rue St Fériol – Métro Marengo ou Jean Jaurès ), un très beau sauna et propre, à la clientèle très masculine sur 400m2 composé d’un sauna sec, hammam, jacuzzi, backroom et de nombreuses journées thématiques, à voir. Il est ouvert tous les jours dès midi jusqu’à 2h du matin. Même tarif que son copain Colonial, de 5 à 15 euros en fonction de votre âge et des jours/heures d’arrivée. Des créneaux thématiques récurrents sont programmés (bears, black out,..) (voir leur site web ici – et leur page Facebook ici)

(Pour info : LePharaon devenu Le Privé, avenue Gloire, n’est plus un établissement Gay).

ane-toulouseP’tits restau’

GAYVIKING ne va pas vous lister tous les restaurants sympas sur Toulouse car il y en a beaucoup. Juste trois petites adresses sympas,  gayfriendly : L’âne qui tousse (16 Rue des 7 Troubadours) avec des plats traditionnels dans un décor très sympa (site web / Facebook) ; la Belle Saison (5 rue du Puit Vert) dans le vieux Toulouse avec une cuisine locale et méditerranéenne (Facebook) ; le Cri de la Truffe, un beau restau’ avec des serveurs sympas (9 rue Joutx Aigues site web)

gay_toulouse5

Où faire Dodo ?

Côté hébergement, voici un lieu que GAYVIKING a testé et vous recommande : Maestival, des chambres d’hôtes 100% gay. Ce n’est pas à Toulouse centre mais à 30 minutes de la ville rose. Jean-Marc et Philippe seront à votre écoute pour vous faire profiter de leur maison et des espaces de verdures sans compter leurs précieux conseils pour les lieux touristiques (voir l’article Maestival ici)

Enfin, pour la  ville de Toulouse centre et si vous recherchez un petit pied-à-terre sur Toulouse, Romain vous propose un petit logement de 62m2 à disposition pour 40 euros par jour à quelques pas du Capitole (voir son site)

gay_toulouse3

Autres lieux

Pour la drague en plein, le lieu de référence semble rester l’Ile du Ramier la nuit au sud derrière le Stadium… sur les bord de la Garonne (restez tout de même prudent).

Pour les sexe-shop : on vous conseille le Storix (29 rue Heliot) avec Marc et Daniel qui propose de la lingerie masculine sexy et de nombreux petits gadgets et sextoys, ouvert 6 jours sur 7 (voir leur site web)… et aussi le Lynx Video (2, rue Lafon) avec Julien ouvert 7j/7 de 10h à 2h avec un large choix de vidéo (+projection 9 euros valable la journée) (voir leur site web).

Enfin, côté boutique, on vous conseille « Sans Dessus Dessous » (5, rue Rivals), un magasin spécialisé dans les sous-vêtemens pour homme avec de belles références que l’on ne trouve pas dans toutes les boutiques : ES Collection Addicted, Garçon Français, Andrew Christian… Ouvert le lundi de 13h à 19h et du mardi au samedi de 10h à 19h (voir leur site web).

Les associations sur Toulouse

La vie associative à Toulouse présente de nombreuses associations thématiques. L’association Arc-en-ciel Toulouse fédère les associations LGBT. Il existe un Centre LGBT à Toulouse situé 38 rue d’Aubuisson. Le Centre LGBT est ouvert chaque samedi après-midi (sauf l’été) de 14h à 17h30 avec une permanence conviviale pour des informations générales.

L’association Arc-en-Ciel milite pour la visibilité LGBT. Ses actions avec ses associations travaillent pour le respect des différences liées à l’identité de genre et l’orientation sexuelle, la lutte contre les discriminations. Arc-en-ciel organise également la gaypride à Toulouse et aussi un festival de film gay et lesbien, « des images aux mots » qui se déroule dans différentes salles de la ville.

gay_toulouse7Le site de la fédération LGBT Arc-en-ciel liste les associations gays et lesbiennes présentes à Toulouse. Retenons quelques-unes comme Extra Muros qui est une association de randonnées et de loisirs. Si vous avez envie de bouger, sortir au grand air, marcher, Extra Muros est faite pour vous. Par contre, si vous avez une préférence pour le ballon ovale, il existe une association gay et friendly de rugby, Tou’Win, qui sera vous accueillir. Profitez-en, l’entraîneur recrute !

Du côté des filles, vous avez Bagdam Espace Lesbien, pour s’informer sur la vie lesbienne à Toulouse et se retrouver entre filles.

Pour les étudiants : Jules et Julies, c’est une association de jeunes gays, lesbiennes, bi, trans et gay-friendly à Toulouse et ses environs. Les jeunes s’y rencontrent : accueil, écoute, information… Enfin, l’association Contact, lieu de dialogue entre gay, lesbienne, les parents et enfants.

Enfin, une antenne de l’association gay Les Dérailleurs existe sur Toulouse pour la randonnée à vélo… et si l’envie de danser vous passionne, profitez de l’association Crazy In Dance, cette école fera votre bonheur pour tous types de danses dans la convivialité  le respect.

N’hésitez pas à visiter le site d’Arc-en-ciel pour d’autres adresses car toutes les associations n’ont pas de site internet.

PLAN GÉNÉRAL DES LIEUX GAY SUR TOULOUSE

blanc-petit

retour-guide-gay-gv  retour-news-gayviking

A lire également

22 commentaires

  1. Fred

    @Sébastien : Bonjour.. pas toujours évident de choisir car les deux saunas sont bien fréquentés le weekend (un léger plus pour le Colonial). Bien fréquenté tous les deux surtout le dimanche après-midi, après à vous de voir selon la thématique de la journée (journée à thème souvent le samedi, rarement le dimanche) et le tarif que vous pouvez prétendre (fonction âge et heure d’arrivée).
    Pour un hôtel près de la rue Alsace Lorraine c’est bien central (Hôtel Albert1er rue rivals par exemple) ou Le St Claire (place Bachelier).
    Bon séjour !

  2. Sébastien

    Bonjour,

    Pouvez vous me conseiller le sauna le plus fréquenté sur Toulouse le week-end ?

    Soit le KS Sauna ou le Colonial.

    Ainsi qu’une salle de sport sympa?

    et je cherche également un hotel pour le week-end prêt des lieux gay.

    Merci pour vos réponses

    Sébastien

  3. CYRUS

    Dans un trou perdu près de Toulouse nous avons passé un 31 ou la soirée était costumée et nous a fait la gueule parce que on mis l’ambiance, on a pas fait gagner la bouteille de vin parce que j’avais le beau costume, on a payé trop cher pour ce qu’on a mangé et en plus l’un des deux patrons a fait la gueule toute la soirée et nous a même pas dit au revoir. je ne recommande pas d’aller faire dodo.

  4. Sonia

    Bonsoir,

    Merci pour votre article sur Toulouse.
    Pour tous ceux qui sont nostalgiques des nuits toulousaines des années 80-90, je viens de créer un groupe de discussion « C’était Le Broadway ».
    A bientôt,
    Sonia

  5. Fred

    @Sébastien : merci pour votre témoignage. Juste une petite précision, les restaurants indiqués ne sont pas catalogués « gay » mais « gayfriendly ». Il n’y a pas de restau’ vraiment gay à Toulouse, ce n’est qu’une indication.

  6. Sebastien

    Suite a la consultation de cette page, de passage sur toulouse mercredi 13 avril 2016, nous recherchions un resto gay ou gayfriendly. Nous sommes allés à l’âne qui tousse. Accueil déplorable et familier, aucunement gay…. Apéro servi en même temps sur l’entrée… Plat (seiches) immangeable, plastique et noyé dans de l’huile bas de gamme… Vin blanc bas de gamme au verre…. Pour finir, sorti du repas la faim au ventre et avec une facture qui plus est salée! Et aucune prise en compte de la remarque sur le plat principal par le personnel, …. FINI et à éviter.

  7. Bertrand

    Moi aussi nouveau à Toulouse j’espère que cette charmante ville va être propice à une joli rencontre…

  8. reaman

    Bonjour,
    Je suis nouveau sur Toulouse, et j’aimerai bien faire de nouvelle rencontre dans le milieu gay….
    Tisser de nouvelles relations amicales, voir trouver mon BoyFreind 😉

  9. alain-charles

    Nous aimerions nous installer à Toulouse, quel quartier il nous faut choisir? on aime se balader , les commerces et bars et vie de quartier sympa. Pas de véhicule alors pas de coin galère. On cherchera aussi à se faire des potes, mais pas pour la b….car sommes mariés et ensemble depuis 25 ans………on veut que sa dure, même si on fait de petits écarts parfois….bises à ceux qui voudront bien me répondre…..
    PS à Fredo qui nous dit que d’autres villes pas loin sont plus alléchantes !!! lesquelles ?

  10. Goeland

    Je suis un ancien de la ville rose et vis depuis a l etranger. Dans les annees 80, étudiant, je fréquentais le Shangai, le Broadway, le Manhattan. Côté bars, le quinquina, le zanzibar, et le NYC.
    De belles annees dans ces lieux la et des folles ambiances.
    Je suis récemment retourné à Toulouse et j ai voulu voir la métamorphose. Pour le moins qu on puisse dire c est que c est pas terrible. Les belles annees de la ville rose sont bel et bien révolues. Et le net a sa part de responsabilité.

  11. fredo

    il est vrai que à Toulouse le net!!!!! a tuer tous les endroits sympas, pour draguer ou autres!!!

    il ne reste plus rien, 1 ou 2 bars , une boite, et 2 saunas ,le tout dans un état d’antiquité!!!

    quel dommage que personne ne se mettent a la page , et recrée des endroits gay en centre ville…..

    d’autres villes voisine sont plus alléchante!!!!

  12. jeje

    Toulouse aussi mort que jamais niveau gay internet à tué les lieux gay en dix ans et je suis née à Toulouse la ville a perdue tous ces bar il reste le bear clientèle bien ciblé le grand cirque en perdition total et mal frequente sauna le colonial équivaut au titanic en naufrage et le ks sauna trop petit et et demande à etre sacrément rénové. … au niveau discothèque il reste le Shanghai plus hetero qu homo…

  13. sylvian

    excusé moie je ne suis pas homo hétéro oui mais comme je fait énormément de VTT tout mes copain sont libertin et homo
    1 le top mais uniquement le soir après 23 h l’île du ramier il n’y a pas que des homo il y a de tout et pour tout les gouts j’y vais pour faire mon sport le primten et été
    2 la forêt de la ramé plutôt coter entrer vers la socamil le dépot de leclerc la dimanche sa bouge énormément dans les dizaine de chemin étroits que il y a partout en semaine il n’y a pas que des homo des couples aussi l’apres midi mois je bosse mais a partir de 17h sa tourne pas mal
    3 pech david j’ai vu souvent des travestie la nuit dans le boit ces assez calme quand même ces le temp qui commande

  14. Fred

    @JOE : merci pour ce rappel. GAYVIKING a remis la page de Gay Toulouse entièrement à jour. 🙂

  15. Joe

    depuis 2012 de nombreux changements ont eu lieu : le lolita n’est plus, le kléo (lié au complexe du ramier) est fermé pour cause d’incendie. Un bar lesbien le quai bar se situe au 50 port saint sauveur…

  16. Yugo

    Salut, je remarque avec grande tristesse qu’il n’y a pas d’endroits privilégiés pour les ftm et mtf ! A quand des lieux où ces personnes là pourront se retrouver sans préjugés et passé une bonne soirée ?

  17. ilias

    Le Limelight se trouve 23 boulevard Riquet et pas 23 rue Riquet; si vous effectuez cette correction, ça évitera à pas mal d’intéressés, surtout non Toulousains, de faire touououte la rue Riquet et de demander à la vieille dame du 23 rue Riquet si un bar se trouve dans son immeuble. Sinon, merci pour votre site, c’est une source d’info très utile.

  18. PERRINE

    nouvelle arrivante sur Toulouse je souhaite faire de nouvelles recontres dans le milieu étant lesbienne

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *