18 octobre 2017

LES LOISIRS AU MASCULIN A DIEPPE

(article publié en juillet 2008)

Dans notre région, il y a une petite association très discrète mais très active. Cette association s’appelle LAM – Loisirs Au Masculin… elle est située à Criel sur Mer près de Dieppe en Seine-Martime et existe déjà depuis 3 ans… Des loisirs au masculin.. oui … mais au sens noble du terme… Rencontre avec les adhérents…

criel

 

GAYVIKING : Quel est l’histoire de Loisirs au Masculin … comment cela a débuté et pourquoi ?

Cela a débuté par un petit coup de déprime de Jean-François, un copain dieppois désormais dans le sud non loin de Bordeaux, et qui s’est retrouvé un jour d’hiver à la rue, viré par son ex… Mon ami et moi l’avons hébergé à la maison, dans la région de Dieppe, et comme il se sentait désespérément seul, nous nous sommes dit, pourquoi ne pas créer une asso gay festive pour nous rencontrer ailleurs que sur des lieux de drague sinistres et dangereux. Et qui fut dit fut fait…. le 25 mars 2005. Nous avons hésité sur le nom de l’association, mais nous avons opté pour le côté résolument masculin, car même si nous aimons beaucoup nos copines lesbiennes, il faut reconnaître que les pôles d’intérêt, les sujets de discussion, et même les plaisanteries, sont diamétralement opposés… Il y a rarement des groupes homogènes, et souvent, les filles restent entre elles, et les mecs entre eux… Ceci dit, si un adhérent amène une ou plusieurs filles lesbiennes (ou pas !) à une activité, elles seront les bienvenues, et seront très bien accueillies !

lam1GAYVIKING : Mettre en place une association Lgbt à Dieppe n’a pas dû être facile… c’est la première ?

Non, ce n’est pas la première, il y a eu le CNAGL (Centre Normand d’Aide aux Gays et Lesbiennes) dont le responsable était Nicolas, mais cette association était trop « sérieuse » pour nous. Le CNAGL s’occupait de prévention,  d’aide psychologique, d’aide juridique, etc… De plus, nous n’étions pas du tout d’accord avec la gestion financière du Président. Nous souhaitions plutôt une association sans prise de tête, orientée sur le festif, les sorties, les distractions, les rencontres, une association faite pour se divertir, et uniquement pour se divertir… La mise en place de l’asso n’a pas été plus difficile qu’ailleurs. La municipalité nous prête gentiment une salle pour notre AG annuelle. Et nous ne demandons rien pour le reste, nous sommes autonomes, et ne souhaitons pas avoir de subventions.

lam2GAYVIKING : Quel est votre champ d’action ?

Nous nous préoccupons uniquement des loisirs des gays, et de rien d’autre. Nous ne sommes pas là pour faire du social ou de l’aide psychologique, ce n’est pas le but de notre association. D’autres le font beaucoup mieux que nous, avec des compétences reconnues.. Mais nous sommes parfois contactés par des gays d’un certain âge, seuls, en pleine campagne, et sans moyens de locomotion. Et là nous nous rendons compte à quelle point la solitude peut être dure à supporter. C’est vrai qu’il serait nécessaire de faire quelque chose. Inversement, des jeunes nous contactent par téléphone, mais comme beaucoup n’ont pas fait leur coming-out, ils hésitent à rejoindre un groupe déjà constitué par timidité, par peur d’être reconnu. La participation aux activités d’un groupe gay est une façon de dire « je suis gay aussi », et là, ils n’y sont pas encore prêts…

GAYVIKING : A part un sauna à Dieppe et les lieux de dragues, comment trouvez-vous la vie gay à Dieppe et plus largement la perception de l’homosexualité dans votre ville et alentours ?

Le premier sauna n’a pas bien marché, car les gays dieppois sont un peu « frileux »… Et pourtant l’accueil était sympathique, et les locaux très propres. La ville est petite, et tout le monde connait tout le monde. Pas facile pour celui qui n’a pas fait son coming-out de rentrer dans un sauna, au risque d’être vu par son collègue de travail ou un parent… Espérons que le nouveau sauna, L’INCOGNITO, aura plus de chance… Quant aux lieux de drague, ils restent relativement dangereux, et parfois avec des contrôles de police. Bref, difficile pour un jeune gay de s’éclater à Dieppe, et de faire des rencontres ! Heureusement que le net est là !

Ceci dit, la vie en couple, même dans un tout petit village, est tout à fait possible dans d’excellentes conditions, en s’intégrant complètement à la vie municipale et associative (c’est ce que nous faisons mon ami et moi), à condition de respecter la sensibilité des autres, et de ne pas provoquer. Ne pas se cacher, vivre normalement, mais ne pas provoquer !

 

dieppe2GAYVIKING : Connaissez-vous des bars gayfriendly sur Dieppe et son agglomération ?

Oui, nous connaissons un ou deux bars gay-friendly, parceque nous savons que le patron est gay, mais cela s’arrête là. Rien n’est officiellement dit, et surtout pas de rainbow en vitrine ! Dieppe est une petite ville, et un bar ne pourrait pas vivre uniquement avec une clientèle gay…

Gaynormandie.com : L’association LAM est très active… vous avez déjà prévu de nombreuses activités jusqu’en décembre prochain. Comment vous vous organisez ? Tout le monde peut participer (adhérent ou non) ?

Nous avons un conseil d’administration qui se réunit régulièrement afin de trouver de nouvelles activités. Mais ce n’est pas facile, car nos adhérents ne sont pas très sportifs. Les randonnés ont peu de succès, quant aux sports nautiques, n’en parlons pas ! Les petites sorties, et les petites bouffes entre amis ont un énorme succès. Nous venons d’aller aux Nuits de Feu à Chantilly, nous sommes allés en Angleterre, à Amsterdam, Bruges, etc…  Il faut trouver des activités avec un budget raisonnable, car nous ne voulons pas faire une ségrégation par l’argent.

Bien entendu, tout le monde peut participer. Un garçon qui vient pour la première fois ne règle pas sa cotisation. Il vient plusieurs fois, participe à quelques activités, et si l’ambiance lui plaît, alors seulement il prend sa cotisation qui reste modeste (15 € par an, afin de couvrir les frais de fonctionnement). Et chacun peut amener des copains, des amis hétéros, de la famille… Le principal étant de passer un excellent moment ensemble.

lam3GAYVIKING : Votre association est très discrète dans le monde Lgbt de notre Normandie… entretenez-vous des contacts avec les autres associations (Le Havre, Caen, Rouen… ou ailleurs), quels sont vos rapports ? Participez aux futures gaypride normande vous tente ?

C’est vrai, nous sommes discrets… Nous avons eu quelques contacts très sympas avec Rainbow Convivio sur Evreux, Rando’s Normandie, etc… Par contre, nous sommes allés plusieurs fois au Collectif, à titre individuel, mais nous ne nous y sentons pas vraiment accueillis. A peine un bonjour poli… Chez nous, l’accueil est beaucoup plus chaleureux, plus convivial !

Nous ne souhaitons pas participer aux futures gayprides, car nous n’avons pas de côté militant, et les gayprides normandes sont essentiellement militantes, voire politiques… Chacun sa spécialité !

dieppeGAYVIKING : Quels sont vos projets ?

Continuer à bien nous amuser entre mecs, en espérant qu’ils seront de plus en plus nombreux ! Nous sommes actuellement une petite trentaine, mais grâce au reportage de Gaynormandie, nous ne pourrons qu’ augmenter nos effectifs !

Gaynormandie.com : Comment faire pour vous contacter ?

Essentiellement par mail (loisirs-au-masculin@wanadoo.fr), par téléphone en contactant notre président Alain au 06 12 91 88 04, ou allant consulter notre site http://www.loisirs-au-masculin.com/

Gaynormandie.com : Un dernier mot ?

Merci à Gayviking (Gaynormandie) de nous avoir accordé ce temps de parole, car nous avons besoin de nous faire connaître.

 

MISE A JOUR : l’association n’existe plus aujourd’hui

A lire également

2 commentaires

  1. Antony

    Salut,

    Suis Vrp et de passage sur Dieppe
    Regulierement.
    Je trouve dommage qu’il y est même pas un bar pour rencontre des mecs de la region et de pouvoir echanger……….

  2. Alain

    J’avais contacté l’association juste avant d’ête muté loin de la Normandie. A mon retour, j’ai repris contact, et avec toujours la même amabilité et gentillesse. Pour l’instant je ne suis pas membre, car avec mes deux chiens, ce n’est pas évident de sortir en groupe.

    En tous les cas merci à nouveau à Alain pour sa gentillesse

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *