23 juillet 2017

  • Forum

L’envol de l’association Gay’T Normande

(article publié le 20 octobre 2012)

Depuis ce mois d’octobre l’association « Gay’T Normande » s’ouvre sur un nouvel horizon avec de nouvelles actions. Un nouvel horizon qui ne change pas le fond de l’association : le même objet, la même écoute, la même solidarité, la même équipe. L’association LGBT, une des premières en nombre d’adhérents dans la région a été récemment mise en avant  par les médias locaux sur de nombreuses questions comme  le débat lié sur le mariage pour tous mais aussi sur l’homophobie et d’autres sujets plus discrets comme la trans-identité. Rencontre avec Florence la présidente de l’association Gay’T Normande qui nous fait un point sur l’association et ses actions…

GAYVIKING : Cela fait presque deux ans que l’association existe, pas de regrets ?

Florence : Oui, cela fera deux ans en février prochain que notre association est née. Une belle aventure humaine dans le même esprit que le tout premier jour : l’écoute, le soutien, le partage, l’information, la prévention et les rencontres conviviales sur le territoire normand ! Alors des regrets ? Sûrement pas!

GAYVIKING : Que fait l’association aujourd’hui ?

Florence : Plusieurs actions sont mises en place sur le terrain et de façon concrète ! Deux axes principaux : La mise en place de la ligne d’écoute et les rencontres ouvertes à tous. Notre premier axe permet directement et rapidement d’écouter, de soutenir, d’informer, d’orienter les LGBT mais également les familles, les parents : être là pour tous bien notre but  ! Notre second axe est de lutter réellement contre la solitude, l’isolement, mais également de partager les expérience et le vécu, Les adhérents(es) accueillent les nouveaux(elles) dans une ambiance chaleureuse et gaie.

De plus, nous avons mis en place un partenariat avec les autres associations LGBT de la région, mais pas uniquement, afin de rassembler les « savoir-faire »  et ainsi, de répondre  le plus précisément possible aux attentes. Des groupes de travail sont également créés pour la réalisation de projets concernant par exemple la santé, l’information auprès de structures extérieures telles que les universités, les CCAS, les missions locales, etc… Enfin, nous participons à des évènements comme la Gaypride de Caen, le Forum des Associations de Rouen (première photo), et aussi lors de débats ou interventions dans la presse écrite, radio et tv…

GAYVIKING : Combien êtes-vous à l’association ? et d’où viennent-ils ?

Florence : Nous comptons actuellement 80 adhérents(es), Ce nombre, à mon sens, exprime la reconnaissance de notre association et du travail fait sur le terrain ! Nos adhérents(es) viennent principalement des cinq départements de la Normandie. Il s’agit d’une manifestation de soutien envers nos actions. Le degré de militantisme est légitimement variable mais le soutien est toujours important !

GAYVIKING : Quand on contacte l’association qu’est-ce-que l’on vous demande ?

Florence : Ce qui revient principalement c’est l’écoute, sans jugement, sans a priori, dans le respect de l’individu : avoir la possibilité de s’exprimer librement !

Les appels concernent la solitude, la santé, l’homophobie subie, la trans-identité, la famille, la recherche de soi même, l’information, la presse, les intervenants publics (collège, mairie,,) etc.. Pour de nombreux appels, l’association est en capacité de répondre aux attentes, mais nous avons développer un partenariat avec d’autres associations afin de répondre et d’orienter de manière pertinente,

GAYVIKING : Qu’est-ce-qui t’as le plus marquée depuis cette aventure ?

Florence : Le besoin évident d’amour !! Être tout simplement aimé, apprécié, pour ce que l’on est dans son ensemble et pas « distingué » par sa sexualité ou son identité ! L’Homme a besoin d’être aimé et à son tour d’aimer pour exister et construire sa vie. Les émotions, les sentiments, le partage, tout cela ne se résume pas à une sexualité, mais plutôt à remplir une vie riche et heureuse,

GAYVIKING : Comment se passent les contacts avec les autres associations normandes ?

Florence : Comme je l’ai dit plus haut, nous sommes ouverts à tout partenariat correspondant à l’esprit de nos engagements et avons déjà des liens très fort avec d’autres organisations, telle que SOS  Homophobie, le groupe Trans de Caen. De même, nous sommes membres de La Maison Des Diversités qui est le centre LGBT de Normandie, réunissant de nombreuses associations (actions communes, formation TROD). Nous avons déjà travaillé avec l’association Droit de Cité à Rouen (questionnaire législatif, débat public) et devrions bientôt élaborer un projet commun de prévention et éradication du SIDA avec AIDES  Normandie.

Nous sommes en contact avec d’autres organisations afin de rassembler tous les domaines d’expertises pour répondre au mieux aux attentes LGBT mais également expliquer, informer la société normée hétérosexuelle afin d’évoluer et de vivre ensemble dans le respect de chacun(e).

GAYVIKING : L’association a été sollicitée récemment par les médias sur l’ouverture du mariage ainsi que l’adoption, as-tu l’espoir d’un dénouement « heureux » ?

Florence : La France dit « pays des droits de l’Homme » a du retard dans l’égalité des droits de tous ces citoyens ! Depuis toujours, Les LGBT s’acquittent  de leur devoirs il est grand temps qu’ils bénéficient de leurs droits.  De plus, les  nombreux sondages indiquent que les français sont favorables à cette égalité, Cette indication est renforcée par l’élection d’un Président qui s’est engagé pendant les débats politiques et a inscrit dans son programme l’ouverture du mariage et l’adoption pour les couples de même sexe !
N’oublions pas tous ces parents meurtris de voir leurs enfants, obliger de se cacher, soucieux de leur avenir, tous ces parents sur qui on fait peser un regard nauséabond et culpabilisant ! Alors, je ne parle pas d’espoir mais de certitude qu’au XXIéme, la France va rattraper son retard et j’aurai donc la joie de voir mes amis(es), mes militants(es) et bien d’autres, officialiser l’union de deux êtres : l’Amour.

GAYVIKING : Et le prochain combat ?

Florence : Il me semble qu’il y a plusieurs priorités… l’intervention en milieu scolaire : il doit être étendu et soutenu par le ministère de l’éducation nationale, afin de mettre un terme définitif aux préjugés et aux méconnaissances. L’enseignement du respect de l’autre me semble important. D’autres droits restent à acquérir comme le don du sang, la procréation médicalement assistée… de même, l’allègement du parcours administratif des Trans-identitaire, l’amélioration des procédures judiciaires à l’encontre des actes homophobes, et je dois en oublier. Là aussi, je suis optimiste, le gouvernement a annoncé des amendements à la prochaine loi.

GAYVIKING : Quels sont les projets à venir de l’association ?

Florence : Nous avons mis en place, plusieurs groupes de travail, sur la santé, des partenariats extérieurs, l’information par notre participation à des évènements, des manifestations, en communiquant avec la presse. Le maintien indispensable de notre ligne d’écoute, le rapprochement avec SOS Homophobie pour la formation de militants(es) aux MST (maladies sexuellement transmissibles), la mise en place de lieux de rencontres pour tout simplement parler, accompagner, partager son vécu sans oublier le soutien et l’écoute des parents. Un projet d’hébergement de secours en partenariat avec les structures existantes : en quelques mots beaucoup de travail sur le terrain !

GAYVIKING : Un dernier mot ?

Florence : Nous sommes une association inter-générationnelle, ce qui l’a rend riche d’expérience, elle est ouverte à tous ceux qui partagent notre l’esprit : le respect de l’autre !
Hétéro, Gay, Trans, n’oublions pas qu’en tant qu’individu nous sommes tous différents mais néanmoins tous égaux !

(première photo de l’article : lors du forum des association à Rouen en septembre dernier où l’association Gay’T Normande partageait le stand avec SOS Homophobie. Florence est sur la gauche accompagnée de trois autres adhérents)

Pour aller plus loin..

Voir le site de l’association : www.gaytnormande.org

Contacter l’association : asso@gaytnormande.org

Ligne d’écoute et contact : 07.77.91.29.92

L’association possède deux antennes en Normandie : Rouen et Caen

A lire également

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *