10 décembre 2016

Le Refuge prépare son implantation en Normandie (interview)

le-refuge-normandie(article publié le 24 octobre 2016)

Le parcours était difficile et parfois semé d’embûches mais la ligne d’arrivée est proche et bien visible. Après un premier échec sur Rouen, l’association Le Refuge prépare sereinement son implantation en Normandie, au Havre. Pour rappel l’association Le Refuge est la seule structure LGBT en France à proposer un hébergement temporaire avec un accompagnement social aux jeunes majeurs victimes d’homophobie ou de transphobie. Des jeunes gays ou lesbiennes expulsés de chez eux en raison de leur homosexualité, Le Refuge, reconnue d’utilité publique, répond présent.
Après Vincent, Philippe Paumelle reprend les rênes de cette initiative en devenant le porteur du projet pour cette nouvelle délégation. Depuis quelques mois tout s’accélère tant en terme de visibilité qu’en prises de contacts ou de financement avec des bénévoles motivés. Rencontre avec Philippe Paumelle qui fait le point sur cette future implantation…

Philippe en charge du projet du Refuge en Normandie
Philippe en charge du projet du Refuge en Normandie

GAYVIKING : Comment définissez-vous le projet du Refuge ?

Philippe Paumelle : Le refuge est présent dans 16 villes de France, mais principalement dans la moitié sud : au nord d’une ligne La Rochelle / lac d’Annecy : Besançon, Strasbourg, Rennes, Paris et Lille.
Le manque se fait ressentir en Normandie. Notre projet s’est donné pour objectifs :
– De proposer un accompagnement social, réalisé bénévolement par des travailleurs sociaux, dans le cadre d’un accueil de jour.
– Procurer un hébergement temporaire en structure hôtelière conventionnée ou en appartement relais
– Offrir un soutien psychologique et psycho-thérapeutique aux bénéficiaires de l’intervention (un psychologue référent).
– Garantir l’accès aux soins et un suivi médical (un médecin référent).
– Favoriser la prévention des pratiques à risques : péril suicidaire, prostitution de subsistance, addictions ou exposition aux IST et MST.
– Encourager la formation et l’insertion professionnelle des jeunes, lors de permanences consacrées à la recherche d’emploi.
– Développer la pédagogie par des actions de sensibilisation et interventions en milieu scolaire (collèges et lycées).
– Tenter, le cas échéant, à la demande du jeune et avec l’aide d’une association telle que « Contact », une médiation familiale (menée par un professionnel diplômé), avec l’adhésion des usagers.
– Soutenir ou initier tout événement et étude en lien avec les prérogatives de l’association.
– Tisser des partenariats institutionnels et associatifs à l’échelon régional.
–  Sensibiliser les pouvoirs publics aux conséquences sociales de l’homophobie et du rejet familial, chez le public concerné.

new_logo_refuge_340_200GAYVIKING : A quelle échéance pensez-vous que ce projet pourra aboutir ?

Philippe Paumelle : Nous espérons ouvrir dès Janvier, mais nous nous sommes donnés comme objectif le 1er trimestre 2017.

GAYVIKING : Quel sera le territoire d’action de cette antenne : uniquement Le Havre ou toute la Normandie ?

Philippe Paumelle : Notre projet de délégation est pour Le Refuge le Havre en Normandie. Nous allons donc couvrir toute la Normandie et cette délégation sera la seule sur notre territoire (la Normandie)… et nous comptons sur toutes les associations Normande pour un partenariat, afin de diffuser l’information et pourquoi pas être des relais pour les départements les plus éloignés.

 

GAYVIKING : Pourquoi un tel besoin en Normandie ? Quel est l’état des lieux des demandes et de l’urgence ?

Philippe Paumelle : Depuis 2012 année du vote du « mariage pour tous » et des manifestations contre qui en ont découlé, il y a le début d’une augmentation qui n’a cessé de croitre au niveau national. Il est difficile de trouver des chiffres précis pour la Normandie car les appels sont anonymes. Seul les jeunes qui demandent un hébergement doivent informer Le Refuge du lieu où ils sont. Nous savons qu’en 2015, cinq jeunes étaient originaires du Havre, deux de Caen, deux de Rouen, et un de Cherbourg ont fait cette demande et ont été orientés vers Paris.
Entre janvier et juin 2016, neuf demandes de jeunes Normands ont à nouveau été orientés vers Paris : 4 pour la Seine-Maritime, 2 pour l’Eure, 1 pour le Calvados et 2 pour le département de la Manche.
Cette explosion des appels et des demandes d’hébergement au Refuge début 2016 est nationale. Une augmentation des appels de 32,7% a été constatée sur cette période passant de 474 appels en 2015 à 629 en 2016.
L’ouverture d’une délégation du Refuge au Havre est donc nécessaire et urgente.

lerefuge2

GAYVIKING : Est-ce que les collectivités publiques vous apportent une aide dans cette aventure ?

Philippe Paumelle : Nous avons l’assurance d’obtenir une partie des réserves parlementaires de quelques députés et nous avons prochainement rendez vous avec les maires du Havre et des villes environnantes. Nous contacterons aussi les municipalités de Rouen, d’Évreux, de Caen, d’Alençon et de Cherbourg. Nous attendons aussi une réponse de la Région Normandie.

GAYVIKING : Et avec les autres associations LGBT… ?

Philippe Paumelle : Nous avons informé toutes les associations LGBT de Normandie et nous espérons évidemment un partenariat avec un maximum d’entre elles. Ces contacts pourraient être, pourquoi pas, des relais du Refuge dans chaque département.

Réunion Le Refuge, octobre 2016 Le Havre
Réunion Le Refuge, octobre 2016 Le Havre

GAYVIKING : Comment faire pour apporter une aide au Refuge, et quelles sont les besoins, les compétences dont vous avez besoin pour faire avancer ce projet ?

Philippe Paumelle : Nous avons besoin de bénévoles, plus particulièrement des psychologues, des éducateurs, des conseillers en économie sociale et familiale entre autre. Nous avons organisé en octobre dernier une réunion d’informations qui a réuni une petite centaines de personnes, c’est très encourageant pour nous, mais il va nous falloir aussi de l’argent car nous avons un budget prévisionnel de 28.000 euros à boucler, donc tous les dons seront les bienvenus.

GAYVIKING : Un dernier mot à ajouter ?

Philippe Paumelle : C’est certainement la plus belle mission qu’il m’ait été donné de mettre en place et j’ai constitué une équipe de huit personnes pour m’accompagner dans cette aventure. Huit personnes hyper-motivées que je tiens à remercier pour le travail qu’ils ont déjà accomplis : Marie-Anne, William, Vincent, Luc, Eric, Nicolas, Dylan et Anthony.
Beaucoup de travail reste à faire mais notre volonté est sans faille. Lle Refuge National nous fait confiance et vient de valider notre pré-projet. Nous allons créer cette délégation au Havre car des jeunes compte sur nous.

Contacts…

Site internet de l’association Le Refuge : www.le-refuge.org (vous pouvez faire un don sur le site de l’association et même votre souhait d’affecter votre don à la future délégation Normandie dans la zone « message »)
Ligne d’urgence 24h/24 – 7j/7 : 06 31 59 69 50

Page Facebook du projet de délégation Le Refuge en Normandie

Témoignage à l’association Le Refuge…

blanc-petit

Pour approfondir le sujet

Lien : page Facebook Refuge Normandie (lien externe)
Lien : site internet du Refuge (lien externe)
Lien : relire l’interview d’Alexis 20 ans recueillis par Le Refuge (article gayviking)

retour-guide-gay-gv  retour-news-gayviking

 

 

 

A lire également

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *