18 juin 2017

  • Forum

L’épicier d’un village mis en cause pour son mode de vie « gay »

Homophobie Calvados, épicerie(article publié le 27 février 2016, mis à jour le 4 mars 2017)

Dans un village de Normandie à Amayé-sur-Orne (990 habitants à 15 km de Caen), le gérant de l’épicerie pensait vivre paisiblement de son nouveau commerce mais il lance aujourd’hui un appel aux habitants, à ses clients…

Florian Lamy, 33 ans, originaire de Caen, a toujours été attiré par la campagne et le petit commerce. Il tenait déjà un bar-tabac-épicerie quand il décida de reprendre un petit commerce à des retraités il y a un plus d’un an à Amayé-sur-Orne. A l’époque, il se confiait à Ouest-France : « Je change de domaine, mais c’était un choix. J’ai été très bien accueilli par les habitants qui ne souhaitaient pas voir l’établissement fermer. Des fidèles viennent tous les jours au Panier sympa. (…) Je suis dans la continuité, mais bien évidemment, j’offre aux clients des nouveautés. Désormais, je propose du bio, des fruits de mer et la semaine prochaine, je mettrai du fromage en vente ».

Le meilleur des mondes…

Tout semblait aller pour le mieux pour ce petit commerce.

Mais Florian est gay et ne le cache pas. Les ennuis et les intimidations commencent. Il raconte son histoire à travers une pétition*. Selon Florian : « On m’a reproché mon mode de vie, que des gens comme nous, homosexuels, n’avaient pas leur place ici, qu’on ne s’intégrerait jamais, et qu’heureusement qu’on ne pouvait pas avoir d’enfant. » Florian décide alors de déposer plainte et ira jusqu’à déménager du village tout en conservant son épicerie.

On me reproche d’être gay !

Florian Lamy - Calvados - Ouest-FranceLes difficultés ne s’arrêtent pas à ces propos homophobes. Des habitants se seraient plaints de ses chiens mais plus encore est le comportement de la mairie qui reste encore difficile à cerner.

Une occasion se présente pour Florian et son compagnon pour racheter les murs de son commerce et étendre son activité avec la boutique d’à côté. Mais le Maire s’y oppose et fait jouer son droit de préemption sur la vente du bien. Florian attaque en justice le Maire de la commune et gagne devant le tribunal administratif. Les juges administratifs ont considéré qu’il existait un doute sérieux quand à la légalité du droit de préemption de la Mairie. Le Conseil Municipal se plie et retire son droit de rachat sur le commerce.

La Mairie a justifié cette acquisition par sa volonté de soutenir le petit commerce… justement c’est exactement les intentions de Florian. Il semble que la mairie n’ait pas confiance dans la détermination de Florian et pourtant, il faut du courage pour investir dans un petit commerce pour un petit village de 990 habitants.

Bras de fer avec la mairie

Mais les difficultés de Florian ne s’arrêtent pas là… le Maire décide de ne plus passer de commande à l’épicerie de Florian, la seule épicerie du village (!). Fini les commandes pour l’école, les services municipaux, et même les commandes de gaz des services techniques…

Florian dénonce également les rumeurs dont il fait l’objet. Il écrira sur la façade de son commerce : « on m’a accusé d’un délit que je n’ai pas commis et traité comme un criminel, j’aurai pu me défendre seul mais le fait de s’en prendre à mon apprenti mineur, je dis ‘stop !’, il est évident que l’on cherche à me faire partir. »

Soutien des habitants

L’épicier peut néanmoins compter sur le soutien des habitants qui se sont mobilisés le 21 février dernier devant son local. Florian a baissé le rideau symboliquement pendant une trentaine de minutes.

 

Florian a raconté cette histoire, son histoire dans la pétition* qu’il a mis à disposition des habitants et des clients à l’épicerie et d’y conclure : « Agissons pour changer les choses avant que le rideau de fer de votre épicerie ne soit définitivement baissé, signez la pétition. Votre épicier Florian. »

(* Pétition sur place à l’Epicerie « Panier Sympa » (rue Grande Rue à Amayé-sur-Orne, ouvert du lundi au samedi, de 8 h 30 à 12 h 30 et de 16 h 30 à 19 h 30, et le dimanche, de 8 h 30 à 12 h 30.)

Mise à jour le 4 mars 2017 :

Selon Ouest-France, Florian l’épicier aurait été convoqué au tribunal correctionnel de Caen pour vente de boissons alcoolisés à des mineurs, ce qu’avait dénoncé le Maire de la commune. C’était la plainte que Florian évoquait. Au moins une vente d’alcool à des mineurs lui serait reprochée.

GAYVIKING a reçu le témoignage d’une voisine qui aurait été mise en cause par Florian Lamy. Elle se défend d’avoir porté des propos homophobes à l’encontre de l’épicier et de son compagnon. Elle précise qu’elle était seulement intervenue pour faire cesser un bruit de voisinage lors d’une soirée. Elle considère que l’épicier prend « le communautarisme pour excuse » et ne fait que discréditer « l’image de la communauté ». Par ailleurs, elle ajoute que le Maire de la commune n’est pas homophobe et avait célébré le « premier mariage gay de la commune ». Elle considère également que les commandes de la commune à l’épicerie étaient relativement faibles (700 euros) et respectaient les règles des marchés publics. Enfin, elle se réserve le droit de porter cette affaire en justice pour diffamation.

Pour aller plus loin…

Lien : le point de vue de Ouest-France (lien externe – abonné)

 

retour-guide-gay-gv  retour-news-gayviking

A lire également

19 commentaires

  1. Fad

    L’ignorance c’est le seul péché mortel. Les gens qui s’attaquent à une minorité afin de l’anéantir sont des criminels ignorants et hypocrites. Ils sont la honte de l’humanité.

  2. Josy

    Qu’on leur fiche la paix et respecte leur mode de vie ….Regardez déjà les hétérosexuels qui tabassent leurs femmes et leur enfants !!ceux là sont dangereux mais surtout pas les gays toujours aimables courtois etc ….pauvre monde pourri dans lequel nous vivons ….. !!!Battez vous ne vous laissez pas faire ….

  3. josy.neuville@orange.fr

    Qu’on leur fiche la paix et respecte leur mode de vie ….Regardez déjà les hétérosexuels qui tabassent leurs femmes et leur enfants !!ceux là sont dangereux mais surtout pas les gays toujours aimables courtois etc ….pauvre monde pourri dans lequel nous vivons ….. !!!Battez vous ne vous laissez pas faire ….

  4. vanessa

    On es en 2017 et certaines personnes ne changent pas cela est bien triste !!!!! Qu’on laisse cet homme tranquille , il embête personne , fait son boulot et pour informer les ignorant les gay sont des gens trés sympas qui ne jugent pas , de plus ils feraient de merveilleux parents en général , bon courage a vous

  5. laure

    le maire devrait avoir honte vis à vis de l’épicier et des habitants.
    en arrêtant les commandes qu’il passait dans le commerce de son village,il risque de le tuer( le commerce) et le village n’aura plus d’épicerie.
    LA HONTE pour le maire

  6. Jean-marie

    Monsieur le maire ne devrait plus avoir de fonction c’est de la discriminations .bordel nous vivons plus dans les années 40 .
    Courage à vous et tenais bon ne vous laissez pas faire. Il y a justice

  7. JOELLE

    laissez vivre les gens comme ils l’entendent !ce n’ai pas parce qu’ils sont gay !ce ne sont pas des criminels ! je vous souhaite bon courage !ne baissez pas les bras !!!

  8. evelyne

    monsieur le maire vous devriez avoir honte ,c est de la discrimination,ce sont des personnes certainement plus respectueuse que d’autre .Si vous avez des enfants vous ne savez pas ce que la vie deviendra pour eux ,avant de juger regarder autour de vous

  9. jean

    Imaginez comment ces braves gens se lâcheraient encore plus si l’extrême droite ou la droite soutenue par la Manif pour tous venait à l’emporter.L’épicier n’aurait plus qu’à fermer boutique…comme les Juifs d’Allemagne en 1933

  10. Fred

    @Jacques : le Maire de la commune ne souhaite pas « alimenter la polémique » comme on dit. Quand à son parcours, il est classique et aucune position anti-lgbt n’a été relevée.

  11. Jacques

    Peut-être l’article pourrait-il enquêter un peu sur ce maire grincheux ?

  12. FRANCIS

    Bonjour Monsieur il faut être courageux pour affronter les dires et ragots ! Mais cela existe aussi à Paris ,j’ai moi même pris un ascenseur dans un grand magasin et rentre une parfaite famille avec 2 enfants .la mère dit à mon ami  » vous aussi avec ce beau soleil vous vous promenez avec votre père  » ET voici sa réponse  » merci mais cet homme est …mon mari  » .je vous laisse imaginer leurs têtes durant les 2 étages restants ……bon courage ET merci aux villageois qui vous soutiennent. FB

  13. Fred

    @Delphine : il n’y a pas de pétition en ligne, c’est une pétition « papier ». Hélas, il faut se déplacer. Florian a créé sa pétition directement au comptoir de son magasin… (au cas où des clients/habitants/visiteurs passent dans les environs de Caen : Epicerie « Panier Sympa » (rue Grande Rue à Amayé-sur-Orne, ouvert du lundi au samedi, de 8 h 30 à 12 h 30 et de 16 h 30 à 19 h 30, et le dimanche, de 8 h 30 à 12 h 30.)

  14. Delphine

    Excusez ma vulgarité. Mais putain les gens s’enmerdent à ce point dans leur vie pour avoir le temps de s’occuper de celle des autres… bordel. …. Quand est ce que chacun s’occupera de son cul????

  15. Vincent

    Allez florient , je te soutient , ne te laisse pas faire , le jugement que l on fait de toi est faux , continue à aidé certaines personnes de ton village , moî j adore ta démarche . Apres tampis pour les gens qui ne comprennent pas les différences , laisse les dans leur ignorance , je te souhaite pleins de courage , gros bisous de toulouse , et puis être gay c est être francais plus que certains , amicalement Vincent

  16. Béatrice

    C’est tout de même honteux d’entendre ce discours au 21ème siècle ! Doit-on aussi brûler les gays sur la place publique ?! Il ne faut pas laisser dire ça ! Le Maire doit prendre ses responsabilités et le soutenir. Courage à Florian. Heureusement qu’il y a des habitants intelligents dans ce village.

    Béatrice

  17. Denis

    et dire que les petits commerces sont en crise, il ne faudra pas se plaindre si on déserte les villages… faut-il être hétéro pour en plus ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *