07 décembre 2016

Lez Girl, les rencontres informelles entre filles sur Rouen

lez-girl(article publié le 29 octobre 2014)

C’était un jeudi où Sophie, Valérie, Isa, Lucie, Sophie (une autre Sophie plus petite), Océane et Aurélia étaient réunies pour répondre ensemble à l’interview de GAYVIKING. Leur rendez-vous se déroule dans un lieu neutre de Rouen, un lieu non catalogué gay ou même lesbien. Elles ont bien voulu nous faire partager leur rencontre, une histoire de rencontres informelle entre filles, entre femmes sur Rouen. Un temps pour elles pour se retrouver, et enfin donner un peu de vie lesbienne sur Rouen. Lez Girls un groupe entre filles ouvert à toutes. Rencontre…

 

GAYVIKING : Comment pourriez-vous définir votre groupe de filles ? Et votre petite histoire ?

LEZ GIRLS : Nous sommes un groupe de femmes – « simple, cool, de tout âge, bonnes vivantes et qui aiment surtout partager notre bonne humeur »…
Tout a commencé sur le site gaynormandie.com à l’époque (maintenant dénommé GAYVIKING), Sophie et Valérie sont arrivées de la région Parisienne et cherchaient à faire des rencontres. Valérie a lancé un SOS et Maïté a répondu. Nous avons décidé de créer un groupe « les inform’Elles du jeudi ». Maïté a lancé le site et a pris des contacts avec vous, Tasse de Thé… Et c’était parti.
Certaines ne sont venues qu’une ou deux fois et d’autres ne manqueraient le rendez-vous du jeudi pour rien au monde,
lavie-adele-lesbienneMaïté a décidé de ne plus venir pour des raisons personnels, nous n’avons pas eu de problème particulier avec elle, ce qui d’un coup est devenue très compliqué de se donner rdv et surtout pour mettre le site a jour, donc cela fait quelques mois que nous « stagnons » et ne pouvons plus accueillir d’autres femmes.
Afin de repartir sur de nouvelles bases, nous avons créer un nouveau site, nous changeons de nom pour « Lez Girls de Rouen »

 

GAYVIKING : Finalement, vous n’êtes pas une structure associative, cela n’est pas votre truc… Il y a par exemple LBTG sur Rouen (Laisse Bien Ta Gaité) pour filles, vous connaissez… ?

LEZ GIRLS : L’Association c’est trop compliquée, il faut une présidente, qui ? Une trésorière, qui ? Ce n’est pas pour nous. Pour LBTG, oui nous les avons rencontrées un jeudi soir, deux des fondatrices sont venues se présenter c’était sympa, Nous allons prendre contact par mail avec elles, afin qu’elles sachent comment nous joindre maintenant.
Nous souhaitons garder le contact avec elles et diffuser aussi sur notre site les différentes rencontre, événement…

 

couple-de-lesbienne2GAYVIKING : Vous êtes nombreuses à vous retrouver le jeudi soir ? Tous les âges peuvent se joindre à vous ?

LEZ GIRLS : En moyennes nous sommes entre 8 et 12, (de 22 à 50 ans) il nous arrive d’être une vingtaine comme quatre suivant les disponibilités de chacune. Tout les âges sont les bienvenues, même si les quelques jeunes femmes de moins de 20 ans ont dû nous trouver trop âgées pour revenir…

 

GAYVIKING : Vos réunions se déroulent-elles uniquement le jeudi soir ou avez-vous d’autres activités conviviales ?

LEZ GIRLS : Nous nous retrouvons tous les jeudis soir. En plus nous organisons des évènements les week-end, par exemple nous allons en groupe à Cinéfable la semaine prochaine.

 

GAYVIKING : Comment trouvez-vous la vie lesbienne dans la région et la vie LGBT en règle générale dans la région ?

LEZ GIRLS : Inexistante, pas de lieu pour nous !

 

lez-girl-gayvikingGAYVIKING : Comment les lectrices peuvent vous contacter ?

LEZ GIRLS : Plusieurs solutions,
– le site internet et un mail : lezgirls.rouen@gmail.com
– Sur Facebook, nous avons créer une page Lez Girls : https://www.facebook.com/pages/Lez-girls/359767387519807

 

GAYVIKING : Un dernier mot à ajouter ?

LEZ GIRLS : Venez nous voir, ça n’engage à rien et souvent, nous essayer c’est nous adopter !

 

Rendez-vous tous les jeudis soir avec Lez Girls à Rouen (contactez l’association pour connaître le lieu)

(photos : les images ne représentent pas le groupe Lez Girls. Il ne s’agit que d’illustration. 1ière photo : Lez Spread The Word, websérie canadienne, 2ième : film la Vie d’Adèle, 3ième : le premier mariage homosexuel entre un couple de lesbiennes célébré à San Francisco – Justin Sullivan)

A lire également

un commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *