17 août 2017

  • Forum

Mai 2012 : Dispositif événementiel contre l’homophobie sur l’agglomération de Rouen

(article publié le 26 avril 2012)

Cela faisait longtemps que la région et plus spécialement Rouen n’avaient pas vu se dérouler un tel dispositif grand public dans la lutte contre l’homophobie. Dans le cadre de la journée mondiale contre l’homophobie, l’égalité des droits s’affichera au grand jour sur le réseau de transport public, au cinéma, dans les lieux sociaux et aussi le fronton de l’hôtel de ville. C’est l’association LGBT Droit de Cité qui est l’organisateur en collaboration avec les partenaires publics et les autres associations LGBT. Rencontre avec l’équipe de Droit de Cité notamment Elodie, Patricia, Thierry et Caroline…

Gaynormandie : La journée de lutte contre l’homophobie – le 17 mai – devrait être particulièrement marquante sur Rouen. Que signifie cette journée pour vous ? Tout le monde ne connaît pas le sens de ce 17 mai…

Lgbt Droit de Cité : Le 17 mai a été choisi par le comité IDAHO (International Day Against Homophobia and Transphobia) comme journée de lutte contre l’homophobie car elle correspond à la date anniversaire du retrait par l’OMS de l’homosexualité de la classification internationale des maladies, en 1990.

Cette journée est surtout l’occasion de rappeler au grand public que l’homophobie est toujours présente, dans le monde mais également en France, au quotidien. Et si le 17 mai est dédié à la lutte contre l’homophobie, il est important pour nous d’y associer la lutte pour l’égalité des droits, car l’un ne va pas sans l’autre.

 

Gaynormandie :A cette occasion et pendant une semaine (du 9 au 16 mai) les abri-bus des transports de l’agglomération rouennaise (réseau métrobus de La CREA) afficheront un message contre l’homophobie. Qu’allons-nous découvrir ?

Lgbt Droit de Cité : Il s’agit d’une campagne de communication à destination du grand public, afin de le sensibiliser au fait que la lutte contre l’homophobie est l’affaire de tous, et passe par chacun d’entre nous, homo ou hétéro.

Cette opération est portée par un visuel (ci-contre) qui sera relayé par des affiches dans l’agglomération rouennaise, mais également par des cartes postales disponibles dans des établissements commerciaux et structures accueillant du public sur toute la Haute-Normandie. Cette campagne repose également sur la plateforme internet « Ensemble contre l’homophobie » que nous avons lancée l’année dernière, et vers laquelle l’affiche renvoie pour avoir des informations sur la lutte contre l’homophobie et nos revendications pour l’égalité des droits pour les LGBT.

Gaynormandie : A t’il été facile de convaincre La CREA dans cette action, comment cela s’est passé et comment considérez-vous cet engagement de la part de l’agglomération de Rouen ? Y’aura t’il des suites à l’avenir ?

Lgbt Droit de CitéLa CREA ayant pour compétence les transports en commun dans l’agglomération, et gérant donc les supports de communication qui y sont liés, nous nous sommes tout naturellement tournés vers eux pour leur proposer de relayer notre campagne, et d’en être partenaire. Cette démarche répondait également à la volonté de la CREA de s’engager dans la lutte contre les discriminations, comme elle le fait à travers la Crealde (instance de concertation contre les discriminations).

Nous avons ensuite sollicité la Ville de Rouen, qui nous a déjà soutenu dans des actions précédentes. Celle-ci nous a alors proposé à son tour de nous mettre à disposition des supports d’affichage sur le territoire, de faire du dossier du Rouen Mag, un spécial Homophobie et d’apposer, comme en 2011, la bâche associée contre l’homophobie sur le fronton de l’Hôtel de Ville.

Enfin, des contacts ont été pris auprès de la Région Haute-Normandie, du Département de Seine-Maritime, de l’Eure, ainsi que de l’Académie de Rouen et des Missions Locales qui se sont tous engagés auprès de l’association, à travers des aides financières et/ou le relais dans les lieux associés à leur compétence : 165 CMS (Centre Médico-Social) pour les Départements, lycées, enseignement supérieur et CIO de la région haut-normande pour l’Académie de Rouen et 150 points d’accueils régionaux pour les Missions locales. Enfin certaines communes de l’agglomération rouennaise ont également accepté de relayer la campagne dans leur municipalité, notamment Déville-lès-Rouen.

Gaynormandie : Une autre opération d’envergure est prévue lors du week-end du 11 au 13 mai prochain. Cela se passera au cinéma l’Omnia (rue de la République à Rouen). Quel est le programme ?

Lgbt Droit de Cité : Il s’agit d’un week-end « projection-débat » abordant à chaque projection une thématique particulière : l’homophobie/homosexualité d’aujourd’hui, la lutte pour l’égalité des droits et l’homoparentalité. A la suite de la projection du film ou documentaire, des associatifs, élus ou citoyens viendront débattre et échanger avec la salle sur la thématique abordée. Nous espérons lors de ce week-end intéresser le plus grand nombre : la population LGBT, mais également le grand public afin de le sensibiliser à certaines problématiques peu ou mal connues. (détail du programme ici)

Gaynormandie : Ne serait-il pas intéressant de renouveler une telle opération chaque année… un peu comme l’ancien festival du cinéma gay et lesbien qui avait eu lieu à une époque… ?

Lgbt Droit de Cité : Il existe certainement un manque dans l’organisation d’événements LGBT sur l’agglomération rouennaise. L’organisation d’un festival demande énormément de temps et d’énergie. Ce week-end est néé d’une sollicitation de notre part de l’Omnia afin d’organiser une soirée-débat. L’Omnia nous a alors proposé d’étendre le dispositif sur un week-end entier. Mais si nous nous sommes lancés dans l’aventure cette année, ceci n’est pas l’objet principal de l’association. Néanmoins nous sommes tout à fait partants pour apporter notre soutien à une autre association souhaitant mettre en place un tel festival !

Gaynormandie : Concernant l’état de l’homophobie en Normandie, quel est votre sentiment aujourd’hui ? Y’a t’il une diminution ou une augmentation dans la région ? Que faudrait-il faire pour lutter contre l’homophobie ?

Lgbt Droit de Cité : Il est difficile de connaître précisément l’état de l’homophobie en Normandie et ailleurs. Les différents rapports et notamment ceux de SOS Homophobie note une augmentation inquiétante des témoignages d’homophobie (Internet est en tête, suivi de près par les discriminations et les violences dans des lieux publics, au travail, dans le voisinage, dans la famille et l’entourage proche).

Nous essayons donc de mener des actions permettant de mettre en lumière cette problématique, et d’inviter les élus de notre région, qui eux ont les moyens d’agir, à engager un travail de fond sur les discriminations homophobes et dès le plus jeune âge.

Gaynormandie : Un dernier mot… ?

Lgbt Droit de Cité : Prise de conscience, solidarité et engagement. La lutte contre l’homophobie et contre les discrimination au sens large est l’affaire de tous, et de tout citoyen. Il est essentiel que chacun se mobilise, notamment à l’occasion de ces périodes électorales.

Pour aller plus loin…

visitez le site de l’association LGBT Droit de Cité (cliquez ici) et leur site Ensemble Contre l’homophobie (cliquez ici)

voir le programme complet des projections au cinéma l’Omnia du 11 au 13 mai (cliquez ici)

A lire également

3 commentaires

  1. normand27

    C’est dingue comment nos élus se mobilisent au moment des élections.
    Juste avant… 
    2013 n’est pas une année électorale… c’est mort !

  2. franck

    il est vrai que ça me rappelle le Collectif il y a longtemps. C’était au Melville à l’époque. De bons moments passés dans ces salles. J’espère que ce festival cinéma aura du succès pour recommencer chaque année. En tout cas, moi j’y serai. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *