18 novembre 2017

Militant LGBT et mécène, Pierre Bergé disparaît à 86 ans

Disparition de Pierre Bergé(article publié le 8 septembre 2017)

Une grande figure et mécène de la vie LGBT disparaît. Pierre Bergé est mort à l’âge de 86 ans. Il était le compagnon d’Yves Saint Laurent jusqu’à la disparition de ce dernier en 2008 avant de se marier récemment avec Madison Cox. Détesté ou admiré, l’homme d’affaires ne laissait pas indifférent. Sa vie était faite de passions et de combats notamment pour le mouvement LGBT.

Au-delà de sa passion pour les arts et la culture, l’homme d’affaire était un mécène dans la lutte contre les discriminations en soutenant de nombreuses associations comme SOS Racisme. Mais c’est surtout son soutien au monde LGBT que l’on retiendra. Dès le début des années 80, il s’engage dans la lutte contre le sida. En 1994 avec Line Renaud, il crée l’association « Sidaction-Ensemble Contre le Sida » qu’il portera jusqu’à aujourd’hui. Une partie de la vente des collections d’Yves Saint-Laurent, plusieurs millions d’euros, iront à la lutte contre le sida. Après la disparition du journal Gai Pied, en 1995, il devient le propriétaire du seul magazine gay « grand public » de l’époque, Têtu magazine, avant de le céder en 2013 pour un euro symbolique. Passionné par la presse et les médias, en 2010, il devient notamment coactionnaire du  journal Le Monde.

Tout au long de sa vie, l’homme d’affaire n’hésitera pas à aider les associations LGBT et de lutte contre le sida comme ActUp Paris par exemple. Il financera la coproduction du dernier film de Robin Campillo, 120 battements par minutes, un film sur la lutte d’Act Up récemment primé à Cannes et actuellement en salle.

un soutien précieux et engagé

En 2012 dans le débat sur le mariage des couples de même sexe, il s’en prendra très vivement à la Manif Pour Tous. Sur l’égalité des droits, Pierre Bergé prendra position en faveur du mariage pour tous, de la PMA (procréation médicalement assistée) et de la GPA (gestation pour autrui).

À cette occasion, ses propos avaient beaucoup choqué avec cette phrase : « Nous ne pouvons pas faire de distinction dans les droits, que ce soit la PMA, la GPA ou l’adoption. Moi, je suis pour toutes les libertés. Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence ? C’est faire un distinguo qui est choquant ». Il essuiera de nombreuses critiques.

Néanmoins cela serait une erreur de le résumer à cette phrase car en en toute occasion Pierre Bergé consacrera sa vie à lutter pour l’égalité des droits LGBT. En 2003, au journal Le Monde, comme une philosophie de vie, il déclarait : « On n’est pas obligé d’être fidèle à ses goûts, mais il faut être fidèle à ses dégoûts, face à tous ces gens qui, désormais, s’accommodent de tout. ». Concernant l’argent il en avait beaucoup grâce au succès de la maison de couture Yves Saint-Laurent mais pour lui c’était l’occasion de s’en servir pour en faire beaucoup de choses. Il le dépensera pour de nombreuses oeuvres sociales et culturelles. La lutte contre les discriminations restait au coeur de ses préoccupations. Jean-Luc Romero l’a récemment rappelé sur l’antenne de France Info : « Vous en voyez beaucoup, des chefs d’entreprise militants de l’égalité, contre l’homophobie ? ».

« un exemple d’engagement et de visibilité… »

Dans un très bel hommage, l’association SOS Homophobie a déclaré que « Pierre Bergé (était) un soutien précieux et engagé contre les LGBTphobies.. (…) Tout au long de sa vie, Pierre Bergé a assumé son orientation sexuelle. Jamais il ne l’a occultée, malgré le niveau élevé de l’homophobie. En cela, il peut être un exemple d’engagement pour nous toutes et tous. (…) l’engagement public de personnalités comme Pierre Bergé est infiniment précieux pour le mouvement LGBT. Au delà de la visibilité qu’il apporte à nos combats, il a fait progresser nos idées et nos réflexions au service d’une société plus ouverte, plus inclusive, que nous souhaitons construire. »

Proche du Parti Socialiste, il admirait François Mitterrand mais aussi Jacques Chirac, Ségolène Royal, Bertrand Delanoë et soutiendra Emmanuel Macron dans la présidentielle de 2017. Dans un communiqué, le Président de la République a notamment  déclaré : « Un homme d’action si soucieux du monde, si ardent à le comprendre et à le rendre plus beau, ne pouvait être qu’un militant. Il le fut en particulier pour la cause homosexuelle, dont il soutint inlassablement le progrès des droit… »

L’ancien ministre de la Culture Jack Lang a déclaré que Pierre Bergé était un « Fabuleux mécène, philanthrope, esthète insatiable, génial entrepreneur, homme de culture et de toutes les passions, Pierre Bergé était tout cela à la fois, mais plus encore, il incarnait un humaniste qui plaçait la destinée des hommes au-dessus de toutes les autres valeurs ».

« il a fait vivre les combats de la communauté… »

Les anciens et nouveaux de Têtu ont également réagi : pour Paul Parant, ancien journaliste à Têtu a déclaré sur Twitter : «Tristesse à la mort de Pierre Bergé. Sans lui, pas de Yves Saint-Laurent, ni les vingt plus belles années de Têtu. », Romain Burrel actuellement journaliste notamment pour le nouveau Têtu a déclaré sur le réseau social : « Têtu, Actup qu’il a largement financé, le Sidaction… Pierre Bergé a fait vivre les combats de la Communauté gay en France. »

L’ancien président de SOS Homophobie, Yohann Roszéwitch : « Avec la mort de Pierre Bergé, nous perdons un grand homme et un immense militant pour l’égalité des droits et contre le sida. Un modèle. »

Christophe Martet, militant notamment d’ActUp Paris et cofondateur de Yagg a précisé sur France Info que Pierre Bergé « a été un porte-voix de la lutte  contre le sida ».

Pierre Bergé, les dates clefs

1930 : Naissance à l’île d’Oléron.

1950 : Vit avec Bernard Buffet et travaille avec Jean Giono.

1958 : Rencontre avec Yves Saint-Laurent.

1961 : Création de la maison de couture Yves Saint-Laurent.

2002 : Dernière collection de Yves Saint-Laurent.

2008 : Décès de Yves Saint-Laurent à l’âge de 71 ans. Quelques mois avant, Pierre Bergé et Yves Saint-Laurent s’étaient pacsés.

2017 :En Normandie à Benerville-sur-mer, Pierre Bergé se marie mars 2017 avec le paysagiste américain Madison Cox, 58 ans, vice-président de la Fondation Bergé-Saint-Laurent rencontré dans les années 70.
Décès le 8 septembre à Saint-Rémy-de-Provence à l’âge de 86 ans.

En octobre prochain il devait inaugurer deux musées dédiés à Yves Saint-Laurent, l’un à Paris, l’autre à Marrakech.
Selon le souhait de Pierre Bergé, c’est son mari, Madison Cox, qui devrait lui succéder à la tête de la Fondation Pierre-Bergé – Yves Saint Laurent.

Reportage France Info sur Pierre Bergé

Pour aller plus loin…

Le portrait de Pierre Bergé sur Libération (lien externe)

(photos : 20 minutes, AFP-Sidaction, Alice Springs)

A lire également

un commentaire

  1. dominique

    PIERRE BERGE : un homme controversé que beaucoup de Français n’ aimait pas ….

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *