10 décembre 2016

Misterbnb, hébergement gay : on a testé pour vous

misterbnb-gay-gayviking(article publié le 29 août 2015)

Misterb&b. Vous ne connaissez pas ? C’est un peu le petit frère gay de Airbnb. Comme ce dernier, Misterb&b est une plateforme d’hébergement entre particuliers mais destinée à la communauté gay. Créée en 2013 par deux français, Matthieu Jost et Marc Dedonder, également dirigeants du site touristique mygaytrip, cette startup s’est très vite internationalisée. Le site est présent dans 130 pays et 15.000 hôtes utilisent ses services.

Avec Misterb&b, c’est l’überisation de l’économie qui s’étend au tourisme gay et qui n’est pas toujours du goût de l’industrie hôtelière. Comment ça marche ? GAYVIKING a testé pour vous.

Location chez l’habitant

C’est quoi ? C’est un site de locations d’hébergements entre particuliers gays. Les personnes proposent leur logement ou leur chambre en location de courte durée. Les personnes intéressées contactent les occupants et réservent une location. En échange, le site prélève une commission lors de la transaction.

Pourquoi utiliser Misterb&b ?

misterbnb-gay-logoQuand on voyage, il est vrai que trouver un hébergement gay/gayfriendly n’est pas toujours évident. Quand deux hommes ou deux femmes arrivent dans un hébergement non reconnu gay ou gayfriendly, une gêne peut se faire sentir et au pire des réactions franchement hostiles peuvent avoir lieu notamment quand on demande un seul lit. L’idée des créateurs de Misterb&b est proposer des hébergements rassurants pour les gays et lesbiennes : être à l’aise pour profiter de son séjour sans risquer une poussée homophobe des propriétaires. En plus, les voyageurs profitent des conseils de leurs hôtes avec les bonnes adresses gay du coin.

On a testé…

GAYVIKING a voulu testé misterb&b. C’était juste avant cet été. On voulait une chambre sur Paris pour une nuit. Beaucoup d’offres, des centaines. Aussi, il était nécessaire de filtrer sa recherche comme le type de couchage et les services proposés (parking, wifi, maison, appartement…).

misterbnb-gay4Sur le type de location, vous avez trois possibilités : soit une chambre privée (isolée chez le particulier), soit bénéficier du logement en entier (sans la présence de l’occupant), soit une chambre partagée (attention, ce n’est pas un lit partagé, seulement un lit ou un couchage comme un canapé lit).

Nous avions fixé notre budget à un maximum de 50 euros la nuit. Tout est compris dans ce prix : la location, le petit-déjeuner (sauf quand c’est un logement isolé étant donné que personne n’est présent pour vous servir), ainsi que la commission du site et le forfait ménage.

Pour notre recherche, nous avions le choix d’une trentaine d’offres allant de 25 à 50 euros. Au plus bas (25 euros), nous pouvions dormir sur un matelas en mousse à même le sol. Pas top mais ça peut dépanner. Nous avons finalement opté pour une chambre partagée sur un canapé-lit. En plus, l’appartement est proche du centre animé de Paris, près de la place de la République. Les photos décrivent le bien, le logement, les commodités. Tout cela nous paraît parfaitement nous convenir.

misterbnb-gay2Nous envoyons notre demande à la personne qui a mis en location son hébergement pour confirmer les conditions aux dates proposées. Nous cliquons sur son profil. On pouvait y voir sa photo et les avis des précédents locataires.

Petite indication sur les profils : la présence d’un rainbow flag sur les photos. Cet arc-en-ciel indique que la personne est gay et souhaite le faire savoir. En effet, même si Misterb&b est un site communautaire, il n’est pas communautariste. Les hétéros « gayfriendly » peuvent aussi réserver une chambre et même proposer un logement sur la plateforme.

Revenons à notre réservation…
Nous recevons une réponse très rapide dans la journée qui confirme l’hébergement. Le paiement a lieu sur le site internet qui se fait l’intermédiaire. Échanges de coordonnées, le rendez-vous est pris.

Le jour dit, notre contact nous accueille dans son appartement. Il nous donne un double des clefs. On nous précise bien que l’on peut aller et venir comme bon nous semble de chez lui. Il semble avoir l’habitude de recevoir des gens du monde entier. Le linge de toilette et les draps sont fournis pendant notre séjour. Pour dormir, le canapé-lit est très confortable, comme un lit normal. Au levée, le petit déjeuner est superbement bien servi. Rien à redire. Nous avons pu discuter agréablement avec notre résident pendant les quelques temps où nous étions dans l’appartement. Une belle rencontre en prime.

misterbnb-gay6Au final, c’est un service très simple d’utilisation qui peut vraiment dépanner et nous permet de faire d’agréables rencontres. C’est un peu un mixte entre l’hôtel et la chambre d’hôte.

Néanmoins, il faut bien comparer les prix et les prestations par rapport à ce qui se fait pour un hôtel ou pour une chambre d’hôte. Certains particuliers n’hésitent pas à surfacturer le prix de la nuit comme si c’était un hôtel de luxe. Des chambres à plus de 200 euros la nuit en province pour une petite chambre, sans service, n’est pas admissible. De même faites attention sur les heures d’arrivée et de départ des lieux. On peut parfois y lire « arrivée pas avant 20h… et départ à 8h du matin ». C’est un peu abusé, sauf si le prix est assez bas et dans le cadre d’un séjour professionnel.

Assurance et service client

Quand nous avons testé la plateforme, le site web présentait quelques couacs de fonctionnement. Nous avons eu la désagréable surprise d’être débité en dollars américains alors que la transaction devait se réaliser en euros. Cela a engendré des frais bancaires. Néanmoins, cela nous a permis de  tester le service client de Misterbnb. Ce dernier a été très rapide et efficace, l’erreur informatique a été vite rectifiée et le remboursement des frais immédiat.

misterbnb-gay3Nous en avons profité pour discuter avec notre hôte sur le service de Misterb&b. Il semble être très satisfait, sauf une fois où la plateforme lui avait validé deux réservations pour le même jour, mais l’équipe du site a trouvé une solution pour ce surbooking.

Il est clair qu’accueillir une personne chez soi ou dormir chez un inconnu n’est pas toujours rassurant. On nous rapporté qu’une particulier avait réservé une chambre à Berlin via misterb&b et avait mis à sac l’appartement de son hôte. Une terrible déconvenue pour l’hébergeant. Un autre témoignage, avec la plateforme airbnb, cette fois relate l’histoire d’une agression sexuelle à Madrid et même un saccage d’appartement à Calgary au Canada.

Quand on est dans un hôtel ou une chambre d’hôte, on est naturellement  couvert par la compagnie d’assurance des hôteliers. Qu’en est-il pour Misterb&b ? Sachez que le prix contient une assurance pour vous et le propriétaire qui couvre les dégradations aux biens pendant la location et les actes malhonnêtes et frauduleux. Néanmoins, quand on recherche sur le site, l’étendue des garantie semble assez léger : 1.500.000 euros en cas de dégât des eaux, incendie, explosion, 450.000 euros pour le recours des voisins et seulement 2.500 euros en cas de dommages mobiliers et immobiliers. Cette dernière garantie est vraiment trop faible si vous décidez de mettre en location votre logement… un conseil, prenez une assurance complémentaire dans le cas où votre invité n’est pas solvable.

Concurrence aux hôteliers

uberisationL’uberisation de notre économie ou l’économie de partage (über pop, covoiturage, troc, etc…) est en expansion depuis quelques années. Comme les taxis face à über pop, les plateformes d’hébergement comme Airbnb ou Misterb&b ne laissent pas indifférents. De nombreux hôteliers considèrent ces plateformes de service comme des concurrents déloyaux.

Il est vrai que les hôtels, les gîtes et les chambres d’hôtes doivent répondre à des normes particulièrement strictes et coûteuses : sécurité, fiscalité, accessibilité etc… Or, les hébergements entre particuliers semblent échapper à tout contrôle et selon les professionnels de l’hôtellerie ces plateformes prennent de plus en plus d’importance et grignotent leurs part de marché.

Des gouvernements (Canada, Espagne, France…) commencent à prendre des mesures pour encadrer juridiquement et fiscalement cette activité où des particuliers peuvent facilement en vivre s’ils se débrouillent bien. En France par exemple, la taxe de séjour devrait être collectée sur chaque transaction. Le dispositif commencera a entrée en vigueur à Paris à l’automne 2015 chez Airbnb comme pour les hôteliers et les chambres d’hôtes (environ 80 centimes par voyageur). Sans doute que le site communautaire Misterb&b devra s’y conformer lui-aussi. En Espagne, Barcelone et la Catalogne limitent le nombre de nuitées et instaurent une nouvelle taxe.
Le feuilleton ne semble pas terminé…

Conclusion

bienvenue-chez-nousLa plateforme Misterb&b est intéressante et originale. En dehors du service d’hébergement, c’est un bon moyen de faire de nouvelles connaissances et être à l’aise. C’est un choix complémentaire très  sérieux face aux hôtels mais il faut vraiment comparer les prix et les services entre toutes les offres que cela soit pour Misterb&b ou les hôteliers. N’hésitez pas à discuter un minimum avec votre contact via le site pour organiser au mieux votre séjour et surtout prévoir vos aller et venir comme bon vous semble.
Par contre, si vous avez le choix entre Misterb&b et une chambre d’hôtes gay, mieux vaut s’intéresser à ces derniers qui l’emportent généralement sur la qualité et le professionnalisme relationnel.

Enfin, pour réellement conclure, et comme tout honnête lecteur de GAYVIKING que vous êtes, la question vous a traversé l’esprit… et le sexe dans tout ça ?
Rien nada ou du moins pas durant notre séjour. Même si notre contact était branché sur GrindR, ce n’était pas le but recherché et cela ne l’est certainement pas de tous les particuliers qui proposent un hébergement sur Misterb&b. Après… chacun est libre. Les liens se lient et se délient mais ne réservez pas une chambre sur le site dans cet unique but.
Par contre, si cela vous intéresse, une nouvelle plateforme de partage du même acabit vient d’être créée : kinkBNB, un site de location d’appartements calqué sur Misterb&b et Airbnb et à connotation très sexuelle orientée sadomaso avec assortiment de jouets sm, bondage, etc… On vous a dit que c’était l’économie du partage !

 

 

 

 

 

 

A lire également

un commentaire

  1. Gay Voyageur

    Très intéressant comme message! Merci pour ce test. Très intéressant à lire. Sincèrement, votre contenu est toujours impeccable et les sujets toujours très pertinents. Il est agréable de vous lire. Merci et à bientôt!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *