Next Gaymer – l’association pour les geeks et gamers LGBT, un espace de liberté

Article publié le 21 octobre 2018

Depuis 10 ans, l’association Next Gaymer garantit aux joueurs LGBT un espace de liberté et d’échange. L’homophobie des jeux vidéos en ligne a poussé Next Gaymer a bâtir une communauté unique en son genre, un endroit sûr où chacun peut s’épanouir. Loin des clichés sur les geeks, Alex Dobro (alias Sikander) nous parle de cette communauté de passionné.e.s.

Next Gaymer : l’association pour les geeks et gamers LGBT

GAYVIKING : Comment est venue l’idée de créer une association LGBT pour les jeux vidéo ?

Alex Dobro : Malheureusement dans le vocabulaire courant de pas mal de joueurs de jeux vidéo en ligne, les mots “gay”, “fag”, “faggot” sont utilisés pour signifier aux autres qu’ils sont des moins-que-rien ne savant pas jouer. Il suffit de lancer une partie sur League of Legends pour réaliser l’ampleur du phénomène… J’ai simplement désiré offrir un espace safe dans lesquels les personnes LGBT+ puissent partager leur passion sans risquer de se faire discriminer.

Cela fait maintenant dix ans que Next Gaymer existe et valorise la reconnaissance, la visibilité et l’épanouissement des geeks et gamers LGBT+ en France. Nous étions trois pour démarrer cette aventure et nous voilà plus de 8400 membres, probablement plus de 10 000 si nous incluons toutes les personnes présentes sur nos supports (Facebook, Twitter, Forum, etc…).

Next Gaymer : l’association pour les geeks et gamers LGBT

Quelles sont les principales activités de Next Gaymer ?

Alex Dobro : La première fonction de l’association est d’offrir un espace sécurisé. Nous offrons ainsi différents supports de discussion qui permettent aux personnes d’échanger dans un cadre protégé et sain. Notre forum est l’espace parfait pour prendre le temps de discuter et de débattre tandis que notre serveur Discord permet de discuter en temps réel avec des centaines d’autres geeks et gamers LGBT+ et de trouver facilement des joueurs avec qui lancer une partie.

Nous organisons régulièrement des événements IRL (in real life – « dans la vie réelle ») très variés organisés par l’association ou ses adhérents. Cela peut aller d’un afterwork dans un bar réunissant plus de 120 personnes à une soirée intimiste de jeux de plateau à 6 joueurs, ou encore d’une après-midi pour jouer à Mario Kart réunissant 60 personnes à une sortie cinéma pour voir le dernier Marvel à 15 individus. Les activités sont très diversifiées. Notre dernier événement était une GeeknDrink (un afterwork dans un bar) qui a réuni une centaine de personnes : nous avons réalisé 18 mini-challenges pendant la soirée qui ont permis à chaque vainqueur de repartir avec un petit-chèque cadeau.

Outre les événements dans la vraie vie, nous n’oublions pas nos racines geeks ou gamers ! Nous organisons beaucoup d’activités disponibles en ligne sur nos ordinateurs. Des tournois retransmis en direct sur notre chaine Twitch sont régulièrement organisés par les adhérents, des quiz en ligne, des présentations ou interviews de créateurs de jeux vidéo, etc… Les derniers tournois d’Overwatch et d’Hearthstone ont d’ailleurs remporté un grand succès !

L’association a vraiment à coeur de proposer autant d’événements en ligne que hors ligne, il est important d’avoir un pont ouvert entre ces deux mondes et ne pas se cloisonner.

Next Gaymer : l’association pour les geeks et gamers LGBT

Comme pour le milieu sportif, l’homophobie semble plus prégnante dans le monde du jeux vidéo, comment expliquez-vous cela ?

Alex Dobro : Ce n’est pas un hasard si les compétitions de jeux-vidéo se nomment e-sport… Cela montre bien à quel point les jeux vidéo et le sport sont extrêmement proches. Les deux domaines partagent un grand nombre de similitudes. Ils se jouent souvent à plusieurs et ils ont une inclinaison très prononcé pour la compétition, la performance et la domination. Ils partagent les mêmes codes de communication. C’est cette communication qui a causé le plus de dégâts car les campagnes publicitaires ont longtemps véhiculé les idées les plus rétrogrades (et certaines continuent encore aujourd’hui) et se sont employés à faire croire que ces domaines étaient exclusivement réservés aux hommes, qui plus est à ceux qui sont blancs, hétérosexuels et “virils”. Toutes les minorités ont pâti de cette représentation unique dans le sport ou les jeux vidéos : les femmes, les personnes de couleurs, les personnes LGBT+… 

Le genre de commentaire homophobe “Le foot, c’est pas pour les pédés” tire ses origines par le manque de représentations LGBT+ dans le sport et l’idée qu’il n’appartient qu’à une catégorie très spécifique de personnes. Le même phénomène s’est malheureusement produit dans les jeux vidéo.

Heureusement, les mentalités changent et les efforts des personnes LGBT+ permettent de nous donner plus de visibilité. C’est un combat laborieux pour l’égalité. Après tout, nous souhaitons juste être traité comme les autres et non être discriminé pour ce que l’on est.

Next Gaymer : l’association pour les geeks et gamers LGBT

Next Gaymer réalise t’elle des actions contre l’homophobie ?

Alex Dobro : Notre association n’organise pas d’actions coup de poing ultra militantes. Notre objectif premier a toujours été d’offrir avant tout un espace sécurisé d’échanges et d’écoutes. Cela nous demande déjà beaucoup d’attentions et d’efforts pour maintenir la qualité de nos supports.

Si nous n’effectuons pas d’actions directes, nous oeuvrons à donner un maximum de visibilité aux geeks et gamers LGBT+. Pour la Gay Pride 2018 par exemple, nous avons été soutenu par Playstation qui a eu l’occasion de prouver que sa devise #ForAllThePlayers n’était pas qu’un hashtag en nous aidant à médiatiser notre message et nos couleurs. Nous n’avions pas eu de réponses favorables d’autres grands noms du jeu vidéo par exemple… 

Notre action contre l’homophobie, c’est de rendre visible ces personnes LGBT+ méconnues voire invisibles, parfois même dans notre propre communauté !

Next Gaymer : l’association pour les geeks et gamers LGBT

Vous êtes sur toutes les régions de France ? Faites-vous des actions ou des rencontres au niveau régional ?

Alex Dobro : L’association est dédiée à tous les geeks et gamers LGBT+ parlant le français. Nous avons un grand nombre d’adhérents dans toute la France. Mais nous avons également le plaisir de compter des membres au Canada et en Belgique, ainsi que des expatriés aux Etats-Unis, Japon, Chine, Thaïlande, Royaume-Uni, Espagne, Mexique, Algérie et probablement bien d’autres pays.

Vu sa taille, Paris rassemble un bien évidemment grand nombre d’adhérents mais l’association a été conçue pour mettre en avant tous les événements organisés par nos adhérents où qu’ils soient. Beaucoup de membres à travers toute la France et au-delà organisent des événements à Valence, à Brest, à Bruxelles, à Lyon, à Toulouse, à Drancy, à Avignon, etc…

L’association est riche de sa diversité et n’attend que vous pour organiser un événement dans votre ville !

Next Gaymer : l’association pour les geeks et gamers LGBT

Avez-vous des contacts ou des activités avec les autres associations LGBT ?

Alex Dobro : L’association a eu l’opportunité d’être invitée auprès de plusieurs associations LGBT+ pour mettre en place des animations ou prendre la parole. Nous avons eu l’opportunité de faire danser des dizaines de bears en mettant en place une animation Just Dance lors de la Fierté Ours 2018. Nous étions sur une péniche sur la Seine, c’était vraiment très sympa et mémorable !

Que faut-il faire pour être adhérent(e) à Next Gaymer ?

Alex Dobro : Vous pouvez tout simplement adhérer à l’association via notre site internet, sur la page Adhésion : nextgaymer.com/adhesion/

Nous avons souhaité que l’adhésion soit la plus accessible possible. Elle ne coûte que 10 euros et vaut pour l’année en cours. L’intégralité de nos événements sont gratuits pour nos adhérents. Nous demandons une petite participation de 5€ pour les non-adhérents qui voudraient venir à nos événements afin qu’ils puissent participer à toutes les animations proposées et repartir potentiellement avec de petits cadeaux.

Next Gaymer : l’association pour les geeks et gamers LGBT

Quels seront vos prochaines activités et projets dans les prochains mois ?

Alex Dobro : Nous organisons des GeeknDrink presque tous les mois et de gros événements chaque trimestre. Surtout n’hésitez pas à surveiller nos réseaux sociaux ou notre site internet pour n’en rater aucun ! Les adhérents reçoivent également un email une fois par mois en moyenne pour récapituler les événements à venir.

Nous sommes actuellement en train de préparer de nouveaux outils pour les adhérents de l’association afin de les aider dans la création d’événements, notamment pour soutenir les activités en province et à l’étranger. 2019 sera une année pleine d’activités et de rassemblements dans toute la France !

Un dernier mot à ajouter ?
Alex Dobro : Merci chaleureusement à GAYVIKING pour avoir pris le temps de nous interviewer, c’était un plaisir de faire découvrir un peu la vie de notre association auprès de vos lecteurs ! À tous les geeks et gamers de France LGBT+, sachez que vous êtes les bienvenus !

Pour aller plus loin 

Site web de Next Gaymer
Suivre Next Gaymer : ForumDiscordFacebookTwitterInstagramTwitch 

Article : homosexualité et jeux vidéos : pourquoi sont-ils tous hétéros ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *