Nicole Canet – Au Bonheur du Jour, une galerie bien singulière

Article publié le 16 octobre 2018. Par Marc Devirnoy

Nichée rue Chabanais, dans le quartier de l’Opéra à Paris, et donc aussi à deux pas de la gare Saint Lazare, la galerie d’art « Au Bonheur du Jour » est une galerie comme il n’en existe que très peu dans le monde. Elle est presqu’exclusivement consacrée à l’art gay et à l’expression homoérotique de la fin du XIXème siècle et du début du XXème.

Nicole Canet – Au Bonheur du Jour
Nicole Canet

La rue Chabanais fut longtemps le centre des plaisirs interdits à Paris. Jusqu’en 1946, elle hébergeait le plus célèbre bordel parisien, le Chabanais. Dans les années 70,  avec sa voisine, la rue Sainte Anne, elle était au cœur du quartier gay de la capitale. Aujourd’hui, elle abrite toujours le plus ancien bar LGBT de Paris, La Champmeslée, et juste en face, la Galerie Au Bonheur du Jour, tenue par la dynamique Nicole Canet.

En dehors des périodes d’expositions, il faut prendre rendez-vous pour que Nicole Canet vous fasse découvrir ses collections très particulières centrées autour du nu masculin : peintures, illustrations et aussi photos anciennes originales du temps où la photo n’était pas encore numérique mais argentique ou albuminée.

Nicole Canet – Au Bonheur du Jour
Mine de Plomb de Roland Caillaux

Madame Canet a rassemblé la plus belle collection de photos des artistes Plüschow, Galdi ou Gloeden qui ont photographié, à la fin du XIXème siècle, la nudité des jeunes bergers siciliens dans une île qui était encore empreinte de la culture de la Grèce antique et où la nudité n’était pas encore un pêché.

Autre artiste fétiche de Nicole Canet : Jean Boullet. Cet illustrateur, célèbre dans les années 50, dont le trait de crayon pouvait le conduire à illustrer la célèbre et pudique revue homophile des années 50, Arcadie, mais aussi des tableaux beaucoup plus érotiques, fétichistes et sulfureux où le sadomasochisme cohabite avec la beauté et la nudité masculine.

Nicole Canet – Au Bonheur du Jour
Peinture à droite : Eric Raspaut – Marin en tenue (huile sur toile)

Nicole Canet vous fait aussi découvrir des artistes moins connus qui ont été des précurseurs dans l’art de photographier, peindre ou dessiner le corps masculin et les amours viriles. La finesse et le sens du détail des illustrations de Roland Caillaux, figure de Saint Germain des Près, n’avait rien à envier aux grands illustrateurs américains du début du XXème siècle. Les scènes d’amour de groupes de Hildebrand dessinées à l’encre et lavis dans les années 30 et 40 à Berlin et en Suède n’ont rien à envier au célèbre dessinateur gay finlandais des années 70 et 80 qui reprendra ce thème et cette façon particulière de dessiner des membres virils disproportionnés.

Les illustrations et les photos homoérotiques de Czanara, les magnifiques huiles sur toile de Soungouroff qui aimait peindre gitans et marins aux regards de braise, mais aussi les clichés de Joseph Caprio, de Konrad Helbig ou de Yves Paradis et ses garçons à la peau douce et bronzée : tous ces artistes, et bien d’autres, ont toujours une place particulière dans la galerie de Nicole Canet qui leur consacre régulièrement des expositions-ventes.

Nicole Canet – Au Bonheur du Jour

Chaque exposition est souvent prétexte à l’édition d’un catalogue, qui est maintenant bien plus qu’un catalogue, mais un vrai livre d’art avec des centaines de photos, des documents rares sur l’histoire de l’homosexualité, des articles, des textes qui replacent les artistes et leurs œuvres dans l’environnement et le contexte de leur époque.

En ce moment, et jusqu’au 29 novembre 2018, la galerie Au Bonheur du Jour consacre une exposition au peintre Gaston Goor sur la période 1930 – 1977 : des peintures, des pastels, des dessins mais aussi des livres illustrés retracent l’œuvre de cet artiste.

Nicole Canet – Au Bonheur du Jour

Si les collectionneurs d’art du monde entier connaissent bien cette galerie parisienne pour sa spécialité dans le « Gay Art », Au Bonheur du Jour propose aussi en permanence des photos, des dessins, des objets érotiques anciens, des livres pour toutes les bourses… sans compter ses plus de vingt magnifiques livres édités par la galerie et qui peuvent vous être dédicacés sur place par leur auteure, Nicole Canet.

Alors pourquoi ne pas inscrire une petite visite à la Galerie Au Bonheur du Jour lors de votre prochain passage à Paris ? Vous y découvrirez cette véritable caverne d’Ali Baba et surtout ce sera aussi l’occasion de faire connaissance avec cette figure très connue dans le milieu gay parisien, Nicole Canet, la passionnée et dynamique propriétaire de cette galerie qui vous accueillera personnellement et partagera avec vous sa passion.

Nicole Canet – Au Bonheur du Jour
Photo de l’intérieur de la Galerie (exposition Gaston Goor)

En attendant, et pour vous mettre l’eau à la bouche, on vous invite à découvrir son site internet qui présente quelques centaines de photos, vous tient au courant de l’actualité de la galerie et vous propose même d’acheter en ligne tous ses livres et catalogues.

Pour aller plus loin

Adresse de la Galerie : 1 rue Chabanais – 75002 Paris – tel : 01. 42. 96.58.64 – ouvert du mardi au samedi de 14h30 à 19h et sur rendez-vous en dehors des périodes d’exposition.

Site officiel de la Galerie
Page sur l’exposition actuelle consacrée au peintre Gaston Goor 
Page des catalogues masculins de la galerie
Page des catalogues féminins de la galerie

 

Une pensée sur “Nicole Canet – Au Bonheur du Jour, une galerie bien singulière

  • 7 novembre 2018 à
    Permalink

    C’est un endroit où j’aimerais bien aller… si je n’étais pas si timide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *