04 décembre 2016

Palmarès 2014 : les villes Gay-friendly en France

gayfriendly(article publié le 30 mai 2014)

Pour la quatrième année, le magazine TÊTU, publie dans son numéro de juin actuellement en kiosque son palmarès des villes françaises les plus gay-friendly. C’est 24 villes qui sont passées au crible du magazine et des internautes. Un classement qui fera débat comme à chaque fois. Les journaux régionaux s’en font déjà l’écho dans leur propre ville… voici un rapide aperçu de ce dossier de 10 pages dans TÊTU.

Le magazine a choisi cinq critères pour classer les villes de provinces  : la politique publique, le dynamisme des associations, les lieux de sorties, l’offre culturelle LGBT et le bien-être ressenti par les internautes de chaque ville. La capitale, Paris, n’a pas été classée cette année, placée hors concours.

Le gagnant est…

Après avoir été première en 2012, la ville de Montpellier rétrograde à la troisième place ex-aequo avec Nantes. Pour cette année 2014, TÊTU classe la capitale des Gaules, LYON, première ville gay-friendly de province après avoir été troisième deux ans plus tôt.

La rédaction de TÊTU classe la ville de Lyon première sur ses trois critères sur cinq (politique publique, culture, sociabilité LGBT). Toulouse est mise à l’honneur pour son dynamisme associatif en se classant deuxième cette année ; le nouveau maire UMP semble donner des gages à la communauté LGBT… à voir dans les prochains mois.

Soleil et jeunesse semble profiter à Montpellier dans le classement général arrivant 3ième ex-aequo avec Nantes… néanmoins sur le plan du dynamisme LGBT, la nantaise semble plus attractive que son consoeur du sud, seul le jugement des lecteurs sauve Montpellier. En effet, même si Lyon est première, les internautes du magazine ont classé la ville de Montpellier comme la ville la plus gayfriendly de province.  Au sud-est, Grenoble gagne 11 places en se positionnant au 8ième rang, une place médium sur l’échelle des villes gayfriendly justifiée tant au niveau politique, associatif et culturel, une ville qui fait son nid tranquillement…

Ça monte, ça descend…

Dans ce hit des villes gayfriendly, on trouvera étonnant la valse du classement pour ceux qui montent très vite en deux ans : Strasbourg et St Etienne gagnent 9 places, Grenoble monte de 11 places (mais justifié)… et ceux qui dégringolent comme Rennes qui perd 9 places et Avignon 13 places (!!). La pondération des critères permet à la ville de Strasbourg de se classer 7ième sur le seul critère d’une mairie gayfriendly… alors que la vie gay est, hélas, timorée… comparée à Rennes classée 12ième, un rang un peu injuste de notre point de vue.

Et la Normandie… ?

Côté Normandie, les deux capitales normandes ont été testées. Caen gagne 4 rangs en se positionnant à la 14ième place devant Nancy, Orléans, Marseille… et devant sa consoeur normande, Rouen, qui se classe 19ième sur 24 et perd deux places par rapport à 2012.

Pour Caen, 14ième, le dynamisme associatif via le Centre LGBT de Normandie est mis en avant, mais TÊTU relève, à juste titre, le manque d’établissements gays dans la ville. La ville a pu bénéficier de la politique favorable de l’ancien maire de Caen débarqué lors des dernières municipales. Cela pourrait changer avec le nouveau maire qui s’est positionné contre le mariage pour tous et cherche encore selon ses dires « l’utilité du Centre LGBT ».

Pour Rouen, 19ième, c’est un peu l’inverse. Les établissements gays existent mais la rédaction du magazine y relève un éclatement du monde associatif  : « Le salut de la ville passe par les lesbienne avec LBTG« . Cette dernière est devenue l’organisatrice de la marche des fiertés en juin prochain. Côté mairie : beaucoup de projets… mais dans les cartons (pour l’instant ?).

Palmares-villes-gayfriendly

Classement général par TETU

n°1 LYON (+2 places par rapport à 2012)
n°2 TOULOUSE (+4 places)
n°3 ex MONTPELLIER (-2 places)
n°3 ex NANTES (-1 place)
n°5 NICE (-)
n°6 LILLE (-1 place)
n°7 STRASBOURG (+9 places)
n°8 GRENOBLE (+11 places)
n°9 BORDEAUX (+2 places)
n°10ex ANGERS (stable)
n°10ex TOURS (+2 places)
n°12 RENNES (-9 places)
n°13 ST ETIENNE (+9 places)
n°14ex CAEN (+4 places)
n°14ex CLERMONT FERRAND (-)
n°14ex NANCY (-1 place)
n°17 ORLEANS (+3 places)
n°18 METZ (-3 places)
n°19ex DIJON (nouvelle ville)
n°19ex MARSEILLE /AIX EN PROVENCE (+2 places)
n°19ex ROUEN (-2 places)
n°22 AVIGNON (-13 places)
n°23 TOULON (-)
n°24 DOUAI / LENS (nouvelle ville)

Classement thématique

– sur les politiques publiques et l’engagement des élus : les cinq premiers sont…
LYON – STRASBOURG – TOULOUSE – NANTES – GRENOBLE
– sur l’offre culturelle LGBT : les cinq premiers sont…
LYON – NANTES – NICE – LILLE – TOULOUSE
– sur la présence des lieux de sorties gays et lesbiens : les cinq premiers sont…
LYON – TOULOUSE – MONTPELLIER – NICE – LILLE
– sur le dynamisme associatif : les cinq premiers sont…
TOULOUSE – LYON – NANTES – MONTPELLIER – GRENOBLE
– enfin les lecteurs ont classé les cinq premières villes gayfriendly de province…
MONTPELLIER – TOULOUSE – NICE – NANTES – LYON

 

Tetu-200Pour en savoir plus sur chaque ville, on vous conseille de lire le magazine de TETU ( juin 2014) sur ce classement des villes les plus gayfriendly et le détail décortiquée ville par ville (enquête de Romain Burrel, Marc Endeweld avec Paul Parant.)… et il y a une très belle couverture de François Sagat pour fêter le numéro 200 du magazine (c’est le docteur Lolo de Gayviking qui va être content !!). Actuellement en kiosque et sur Ipad.
(site internet de TETU.com ici)

Revoir également l’ancien article sur le classement 2012 sur GAYVIKING (ici)

A lire également

un commentaire

  1. Claude

    Toulon bien mal classée,mais je n’en suis pas étonné puisque j’y vis et qu’il ne s’y passe rien.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *