23 octobre 2017

PEUT-ON ETRE GAY ET DE DROITE ?

Jeff
Jeff

(article publié le 1er octobre 2008)

Peut-on être gay et de droite ? La politique a-t’elle un sexe ? La politique a-t’elle une orientation sexuelle ? Certaines étiquettes collent à la peau de beaucoup d’entre nous et notamment celle là : « tu es gay, tu es de gauche… ». Ne soyons pas naïf… c’est idiot comme toute étiquette et plein de préjugés. J’ai donc rencontré Jeff, 37 ans habitant Le Havre en Normandie, fonctionnaire, 14 ans de vie commune et pacsé. Rencontre…

 

Gayviking : Quel est ton parcours ? Pourquoi t’engager ?

Jeff : Parcours « politique » je présume ? Je n’ai aucune prétention à ce sujet puisque je ne suis pas un élu du peuple, mais comme que tu me poses la question je vais tenter d’y répondre. J’ai eu un bref passage dans des réunions des jeunes socialistes dans mon Pas-de-Calais natal. Il parait que l’on est tous de gauche à un moment de sa vie. Moi, ca m’est vite passé (rire…).

J’avais 17/18 ans à l’époque ou Margaret THATCHER était au pouvoir en Grande Bretagne. J’ai admiré le courage de ce Premier Ministre qui a « chamboulé l’homme malade de l’Europe » à cette époque. Je me suis naturellement mis à étudier plusieurs bouquins sur son parcours politique et sur le libéralisme. Le livre de Friedrich HAYEK traitant du libéralisme reste pour moi, le bouquin de référence. C’est à cette période que je me suis dit qu’elle n’avait pas forcément tort cette bonne femme. J’ai alors commencé à vraiment me positionner « politiquement » dans ma vie de citoyen. J’ai fréquenté les libéraux français autour d’Alain MADELIN. Ce n’est que depuis trois ans que je milite à l’UMP qui est le seul parti politique à l’heure actuelle en situation de gouverner, qui défend pour une bonne partie l’idée du libéralisme dans notre pays même si je le trouve bien timide sur le sujet. En résumé, je ne suis pas un conservateur mais un démocrate libéral ce qui est complètement différent.

 

Gayviking : Tu as dû être confronté à cette situation… comment se fait-il que l’idée d’être « gay et de droite » soit inconcevable pour beaucoup d’homos ? Cela t’énerve t’il d’entendre cela ?

Jeff : Avant d’être gay je suis un citoyen. Pour moi, être gay ce n’est pas la « carte de visite » que je présente systématiquement lors de mes actions militantes. Je suis citoyen et je suis gay et je m’identifie à la communauté gay parce que j’en partie intégrante, c’est tout.

En France, la pensée unique et le conformisme te place automatiquement dans des « cases ». Tu es riche, tu es de droite, tu es flic, tu es raciste et bien évidemment tu es gay, tu es donc de gauche. Eh bien, c’est un peu plus compliqué. Il suffit de constater la présence de « bobos » des beaux quartiers dans les réunions du parti socialiste. Ca grouille… Alors être gay et de droite c’est vraiment pas incompatible la preuve. Alors le fait que l’on ne comprenne pas que l’on puisse être gay et de droite, ca ne m’énerve pas, ca m’amuse beaucoup parce que nous sommes des milliers dans le même cas (rire).

 

droite2

Gayviking : La période du PACS au Parlement a été le théâtre d’échanges très vifs et peu élogieux envers la communauté homosexuelle. Peux-tu comprendre que la politique de droite à destination des homos (refus du mariage et de l’adoption) ne soit pas aussi gayfriendly que celle des autres partis politiques notamment de gauche ?

Jeff : J’ai détesté cette période et je dois t’avouer que je n’ai participé à aucune manifestation durant le débat parlementaire sur le PACS. Je tire un grand coup de chapeau au gouvernement socialiste de l’époque. Pour une fois, il a fait preuve de courage politique en proposant le PACS devant les députés. Je garde en tête également les propos inqualifiables de Christine BOUTIN et de ses amis. J’en ai encore la nausée en y pensant. Mais n’oublions pas non plus les pleurs de Roseline BACHELOT à l’Assemblée Nationale qui a défendu le texte et qui l’a voté. Une preuve de courage politique également.

Je ne comprends absolument pas les réticences d’une grande partie de la classe politique de droite mais aussi de gauche sur le refus de l’union gay et de l’adoption. Toute la gauche n’est pas pour le mariage gay, loin de là. C’est incompréhensible à une époque ou nous avons le recul sur l’adoption accordée dans certains pays européens et en Californie par exemple où les « baby gay » sont aujourd’hui des adultes pas plus homos et pas plus hétéros que les autres.

Pour ce qui est de l’idée gay friendly de la gauche, comme pour la misère, elle en a toujours fait son fond de commerce. Depuis la dépénalisation de l’homosexualité en 1981 par Mitterrand et le PACS en 1999, il s’est passé 10 ans ou la gauche aurait pu à l’époque proposée l’union gay et l’adoption. Elle ne l’a pas fait c’est dommage.

En revanche, je déplore que le gouvernement actuel ne fasse pas preuve d’audace en ce domaine. Ce n’est vraiment pas grand-chose d’ajouter deux lignes au code civil pour légaliser un état de fait et rendre la vie de beaucoup d’homos de ce pays plus facile. Je peux t’affirmer par contre qu’il y a un nombre non négligeable de députés de droite favorables à l’adoption et à l’union homosexuelles. Ils se « buttent » à un conservatisme religieux ambiant et à notre culture latine très machos. Un contresens quand tu vois l’Espagne, un état hyper catho et très conservateur qui a légalisé les droits que nous revendiquons depuis des années. Tu vois donc que la gauche espagnole a une « course » d’avance sur le PS.

 

hemicycle

Gayviking : Tu as des responsabilités à l’UMP du Havre, qu’est-ce-qu’être gay pour toi à l’UMP ?

Jeff : Des responsabilités à l’UMP du Havre ? Celle de payer ma cotisation annuelle déjà (rire…). Je suis membre du comité de la 6ième circonscription de la Seine Maritime. Ca ne veut pas dire grand-chose, c’est juste un « parlement » politique chargé de militer sur un territoire. Ces membres représentent aussi la circonscription à la Fédération Départementale de Seine Maritime présidée par Antoine RUFENACHT. Et en ce moment, j’ai été sollicité par l’ancien candidat UMP aux dernières cantonales pour traiter des questions de sécurité sur le 2 ème canton (quartier Sud du Havre).

Pour ce qui est d’être gay à l’UMP, j’ai en ce qui me concerne, « afficher la couleur » au fur et à mesure, sans choquer ni brusquer mes amis militants Je n’ai jamais eu de souci à ce sujet ni à l’UMP ni ailleurs. Les militants de l’UMP ne sont pas des vieux fachos homophobes comme nous pourrions souvent les caricaturer même si, comme partout, il y a des réactionnaires. Ce sont des citoyens engagés qui défendent des idées, un idéal et qui ont un avis sur l’homosexualité. Pas forcément le bon, mais ils ont un avis. Je n’ai jamais eu de propos négatifs bien au contraire et je me charge d’expliquer et de porter la bonne parole sur les bienfaits pour le pays de la légalisation de l’adoption et de l’union gay. La tâche n’est pas toujours facile mais peu à peu on y arrive. Mon absence de « langue de bois » m’y aide beaucoup je dois te l’avouer. Enfin, les militants de l’UMP sont jeunes pour la plupart avec une vision différente de l’homosexualité que n’avaient pas leurs parents. Ils sont très « gayfriendly »…

Gayviking : Que penses-tu de GayLib, de leurs actions, de leurs idées ?

Jeff : Gay Lib a le mérite d’exister. C’est un mouvement important au sein du parti. Le Président de Gay Lib est Conseiller National de l’UMP et chargé de mission pour la Présidence Française de l’Union Européenne. Une belle carte pour porter et défendre les droits des homos non ? D’ailleurs Gay Lib s’est battu, comme d’autres sur le fichier EDVIGE et n’a accepté que  des  données  sur  l’orientation sexuelle  ou  l’état  de  santé  d’un  individu  puissent  figurer  dans  ces fichiers. La voix de Gay Lib est importante pour l’UMP. Gay Lib a des représentants connus et reconnus pour leurs qualités et leurs compétences à traiter les sujets qui touchent l’homosexualité dans sa globalité.

 

droite1

Gayviking : Le char de GayLib a été stoppé net pendant 45 minutes à la gaypride de Paris en juin dernier par d’autres militants, qu’en penses-tu ?

Jeff : Une preuve de l’intolérance de certains militants qui prétendent avoir les réponses à toutes les questions qui se posent aux gays probablement. Tu constates comme moi qu’il y a de l’intolérance partout même chez les gens de gauche. Sur ce blocage nous avions un mélange de gauchistes venus principalement d’Act-Up et des « panthères roses ». Ces derniers considèrent que notre mouvement politique, n’a pas sa place à la marche des fiertés. Comme si la gauche était la seule à défendre les droits des homosexuels, comme s’il suffisait d’être de gauche pour être quelqu’un de respectable. Enfin, je voulais rappeler surtout que ces individus scandaient pendant que notre char était stoppé, le nom de « VANNESTE ». Je précise ici que si Vanneste a été condamné pour propos homophobes par la justice française, c’est en vertu d’une loi proposée par l’UMP. Les militants de Gay Lib ont distribué des tracts dans la circonscription de Vanneste pour militer contre lui. La gauche à ce moment là ne se bousculait pas au portillon. Alors pas de leçon de morale politique… j’en ai terminé sur ce chapitre.

Gayviking : Aujourd’hui qu’attend-tu de l’exécutif (Président N. Sarkozy et gouvernement F. Fillon) en direction des homos et plus largement encore dans sa politique nationale ?

Jeff : En direction des homos ? Ma réponse est claire : la LEGALISATION de l’union et de l’adoption homosexuelle sans aucune condition. Que l’on protège une fois pour toute, ces familles homoparentales sans protection juridique et ces enfants sans réel statut légal. L’égalité et le droit à l’indifférence ni plus ni moins. Pour ce qui est de la politique nationale, tu t’imagines bien qu’en ayant Margaret THATCHER pour « mentor » politique, je ne vois que la REFORME, la REFORME et TOUJOURS la REFORME, un état « simple » et efficace à l’image des pays scandinaves et anglo-saxon du nord de l’Europe.

Gayviking : Un dernier mot ?

Jeff : Euh… « Ensemble, tout devient possible »

Blog de Jeff :http://jeanfrancoisvanderpotte.hautetfort.com/


A lire également

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *