07 décembre 2016

PMA et GPA, une étude sur les relations familiales. Soyez volontaires !

etude-pma-gpa(article publié le 20 mai 2014)

Les universités de Cambridge, Amsterdam et Paris Ouest (Nanterre La Défense) s’associent pour réaliser une étude européenne sur les relations familiales. Menée en France par Martine Gross, sociologue, ingénieure de recherche en sciences sociales et auteure de plusieurs ouvrages sur l’homoparentalité, et Olivier Vecho, Maître de Conférence en psychologie,  l’étude s’intéresse aux familles homoparentales et hétéroparentales ayant recours à la PMA (procréation médicalement assistée) et à la GPA (gestation pour autrui).

Cette étude vise à accroître les connaissances sur le développement de l’enfant et sur les relations familiales dans ces familles. Elle vise également à élargir la compréhension du grand public et des professionnels de la santé, de l’enfance et de la famille sur les questions de PMA. La recherche permettra enfin d’apporter des éléments scientifiques pour l’élaboration des politiques familiales.

Appel à des volontaires

Les chercheurs recherchent des couples de lesbiennes ayant recours à la PMA (IAD ou FIV), des couples gays masculins ayant recours à la GPA, et des couples hétérosexuels ayant recours à la PMA (FIV, FIV-ICSI). Les couples doivent être parents pour la première fois (ou être en attente de la naissance), d’un singleton ou de jumeaux, né(s) après le 31 janvier 2014. L’anonymat et la confidentialité des données recueillies sont garantis.

Modalités

Le protocole de l’étude consiste à rencontrer deux fois les familles au cours de la première année de l’enfant. Dans un premier temps, aux alentours des 4 mois du bébé, des situations de la vie quotidienne (un repas, un change et un moment de jeu) seront observées au domicile de la famille. Dans un second temps (aux 12 mois de l’enfant) la famille sera accueillie dans les locaux de l’Université afin de l’observer dans une situation dite «contrôlée», c’est-à-dire identique pour tous les enfants, et dans un environnement qui ne lui est pas familier.

Vous êtes intéressés ? Modalités :

Si vous êtes intéressés pour participer ou si vous souhaitez obtenir plus d’informations, contactez Bérengère Rubio par email : rubio.berengere@u-paris10.fr
etpar téléphone : 07.63.21.37.06.
Vous trouverez également plus d’informations sur le site internet suivant https://sites.google.com/site/famillespma/
et sur la page Facebook de l’étude https://www.facebook.com/pages/Etude-Familles-PMA/1415217815402718?ref=hl.

Important : La première prise de contact ne vous engage nullement à participer à l’étude et consiste à vous donner des informations plus précises sur votre éventuelle participation. Notez également que vous pourrez vous retirer de l’étude à tout moment.

Étude menée en France par Martine Gross, sociologue, ingénieure de recherche en sciences sociales et auteure de plusieurs ouvrages sur l’homoparentalité, et Olivier Vecho, Maître de Conférence en psychologie, aux Pays-Bas par Henny Bos et au Royaume-Uni par Susan Golombok et Michael Lamb.

 

Pour aller plus loin

voir article sur GAYVIKING : PMA / GPA, c’est quoi ? (cliquez ici)

 

A lire également

un commentaire

  1. Jean François

    OUI deux fois OUI OUI
    Il n’y a même a s’interroger
    Pour l’avortement, il me semble que personne ne peut dire je suis pour un avortement. C’est absurde mais il fallait une loi qui l’autorise.
    Pour La GPA et La PMA c’est un choix des personnes concernées.
    Là encore il faut encadrer pour ne pas permettre tout et n’importe quoi.
    J’invite les personnes qui n’ont pas vu « Deux Hommes et un couffin » à prendre le temps de le visionner, un chef d’oeuvre.
    Bon courage à tous et à toutes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *