04 décembre 2016

PMA / GPA. Les associations déchiffrent les questions

 bebe-gp-pma(article publié le 16 février 2014)

Face aux manifestants de la Manif pour Tous, le Gouvernement de Jean-Marc Ayrault a reporté la loi Famille et la Procréation Médicalement Assistée à une date ultérieure. Il a également précisé qu’il s’opposera à tout initiative du Parlement, alors qu’il s’agissait bien d’une promesse du candidat François Hollande dans son interview au magazine TETU en 2012. PMA, GPA ? Kesako ? En quoi pour la communauté LGBT est-ce si important ? Pourquoi se mobiliser ? Rencontre avec les associations LGBT sur la question, des associations qui restent mobilisées et ne lâchent rien. Aux gays et lesbiennes de s’investir dans ce combat. Éclairages…

 

gpa-pma-celluleLa PMA, c’est quoi ?

La Procréation Médicalement Assistée (PMA) est aujourd’hui une pratique cliniques qui permet à un couple d’avoir un enfant grâce à la conception in vitro, le transfert d’embryons et l’insémination artificielle. La PMA est ouverte aujourd’hui aux couples hétéros infertiles. En France, c’est plus de 120.000 tentatives de PMA qui sont réalisées et 22.000 enfants naissent chaque année grâce à la PMA. Le débat actuel est d’ouvrir la PMA aux couples de femmes, lesbiennes au même titre que les couples hétéros, question d’égalité. A ce jour, de nombreux couples de lesbiennes partent à l’étranger pour bénéficier de la PMA.

 

gpa-pma-enceinte2La GPA, c’est quoi ?

La GPA n’a pas de rapport avec la PMA. Il faut savoir que la GPA, bien que revendiquée par des associations gay et non gay, n’était pas une promesse électorale et le Gouvernement s’est toujours opposé à cette possibilité. La GPA est la Gestation Pour Autrui désignée souvent par le terme mère porteuse. Une femme porte l’enfant d’un couple qu’il soit homo ou hétéro. L’enfant est conçu avec les gamètes du couple, ou d’un tiers donneur. La mère porteuse n’a donc aucun lien biologique avec l’enfant. Ce procédé n’est pas autorisé en France. En Europe, elle est légalisée au Royaume-Uni, en Grèce et au Danemark sans contrepartie financière. Elle est tolérée (non interdite) en Belgique et aux Pays-Bas. La GPA est également autorisée aux États-Unis avec le plus souvent une indemnité compensatrice pour la femme qui porte l’enfant du couple mais des contraintes fortes sont souvent imposées par les États comme le fait que la femme porteuse ne soit pas dans le besoin financier pour éviter une marchandisation du corps. Un encadrement strict est donc nécessaire. La GPA pourrait concerner les couples de femmes, d’hommes et même les couples hétérosexuels.

 

Pourquoi la PMA est si importante ?

gpa-pma-bebePour Patricia de l’association LGBT Droit de Cité : « Le mariage a permis aux couples homosexuels d’être reconnus et d’avoir les mêmes droits que les couples hétérosexuels. A travers le mariage, la société reconnait l’existence des familles homoparentales (avec le droit à l’adoption). Cependant, la PMA, qui permet aux couples de femmes de fonder leur famille, n’est toujours pas acquise. Nous nous retrouvons donc dans une situation où la législation française dit aux couples de femmes : nous vous reconnaissons comme les deux mères d’un enfant, mais débrouillez-vous pour le concevoir. Et ceci alors que des techniques existent et sont autorisées en France depuis de nombreuses années pour les couples hétérosexuels. Il règne donc une certaine forme d’hypocrisie face à ce constat. »

 

Marchandisation du corps ?

bebe-coeurChristelle de Contact Calvados : « Je suis pour l’ouverture de la PMA, justement car je suis contre la marchandisation du corps de la femme ! Pour moi ce n’est pas tant la PMA que la législation sur la PMA qui est importante. Les opposants au mariage pour tous, à la PMA et à la GPA ont très souvent utilisé l’argument de la « marchandisation du corps » de la femme pour expliquer leur position sur ce sujet. Or, pour moi, c’est justement l’absence de législation actuelle qui conduit à une marchandisation de ces pratiques. Arrêtons l’hypocrisie ! A l’heure actuelle, les couples de femmes qui veulent avoir un enfant sont condamnés à aller à l’étranger, Belgique et Espagne en tête. Elles payent des sommes affolantes pour les visites médicales puis pour les actes médicaux eux-mêmes. Pour moi, la marchandisation commence ici. Si la France adoptait une loi pour ouvrir la PMA aux couples de lesbiennes, avec les mêmes règles que pour les couples hétéros, il est évident que ces démarches seraient mieux contrôlées, mieux encadrées, sans possibilité pour certains médecins (étrangers) avides d’argent et peu regardant de se faire du profit sur les couples de lesbiennes. »

 

Un truc de femmes et pas de mecs ?

couple-manif-bebePatricia de LGBT Droit de Cité répond : « Est-ce que la mariage pour tous n’était qu’une histoire d’homos ? Les revendications liées à l’égalité des droits et à la reconnaissance de toutes les familles doivent être portées collectivement : hétéros ou homos, gays ou lesbiennes. Car tout ce qui contribue à un meilleur accompagnement et une meilleure reconnaissance du projet familial et de vie de chacun (tout en respectant les règles qui s’appliquent à tous) va dans le sens souhaitable d’un mieux vivre ensemble. »

Christelle de Contact ne semble pas d’accord sur le manque d’intérêt des hommes face à la PMA : « J’ai été surprise, en tout cas dans le milieu associatif, de voir que les hommes étaient très sensibles à ce sujet et prêt à se mobiliser voire à se battre à nos côtés, ce qui fait chaud au cœur. »

 

Confusion avec la GPA ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERAIsabelle de l’association Contact : « Oui je pense que les gens font un amalgame entre la PMA et la GPA. Tout comme ils font un amalgame entre la sexualité et le genre, entre la pédophilie et l’homosexualité. J’ai envie de dire les gens sont tellement ignorants qu’ils en sont tellement bêtes ! »

Pour Christelle de Contact Calvados : « Confusion je ne pense pas mais les opposants au mariage comme à la PMA font sciemment et habilement l’amalgame. Pour diverses raisons, la GPA fait peur, ce qui leur permet de faire trembler les foules qui pensent de toute façon déjà que mariage homo = décadence de la société. Personnellement, je suis aussi pour la GPA, pour les mêmes raisons que pour la PMA : mieux elle sera encadrée, mieux ce sera, pour éviter tout trafic. On voit d’ailleurs déjà en Inde notamment ce que l’absence de législation dans les pays européens ou américains peut entraîner comme conséquences (villages entiers de femmes destinés à porter), sans parler des enfants qui une fois né, ne peuvent rentrer avec leurs parents en l’absence de papiers officiels. Pour aller au bout des choses, je ne vois pas bien où ce serait la différence entre donner des spermatozoides et donner des ovozytes. La femme qui quant à elle porte l’enfant donne encore moins d’elle-même qu’un donneur de sperme puisqu’elle n’a aucun lien biologique avec l’enfant. »

 

La communauté LGBT frileuse ?

beb-manifLes associations LGBT se sont énormément investies depuis de nombreux mois pour obtenir le mariage pour tous et l’adoption. Mais les forces militantes peuvent manquer aux associations car les gays et lesbiennes ne se sentent pas toujours concernées par ces sujets de société alors que ce combat est primordial. Le moral n’est pas au sommet sur ces sujets. Yann, vice-président du Centre LGBT de Normandie précise « qu’il faut bien que les LGBT prennent conscience que pour obtenir simplement l’égalité des droits c’est un long et dur combat que mènent, entre autre, certaines assos (pas toutes malheureusement), il reste beaucoup à faire pour la PMA, les droits des Trans, la lutte contre l’homophobie.. les assos manquent cruellement d’adhérents, de bénévoles, de militants… Et les droits acquis peuvent être remis en cause à tout moment. Les réactionnaires savent et réussissent à se mobiliser et se faire entendre, il ne faut pas leur laisser le champ libre. Chacun doit, quand il le faut, se mobiliser et apporter son soutien, être aux côtés des associations et surtout aux côtés de ceux qui sont concernés personnellement par la PMA, la transidentité, l’homophobie, et plus généralement par la remise en cause de certains droits comme c’est le cas aujourd’hui. »

Pour Patricia de LGBT Droit de Cité: « Avec le projet de loi mariage pour tous, la communauté LGBT, a, malgré l’aboutissement d’un combat essentiel pour l’égalité des droits, beaucoup souffert, à la fois de l’homophobie exacerbée et libérée d’une certaine frange de la population mais également de nombreux et successifs reculs du gouvernement. Il n’est donc pas exclu que la désillusion, la colère et le fatalisme entrainent un certain repli. Par ailleurs, la PMA reste à l’évidence et pour beaucoup, le grand public notamment, un sujet plus technique et ne revêt peut-être pas la même valeur symbolique que le mariage, alors que dans les faits, ce droit aurait autant voire plus d’effets pour les couples de femmes dans leur projet familial. Mais ne faisons pas de généralités, les associations sont toujours mobilisées pour faire avancer les droits des LGBT et la PMA en particulier. LGBT Droits de Cité prépare d’ailleurs un certain nombre d’actions sur le sujet. »

 

couple-gay… pour conclure, Yann vice-président du Centre LGBT de Normandie : « Sans les associations il n’y aurait peut-être pas eu de dépénalisation de l’homosexualité, son retrait de la liste des maladies mentales, de PACS… Il est tant que vous veniez grossir les rangs des bénévoles de nos associations, nous avons des projets, et localement aussi il y a encore du boulot. »

 

Pour aller plus loin :

Association Contact Calvados (enfants et parents gays et lesbien) – cliquez ici

Association LGBT Droit de Cité (Haute-Normandie) – cliquez ici

Association Centre LGBT de Normandie – cliquez ici

 

Articles presse :

Interview candidat Hollande sur le mariage, l’adoption, la PMA en 2012 – cliquez ici

PMA, chronologie d’une mort annoncée par Yagg.com – cliquez ici

Réaction des associations nationales sur le retrait de la loi Famille par Yagg.com cliquez ici

 

 

A lire également

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *