23 août 2017

  • Forum

Prison avec sursis pour des insultes homophobes à Caen

gay_manifPatrice habitant l’agglomération de Caen se plaint au propriétaire de son immeuble des nuisances sonores que lui infligent ses voisins du dessus, un couple qui vient d’arriver dans la propriété.

Quelques jours plus tard, le couple est furieux et décide de débarquer sur le lieu de travail de Patrice en l’injuriant en public : « Je vous informe que Monsieur est pédé », clame la jeune femme alors que de son côté, l’homme insulte directement Patrice « pendant trois minutes de façon intense », le traitant notamment d’« espèce de pédé » et le menaçant.

tgicaen_salle_correctionnelle01Patrice n’en reste pas là et décide de porter plainte devant le Tribunal. Le couple mis en cause a été jugé en son absence au tribunal pour injure publique envers un particulier en raison de ses préférences sexuelles.

Pour Maître Caroline Dazel, avocate de Patrice : « Cette infraction d’injure à caractère homophobe, je ne l’ai pas vue souvent « . Elle dénonce « une volonté délibérée de lui nuire ». « Ce n’est pas une insulte comme les autres. »

Le procureur quant à lui relève « la volonté de porter préjudice personnel, et au regard de l’activité professionnelle de leur victime ».

Le couple, une jeune femme de 25 ans, et son ami de 20 ans, ont été condamnés à quatre mois de prison avec sursis. Une peine très proche des réquisitions du parquet. Ils devront payer 1 000 € à leur voisin, Patrice.

Pour Patrice : « Il est temps que les mentalités changent ! Qu’un tel jugement soit rendu contre deux jeunes c’est tout simplement encourageant pour la répression d’actes inciviques ! Bravo a la justice, et merci. Les homos doivent se sentir en securité. »

Merci à Patrice d’avoir communiqué l’information – corrélée avec Ouest France.

Face à de tels actes quotidiens aujourd’hui, c’est une démarche de la part de Patrice qu’il faut souligner. On le qualifierait de courageux aujourd’hui. Il ne faut jamais laisser passer de tels propos. On aimerait bien voir plus souvent de telles décisions de justice… encore faut-il porter plainte… N’hésitez plus !

A lire également

5 commentaires

  1. Fred

    Bonsoir Christophe,
    Je te conseille de déposer une main courante dans un autre commissariat de l’agglomération voir même à l’hôtel de police. Si tous refuse, tu dois écrire une lettre au procureur de la république située au Palais de Justice. C’est important. Je ne comprend pas pourquoi ils refusent d’accepter une main courante. Les actes que tu décris sont répréhensibles et punis par la Loi. C’est important. Il ne faut pas laisser passer cela.
    Après, tu peux aussi téléphoner à Sos Homophobie lors de leur permanence au 0.810.108.135 appel gratuit (01.48.06.42.41 via un portable ou une box pour ne pas payer). Ils peuvent t’aider et te guider.
    http://www.sos-homophobie.org/
    Tiens bon !!
    :-)))

    Fred
    http://www.gaynormandie.com

  2. Christophe

    Bonsoir,

    J’aimerai bien savoir dans quelle mesure je peux également porter plainte contre mes voisins. Pour explications, c’est le même cas, trouble de voisinage, et s’en est venu ce soir à se faire insulter par l’un d’eux de PD et ce une bonne dizaine de fois. Je lui ai rentré dedans en lui rappelant que je n’avais jamais manqué de respect moi etqu’il fallait qu’il se calme pour finir par un « je t’emmerde » car il continuait à m’insulter de PD et rien d’autre. J’lui aurai bien collé mon pain dans la gueule mais hors de question de lui donner la satisfaction d’aller porter plainte pour coups et blessures donc je me suis contenu non par lacheté ou plutôt par lacheté par rapport aux conséquences. J’ai été aux commisariat, ils m’ont dit qu’il ne prenait même pas de main courante pour des menaces de mort alors des insultes !!! Que puis je faire ? Sachant que c’est arrivé en pleine rue, pas de témoins, donc.

    Merci de votre aide car c’est soucis de voisinnage prennent des proportions que je n’aime pas du tout.

  3. macaron

    Oui, Quel courage de la part de Patrice.
    Bravo à lui.
    On ne doit pas laisser passer les insultes, les menaces. Et il faut croire en la Justice. Preuve en est cette décision juste et remarquable

  4. flo

    je connais patrice, c’est quelqu’un de gentil et pas « emmerdeur » pour un sou !
    il a fait ce qu’il fallait et la justice a condamné ces individus : il me semble qu’il ne pouvait en être autrement !
    cela doit encourager, les personnes victimes de tels actes à poursuivre devant la loi leurs agresseurs afin de vivre en toute liberté.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *