18 novembre 2017

Projection Débat « 108 cuchillo de palo » Samedi 26 janvier 2013 – Rouen / Cinéma Omnia

(article publié le 5 janvier 2013 – Fred)

Dans le cadre de son partenariat avec le festival Regards sur le Cinéma du Monde, l’association AIDES a le plaisir de vous proposer une rencontre cinéma-débat sur le thème discriminations et sida. Celle-ci aura lieu le samedi 26 janvier à 14h30 au cinéma l’Omnia 22 rue de la république à Rouen autour du film « 108 cuchillo de palo » réalisé par Renate Costa (prix d’entrée: 5 euros).

Un premier temps sera consacré à la projection du film « 108 cuchillo de palo » réalisé par Renate Costa. C’est au cours du deuxième temps, constitué d’un débat, que nous pourrons partager nos idées sur sida, homosexualité, discriminations.

Depuis le début de l’épidémie, l’association entre le sida et l’homosexualité est source de nombreux obstacles aux initiatives de prévention et d’éducation. La marginalisation des hommes qui ont des rapports sexuels avec d’autres hommes et de personnes d’autres minorités sexuelles (bisexuelles, transgenre, transsexuelles) partout dans le monde et la criminalisation dans de nombreux pays, nuisent aux réponses nationales contre le sida.

Voici quelques exemples de répercussions de l’homophobie en matière de prévention, de soins, de soutien et de traitement pour les personnes touchées :

– Puisque le VIH/sida affecte principalement des hommes gays et d’autres populations marginalisées, des gouvernements ont été, et demeurent, moins engagés à lutter contre cette maladie.

– Puisque plusieurs systèmes scolaires sont encore réticents à donner une éducation positive au sujet de la sexualité, les jeunes hommes gays sont plus vulnérables à contracter le VIH.

– Vu la peur d’être étiquetées comme homosexuelles, certaines personnes peuvent s’empêcher (ou retarder) de demander un test du VIH, des soins, du soutien ou des traitements pour des maladies associées au VIH.

En France la transmission du VIH est toujours importante parmi les hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes (HSH) qui constituent le seul groupe où le nombre de découvertes de séropositivité est en augmentation depuis 2003 (+30 % selon l’INVS en 2012). En finir avec toute forme de discrimination envers les populations vulnérables au VIH et les personnes séropositives au VIH est l’une des conditions pour en finir avec l’épidémie. Lutter contre le sida c’est lutter contre toute forme d’exclusion.

 

Flyer de l’événement (cliquez ici – .pdf)

Bande annonce du film :

 

 

A lire également

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *