04 décembre 2016

Rouen : association Be Sport, l’ouverture par le sport

be-sport5b

(article publié le 7 avril 2016)

Loin du militantisme traditionnel et des clichés, l’association Be Sport propose des activités sportives et conviviales dans le respect de chacun. Une structure complètement impliquée et intégrée dans le monde sportif et associatif au service d’une cause, celle de la tolérance et de l’ouverture… pour se sentir bien tout simplement.
Rencontre avec Philippe, le Président de BE SPORT, une rencontre qui va droit au but…

GAYVIKING : Aujourd’hui, faire du sport quand on est gay ou lesbienne ce n’est pas si facile que cela ?

Philippe : La pratique du sport ne dépend en rien d’une orientation sexuelle. Nos activités ont lieu dans des lieux publics, ouverts à tous et sans discriminations, une salle de sport, une piscine, des lieux de plein air… la volonté de Be Sport est de fédérer des adhérents, quelque soit leur orientation, autour d’un ou plusieurs sports. En cela, nous accueillons des gays, lesbiennes, bi, trans et hétérosexuels,l’idée est la mixité et le bien être. Il est vrai que Be sport permet aussi au public LGBT de venir dans notre association, de s ‘y retrouver, de s’y sentir bien, tisser des nouvelles relations et de rompre parfois avec l’isolement.

GAYVIKING : Avez-vous beaucoup de témoignages de personnes ayant subi des discriminations dans le sport ?

be-sport3bPhilippe : En 2014, Be Sport a participé à des colloques sur la discrimination dans le sport, colloques organisés par le Conseil Régional, où les participants, et certains de nos adhérents, ont pu témoigner. Nous recherchons avant tout le bien être et le confort de nos adhérents, raison pour laquelle beaucoup d’eux nous renvoie cette image non discriminatoire. S’ils font le choix de venir vers Be Sport, c’est bien qu’un besoin existe. Be Sport est une petite association locale, basé sur la bonne volonté des adhérents. Certains d’entre eux ont pu nous dire avoir essayé d’autres formes pour la pratique du sport mais ne se sentait pas toujours à l’aise.
Des regards pesant, empreints de jugement, des réflexions humoristique mal placée, ou des attaques directes pouvaient les mettre mal à l’aise, voir les exclure. De nombreux exemples de discriminations dans le sport existent et ont pu être médiatisés. Des sportifs connus ont pu même faire leur coming-out et ainsi témoigner de la différence dans le sport. Cela a pu aider certains à s’identifier, s’affirmer et à mieux s’assumer.

GAYVIKING : On pourrait dire que regrouper uniquement des gays, lesbiennes, bi ou trans. pour une activité sportive c’est faire le jeu du ghetto, du communautarisme, non ?

be-sport-2016-logo2

Philippe : Cette question illustre bien votre méconnaissance de Be Sport qui est tout sauf une association communautariste puisque actuellement 40% de nos adhérents sont hétéro, 40% lesbiennes et 20% gays. Association de convivialité et de mixité, ouverte à tous, Be Sport apporte autant aux hétéros qu’aux homos et nos adhérents trouvent tous un intérêt à se mélanger.
Il est juste de dire que nous ne sommes pas un ghetto.

GAYVIKING : Be Sport semble vouloir s’intégrer davantage dans le tissu local. C’est une nouveauté par rapport aux années antérieures. Pourquoi ce changement, le côté “militant” vous manquait ?

be-sport1bPhilippe : Merci de nous donner l’occasion de clarifier notre position et de répondre à certaines fausses représentations. Depuis sa création, Be Sport a participé à la vie associative rouennaise en étant gay friendly mais en répondant aussi aux besoins d’une population plus générale. Nous avons eu l’occasion de rencontrer à plusieurs reprises les élus et à plaider en notre cause .Nous avons assisté activement à différentes réunions et ce depuis notre création. Nous avons toujours soutenu les associations locales LGBT militantes mais nous trouvions essentiellement notre force et légitimité dans notre adhésion à la Fédération Sportive Gaie et Lesbienne (FSGL). Cette action nous permettait ainsi d’être au plus près représentatif de l’ensemble de nos adhérents. Certains de nos membres sont aussi engagés dans le tissu associatif LGBT Normand. Cette année, depuis l’élection du nouveau bureau, nous avons voulu continuer la démarche engagée depuis la création. Nous rappelons que Be Sport est une jeune association, née il y a 3 ans, et que notre construction nécessite du temps et de la réflexion. Pour ce faire, nous avons signé la Charte Gay Friendly qui vient compléter, au niveau local, notre adhésion nationale (FSGL). Aujourd’hui, nous ne souhaitons pas être plus militants que nous le sommes déjà nous souhaitons juste d’avantage nous faire connaître et défendre notre spécificité.

GAYVIKING : Quels sont les sports que l’on peut pratiquer dans votre association ?

be-sport12bPhilippe : Le principe même de Be Sport est que chaque adhérent a la possibilité de proposer des activités sportives en fonction de ses compétences. Il/elle propose un projet validé par le bureau et crée ensuite un évènement relayé sur notre page Facebook. Chaque adhérent peut s’y inscrire et y participer. La démarche est donc volontaire et permet une grande diversité d’activités. Pour exemple, nous pouvons vous citer 3 rendez-vous réguliers et pérennes que sont la natation, le futsal et les randos qu’elles soient pédestres ou cyclistes. Depuis sa création, des activités plus ponctuelles ont pu avoir lieu : roller, badminton, squash, équitation. Parallèlement, des moments de convivialité sont également organisés entre les adhérents autour d’activités exceptionnelles telles que apéro, laser Game, karting, resto, ciné, …

GAYVIKING : Que faut-il faire pour participer à vos activités ?

Philippe : Pour participer à nos activités, nous invitons, dans un premier temps, le futur adhérent à venir faire une séance d’essai, à l’issue de laquelle, s’il est satisfait, à la possibilité d’adhérer à l’association. La cotisation annuelle s’élève à 22€. Celle-ci n’inclut pas les frais inhérents à la pratique du ou des sports pratiqué(s). Chaque semaine des évènements sont publiés sur Facebook, les internautes « Like » notre page et peuvent ainsi accéder à nos propositions. Ils s’inscrivent simplement et non plus qu’à participer à l’évènement de leur choix. L’organisateur de la séance peut ainsi gérer les inscriptions mais aussi accueillir les adhérents. Des rencontres entre les membres du bureau et les adhérents sont organisées deux fois par an afin de nous présenter et faire connaître notre action.

GAYVIKING : Imaginons que l’on ne soit pas très sportif, que pourriez –vous dire à une personne qui hésite à venir vous voir ?

be-sport10bPhilippe : Be Sport n’est pas une association qui cherche la performance mais, avant tout, l’accueil et la convivialité de chacun de ses membres. Toute personne peut participer aux activités quelque soit son niveau. Celles-ci sont adaptées à tous les niveaux et les organisateurs veillent à ce que chacun y trouve sa place et sont sensibilisés au respect, à l’accueil de toute spécificité. Pour répondre à la question, si la personne n’est pas très sportive, elle peut compter sur Be Sport pour l’encourager à venir à la rencontre des gens et, pourquoi pas, à se dépasser au travers d’un sport. Be Sport permet de rompre avec l’isolement.

GAYVIKING : Dans 2 ans, en 2018, Paris accueillera les Gays Games, un évènement présenté comme majeur pour la communauté LGBT où Be Sport souhaite soutenir l’initiative. En quoi cela consiste ?

Philippe : Les Gays Games 2018 sont des jeux organisés par la communauté LGBT afin de promouvoir les sports et les athlètes gays, lesbiens et trans. La France les accueillera en 2018 et il nous paraît essentiel, et ce en tant qu’adhérent à la FSGL, d’accompagner et soutenir cette initiative. Be Sport est en lien étroit avec la fédération et le Président de notre association a été nouvellement élu au poste de Délégué Régional. Il nous paraît incontournable que le travail effectué par la fédération trouve cohérence avec notre engagement, localement. La participation active de Be Sport dans ces jeux se cantonnera sans doute à un soutien, nous n’avons pas d’athlète de haut niveau parmi nos adhérents, mais nous sommes convaincus que chaque sportif présent à ces jeux représentera avec orgueil et dignité un sport et une préférence identitaire. C’est en cela que Be Sport se reconnaît pleinement dans cet engagement.

be-sport4bGAYVIKING : Un dernier mot à ajouter ?

Philippe : Merci à GAYVIKING pour cette interview. Nous avons mis beaucoup de temps à y répondre car celui-ci nous témoignait d’un certain nombre de représentations infondées, véhiculées au sein de la communauté, sur notre association. Il a le mérite de poser les bonnes questions et de nous permettre d’y répondre. Be Sport reste une association de convivialité respectueuse de l’autre. Nous ne sommes pas inscrit activement dans un militantisme traditionnel mais, à la hauteur de nos moyens et engagements, nous soutenons une cause, celle de l’ouverture et de la tolérance. Le sport est un bon moyen d’apporter notre pierre pour y parvenir. BE SPORT c’est avant tout ÊTRE et SPORT ! Alors BE SPORT!

be-sport-2016-logo2

Pour aller plus loin

Site internet de l’association Be Sport (lien externe)
Page Facebook de Be Sport (lien externe)
Site internet de la Fédération Sportive Gaie et Lesbienne (lien externe)

Rendez-vous de l’association

Pour connaître les rendez-vous récurrent de l’association Be Sport, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de l’association (sa page Facebook, son site internet…) et aussi la rubrique Agenda de GAYVIKING.

blanc-petit

retour-guide-gay-gv retour-news-gayviking

A lire également

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *