Rouen rassemble les associations gays fétichistes de France, la province se mobilise

Article publié le 15 mars 2018

Les amateurs de fétichismes gay ont rendez-vous à Rouen lors d’un rassemblement inter-associatifs. Le cuir, le latex, les sneakers et d’autres fétichismes seront à l’honneur. La province se mobilise de Rouen à Nice en passant par Lille, Rennes, Nantes. Quatre associations fetish (ou fétiche en français) organisent un grand weekend de découverte en terre normande. Rencontre avec Hervé, co-organisateur de l’évènement mais aussi les autres associations partenaires sur Lille, Nantes, Rennes, Nice et Rouen…

les associations gays fétichistes de France, la province se mobilise

GAYVIKING : Comment est venue l’idée d’une telle rencontre et dans quel but ?

Hervé : En août dernier, j’ai répondu à une Interview de Garçon Magazine qui portait sur la vie gay et fetish dans la province du grand ouest. C’était l’occasion de parler de Fetish Normandie et de nos rencontres autour d’apéros lookés. Je concluais l’interview en évoquant les autres groupes fetish régionaux : Exultaric à Lille, Evidence à Nice, Ouest Fetish à Nantes-Rennes, Fetish Lyon, Bordeaux… Suite à la parution de Garçon Magazine et grâce aux réseaux sociaux nous avons échangé avec Evidence et Exultaric qui en 2017 ont partagé un weekend fetish ensemble. Les deux groupes ont proposé de venir en territoire Normand à notre rencontre. Nous y avons associé nos voisins Bretons.
Le but est de tisser des liens plus forts entre fétichistes, de partager nos expériences, nos idées, nos projets et très probablement de nous donner rendez vous dans les prochains événements Français et Européens (Recon Party à Paris, Paris Fetish Events, Easter et Folsom à Berlin, Fetish week à Londres, Manchester Rubber weekend…).

Quel sera le programme durant cette journée ?

Hervé : Mieux qu’une journée ce sera un weekend.
Le samedi 24 mars pour ceux qui le souhaitent et au fur et à mesure des arrivées, nous pourrons visiter Rouen puis nous retrouver au Bar le O’Kallaghan’s (13 place du Général de Gaulle dès 18H30) suivi d’un diner au Bar des Fleurs. La soirée se poursuivra certainement dans un bar ou un pub de façon à continuer les échanges et à peut être développer d’autres projets ensemble. Le dimanche nous nous réunirons tous autour d’un Brunch au restaurant La Conjuration des Fourneaux où il sera proposé un fetish market pour des échanges de tenues ou accessoires fetish. L’après midi permettra une dernière ballade avant le départ des uns et des autres vers nos régions respectives.

les associations gays fétichistes de France, la province se mobilise

Cette rencontre est-elle ouverte à tout le monde ?

Hervé : Oui bien sûr, et sans même appartenir à l’un des 4 groupes ou des 4 régions. Chacun est bienvenue à condition de s’inscrire via le formulaire (lien) pour la réservation des restaurants. Nous accueillerons chacun avec grand plaisir, il ne faut pas hésiter à se joindre à la fête.

Est-ce la première fois que ce genre d’évènement a lieu ? … et pour l’avenir d’autres rencontres sont-elles prévues ?

Hervé : A part l’an dernier où Exultaric et Evidence ont partagé un weekend ensemble, c’est en effet une grand première. Historiquement le milieu gay fetish est plutôt animé sur Paris, mais depuis environ 5 ans il y a une dynamique en province qui permet de vivre localement son fétichisme au travers d’apéros ou de soirées organisées.
C’est l’occasion de partager les témoignages de ceux qui ont pu se rendre à un événement fetish national ou Européen mais aussi de se filer des astuces et bons tuyaux pour s’équiper correctement à prix raisonnable.

L’avenir va dans ce sens, car même si aujourd’hui il est facile de voyager, le fétichisme prend une place de plus en plus importante dans nos vies quotidiennes et beaucoup apprécient de pouvoir le vivre facilement, chez soi ou près de chez soi. Cela permet aussi de créer des réseaux de proximité avec d’autres personnes qui apprécient le même fétichisme ou sont confrontées aux mêmes problématiques. Il n’est pas facile de vivre son fétichisme isolé, alors à plusieurs on se sent plus fort.

Fetish Normandie LGBT

Un dernier mot à ajouter ?

Hervé : Oui encore un mot. Autant il n’est pas facile pour un fétichiste de s’afficher en public, autant il est difficile pour un novice ou curieux d’entrer en contact avec des fétichistes. La timidité n’a pas de limite. Aussi j’invite tous les curieux (dans le bon sens du terme) à venir nous rejoindre à Rouen le 24 mars à partir de 18h30 au Bar le O’Kallaghan’s (13 place du Général de Gaulle. Faites vous connaitre… demandez Hervé, Luke, Roby ou Jonathan, l’un des représentants de nos 4 groupes et nous vous accueillerons à bras ouverts. Vous aussi venez nous parler de vos fétichismes et nous soumettre vos questions ! C’est un weekend convivial, bon enfant et ça ne fait de mal à personne. Alors tous à Rouen les 24 et 25 mars 2018.

Rencontre avec trois des quatre groupes fetish qui seront présents lors de ce weekend… 

FOCUS OUEST-FETISH (Bretagne – Pays de la Loire)

Ouest Fetish est un groupe d’amis avec l’envie de faire vivre la communauté fétiche avec les établissements LGBT des régions Bretagne et Pays de la Loire. Pour Jonathan de Ouest Fetish : « Il y a une communauté fétiche vivante sur Rennes et Nantes qui a souffert ces dernières années de la fermeture successive de plusieurs établissements mais petit à petit nous trouvons de nouveaux lieux pour nous accueillir et c’est une bonne nouvelle. Ouest Fetish ce n’est pas seulement Rennes ou Nantes, des mecs viennent aussi de plus loin (Lorient, Quimper, Saint Nazaire) et n’hésitent pas à faire parfois plus de 2 heures de route pour passer un bon moment ! »

Ouest Fetish attache beaucoup d’importance à ces échanges locaux : « Ouest Fetish est « multi fétiches », cela crée un groupe dynamique favorisant les échanges locaux et les rencontres inter-associatives vont dans ce sens : partager et échanger, connaître d’autres personnes autour d’un même plaisir et faire grandir notre communauté. »

page facebook Ouest Fetish

Ouest Fetish

FOCUS EXULTARIC (Lille)

Du côté de Lille, les fétichistes se rassemblent depuis 3 ans au sein de l’association Exultaric. Le nom de l’association est l’anagramme des lettres contenues dans les mots « cuir » et « latex » même s’ils accueillent d’autres fetish (motards, sportswear, puppies etc). Toutes les 6 semaines, l’association organise un « Aperitish » avec des thématiques : « Nous nous associons à des événements ponctuels comme ceux de nos amis de l’asso Bear lilloise « Chti’Nours », la gaypride ou les salons LGBTI. Et désormais nous échangeons de plus en plus vers d’autres structures fétichistes à Nice, Rouen ou Paris … »

Luke, le Président d’Exultaric nous explique le fétichisme commence tout naturellement « … au départ, chacun achète un pantalon cuir, un vêtement latex ou des baskets et pratique d’abord chez lui, pour découvrir. La vertu d’Exultaric est d’aider les « pratiquants » à sortir de chez eux et de venir prendre un verre avec les autres … Ce travail est encore plus important à destination des jeunes. Il permet de les aider à s’assumer mais aussi d’échanger sur les limites et les pratiques à risques. »

Pour Exultaric, venir à Rouen, c’est une continuité dans ses actions : Luke ajoute « Nous sommes, par exemple, très proches des Niçois d’Evidence depuis le début. L’an dernier nous avons co-organisé un événement inter-asso à Paris. Venir aujourd’hui à Rouen, c’est nous ouvrir aussi vers d’autres partenaires, à commencer par les Normands, et montrer que les initiatives naissent de plus en plus en régions. Venir à Rouen, c’est enfin la promesse d’un bel événement de proximité pour ceux qui ne peuvent s’offrir Berlin ou Anvers. Paris n’est plus un passage obligé pour le fétichisme en France. ​ »

page facebook Exultaric site web Exultaric

les associations gays fétichistes de France, la province se mobilise

 

FOCUS ÉVIDENCE (Nice)

Sur la Côte d’Azur, à Nice, Évidence est une jeune association. Roberto son président la décrit comme « …multi-fétiche, Évidence se veut Nationale et Européenne. Nous avons des membres partout en France, en Belgique et en Italie« .

Il confirme que le fétichisme se développe assez bien sur Nice « On a été bien acceptés. C’est probablement du à notre grande visibilité. Lors de nos petits week ends mensuels nos apéros se déroulent en terrasse à la vue de tous. Nous nous déplaçons en groupe, lookés, d’un point à un autre sans aucun malaise. Nous changeons régulièrement de restaurant, et nous ne côtoyons pas uniquement des établissement gays. Le but étant la visibilité et l’intégration ».

Traverser la France du sud au nord, l’association Évidence n’hésite pas « 1200 km nous séparent mais nous avons une multitude de points communs avec une volonté de travailler ensemble et de s’aider mutuellement. L’idée de regrouper plusieurs association est venue tout naturellement , et c’est Luke (le président d’Exultaric à Lille) qui a proposé d’aller voir Fetish Normandie (…) Ce week end a pour de fédérer , de se rencontrer d’échanger et de s’entraider. Apres tout nous avons une passion commune … Ce sera un rendez vous annuel , dans un lieu différent a chaque fois. »

 site web Évidence

évidence, fetish gay sur nice

FOCUS FETISH NORMANDIE (Rouen, Caen)

Du côté des normands, cela fait 3 ans que le groupe Fetish Normandie fonctionne comme un groupe informel. Hervé, le coordinateur du groupe ajoute « Nous n’avons pas pour le moment de raison valable de créer une association. Néanmoins, nous aimerions étoffer l’équipe coordinatrice pour développer de nouveaux projets, mieux travailler notre communication et notre développement, collaborer plus fortement avec les acteurs locaux (établissements, acteurs de prévention…). Il y a des projets à mettre en oeuvre, comme développer des master class sur le bondage, apprendre à entretenir les tenues et les matières, guider des novices dans l’approche des différents fétichismes… Tous les talents sont donc les bienvenus pour faire vivre Fetish-Normandie. »

Mais aujourd’hui le fétichismes est encore vécu de façon cachée en Normandie. Pour Hervé : « Certains fétichismes sont totalement absents de la vitrine comme le sportswear qui est pourtant l’un des plus répandu (sport, sket…). Un événement national y est même consacré au travers de la Players Party qui se tiendra pour la 3ème édition le 25 mai prochain à Paris. 
Mais même pour les fétichistes cuir, lycra, néoprène, latex, uniformes… il n’est pas facile de se montrer dans la rue ou dans un bar/restaurant. Dans de nombreux pays Nordiques ce n’est absolument pas un problème même dans des petites villes. Nous avons fort à faire pour avoir cette ouverture d’esprit tant que la tenue reste correcte. »

page facebook Fetish Normandie

Pour aller plus loin

évènement facebook de ce weekend
enquête sur le fétichisme, c’est quoi ?
guide de la vie gay à Rouen

(photos : association Exultaric, ouest fetish, Évidence et Gayviking )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *