04 décembre 2016

Santé : condylome et mst anale

(article publié le 04/11/2013)

La rubrique Santé de GAYVIKING s’étoffe sur votre site avec notamment la reprise des chroniques médicales issues de notre Forum. Il nous a paru intéressant de diffuser très largement les problématiques de santé que peuvent rencontrer les hommes et les femmes LGBT dans leur vie et souvent, injustement, taboues.

Rappel : vous pouvez, si vous le souhaitez, poser vos questions ici ou sur notre Forum mais en aucun cas le site internet ne réalise de consultation médicale… nous vous recommandons de consulter un médecin pour tout diagnostic.

La Chronique de Lolo

Bonjour les enfants, ici le Professeur de Gayland.  Aujourd’hui je vais vous parler du condylome acuminé. C’est quoi le condylome acuminé ? Toi pas connaitre ? Toi l’avoir peut-être rencontré sans le savoir ! Tu en as peut-être même un élevage secret !

condylome-2Voici ci-contre une petite photo pas trop crade pour illustrer.

Le condylome est causé par un virus de la famille des HPV, Human Papilloma Virus. (plusieurs dizaines de types,mais ici ce serait surtout HPV 6 et 10)

C’est une des mst anales les plus fréquentes,en particulier chez les homos  ; ce n’est pas une critique, c’est un fait établi et objectif.

Mst fréquente chez les homos

Les HPV au niveau anal se transmettent essentiellement :

– par contact sexuel direct,comme c’est le cas pendant une sodomie sans capotes.

-par manuportage : vous vous grattez la fente alors que vous avez du HPV sur les mains.

Si vous en avez un, que ce soit sur l’anus ou le pénis,vous pouvez transmettre le HPV. Attention certains hommes ont à la base du gland des petites glandes blanches qui sécrètent du sébum, ce ne sont pas des condylomes. Si vous avez des doutes, ne vous faites pas un sang d’encre, et allez voir un docteur.

 

vv-penisLes condylomes sont des espèces de petites excroissances ,parfois en amas (comme un chou-fleur!), parfois toute seule, parfois avec une sorte de petite crête dessus. Des fois ils sont dans le canal anal lui même et difficilement visibles.

Les hommes peuvent en avoir sur le pénis,le périnée (la zone entre vos boules et votre anus), la région autour de l’anus et l’anus lui-même. Les femmes peuvent aussi en porter au niveau génital (donc méfiance amies lesbiennes,ne vous réjouissez pas trop vite…).

Traitement

Le traitement est simple : destruction rapide de la lésion , par exemple par électrocoagulation.

Si pas traité

L’évolution du condylom s’il n’est pas traité:

– souvent la récidive ou la multiplication des lésions

– parfois évolution vers une dysplasie (pour faire simple : un tissus humain de structure anormal mais pas encore qualifiable de cancéreux), et même ensuite vers un cancer de l’anus (carcinome epidermoide).

condylomes2Les homos sont particulièrement à risque du fait de leur pratique sexuelle, et encore plus :

– s’il y a rapport anal sans préservatif

– partenaires multiples chez vous ou votre partenaire (ou les deux, soyons open !).

 

Le problème est encore plus gênant chez les homosexuels seropositifs au VIH:

– les condylomes dans ce cas surviennent plus facilement et snt plus difficiles à éradiquer que chez le sujet non immunodéprimé

– la fréquence des lésions cancéreuses dues au HPV serait plus importante.

 

Autres MST anales

Vous en voulez encore ? Oui ?! C’est très bien…  Les autres mst que vous pouvez contracter après une sodomie sans capotes sont

– la syphilis (voir le sujet ici)

– le chancre mou (infection à Haemophilus Ducreyi)

– ulcération granulomateuse en relief type Donovanose (rare en France métropolitaine, mais pas impossible si vous avez trainé votre anus en Indes, aux Antilles ou sur le continent américain).

– l’herpes (voir le sujet ici) (bon courage pour les poussées d’herpès ; chez le sujet VIH+ les poussées sont plus dures à traiter)

– le gonocoque, ou bien encore une infection à chlamydiae

capoteLes autres lésions anales possibles chez le sujet VIH + sont : infection à cytomegalovirus, rectite ou ulcération due à des cryptosporidies, des mycobateries atypiques ou même la tuberculose. Et sans doute pleins d’autres trucs sympa qui font regretter d’avoir oublié les capotes.

Vous pouvez aussi avoir des lésions anales sans que ce soit une mst

– « cicatrices » d’hémorroïdes qui laissent une espèce de poche flasque pas très joli (genre vieil anus qui a trop servi…)

– rectite,anorectite

– fissure anale

– maladie de crohn

– lésions tumorales bénignes ou malignes.

Mettez des capotes, quoi qu’en disent certains…

Si vous avez un doute sur une lésion, voyez rapidement votre médecin traitant ou un autre si celui-ci n’est pas disponible. Tant pis pour la pudeur, montrez votre anus, dites que vous êtes homos. Ça pourra peut-être vous sauver. Et il existe des traitements.

Un dernier mot…

Un dernier mot : l’anus est un endroit très utile, il vous permet de contenir vos matières fécales quand ça ne se fait pas de se vider (en public par exemple,sauf pratiques crades…), et peut vous apporter des orgasmes très sympas. Alors protégez le. Et aimez-le  !

sources des données médicales

Dernière chose,mes sources. Je ne suis pas omniscient, loin de là…

-J Cl Sarles et R.Copé  » Proctologie  » ed Masson 1990(vous voyez que les condylomes ne sont pas apparus aujourd’hui)

-J.Frexinos et L.Buscail « Hepato gastroentero Proctologie » ed Masson 2003

(mes propos sont très simplifiés dans le but d’être facilement compréhensibles.si vous avez des corrections à faire elles sont les bienvenues. La prévention dans le milieu homo a besoin de beaucoup d’aide !!!)

 

A lire également

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *