22 juin 2017

  • Forum

Spéciale Législatives 2012 en Normandie : les candidats et les questions LGBT

(article publié le 7 juin 2012)

En mai dernier a eu lieu l’élection présidentielle à l’issue de laquelle François Hollande a été élu Président de la République. Avec les prochaines et imminentes élections législatives des 10 et 17 juin, c’est tout l’enjeu d’une mandature qui se pose quant à la possibilité d’évolution des droits pour les LGBT.

C’est donc, tout naturellement que les associations Gays et Lesbiennes de Normandie (Haute et Basse) de lutte pour les droits des LGBT et contre l’homophobie, ont décidé de associer afin de permettre à chacun d’entre nous de faire un choix en parfaite connaissance de cause : questionner les candidats des courants les plus importants, sur leur volonté de prendre part aux changements attendus par les LGBT, a été le moyen choisi.

102 candidats des grands partis politiques ont été questionné en mai dernier (Front de Gauche, Les Verts, Parti Socialiste, Modem, Nouveau Centre, UMP) sur les 28 circonscriptions que comptent les 5 départements normands.

En 2007 Gaynormandie avait organisé une telle opération. 30 candidat(e)s avaient répondu. En 2012, le constat est un peu différent… seulement 12 réponses complètes. Un moyen qui semble t-il n’a pas créé autant d’engagements que nous l’avions espéré. Néanmoins, si tous et toutes n’ont pas répondu, d’autres l’ont fait en toute transparence.

Un très faible nombre de retour : désintérêt, passivité stratégique ou démobilisation ? Avec un nombre de réponses très en dessous de nos attentes, plusieurs hypothèses peuvent être envisagées sur les raisons du manque d’intérêt porté à ce questionnaire par une grande majorité de candidats :

Le désintérêt : les problématiques touchant la population LGBT paraissent peut-être anecdotiques pour certains de nos politiciens. Pourtant, ce sont plusieurs millions de personnes qui n’ont pas les mêmes droits que la majorité des français, dont par exemple, des milliers d’enfants qui ne peuvent être sécurisés de la même façon que les enfants élevés par un couple hétéro.

La passivité ou le mépris stratégique : si l’égalité des droits ne représente pas pour tous un idéal, force est de constater que de l’assumer auprès des associations LGBT n’est peut-être pas stratégique.

La démobilisation : l’élection de François Hollande, qui en s’engageant pour l’égalité de certains droits (mariage, adoption) a peut-être démobilisé certains candidats quant à ces combats de longue date. Peut-être l’hypothèse la plus dommageable : les engagements pris par le candidat-élu ne pourront être mis en œuvre que par vote du parlement, ce qui renvoie chacun d’entre nous à nous positionner. De plus, beaucoup de problématiques évoquées dans ce questionnaire n’ont pas trouvé écho lors de la campagne présidentielle, et le rôle des parlementaires est également de proposer des lois et de susciter le débat, au-delà des projets gouvernementaux.

D’ailleurs nous pouvons noter qu’aucune personnalité candidate à sa propre ré-élection n’a répondu à notre questionnaire, bien que ces députés aient été amenés, lors de la dernière législature, à se positionner lors de vote touchant les droits des LGBT.

Si donc nous remercions les candidats ayant pris le temps de répondre à notre questionnaire et dont nous vous invitons à prendre connaissance, nous ne pouvons que déplorer le manque d’intérêt porté à notre démarche par la grande majorité des politique interrogés.

Rester vigilants et exigeants

Ce peu de retour nous rappelle que malgré l’élection de François Hollande et la perspective d’engagements favorables pour l’égalité des droits, la vigilance des associations et des citoyens en général, sera nécessaire afin que les avancées promises soient concrétisées, et que la lutte contre l’homophobie et l’égalité des droits restent ou deviennent des préoccupations pour nos élus.

Associations partenaires de cette opération :

AGLSN (Sourds de Normandie)Centre LGBT de Normandie MDDContact CalvadosEscalier LGBT (Hte Normandie)GaynormandieLGBT Droit de Cité (Hte Normandie)Melting Pomme (Basse Normandie)Orn’en Ciel

Les interviews des candidat(e)s

Le principe a été le suivant. 102 questionnaires ont été envoyés. Tous les candidats ont eu les mêmes questions. Nous nous sommes engagés à recopier les réponses qui ont respectées notre questionnaire. Des candidats ont répondu mais d’une façon générale en nous renvoyant à leur programme ou tract ou un lien web ou même une lettre d’intention. Pour ceux-là nous ne publions pas leur réponse au contraire des premiers qui ont bien voulu jouer le jeu et répondre à nos questions précises.

 

Candidats ayant répondus au questionnaire

Accédez aux 12 interviews

Département du Calvados :

– Rudy L’Orphelin (ici) – Les Verts EELV (1ière circonscription : Caen ouest / Tilly-sur-Seulles)

– Laurence Dumont (ici) – Parti Socialiste (2ième circonscription : Caen est / Troarn)

Département de la Manche :

Jean Leguelinel (ici) – Les Verts EELV (2ième circonscription : Avranches, Granville, St James…)

Département de l’Eure :

– Rebecca Armstrong (ici) – Les Verts EELV (3ième circonscription : Bernay, Beuzeville, Broglie, Pont-Audemer…)

Pascal Didtsch (ici) – Front de Gauche / PCF (3ième circonscription : Bernay, Beuzeville, Broglie, Pont-Audemer…)

François-Xavier Priollaud (ici) – UMP / Nouveau Centre (4ième circonscription : Louviers, Gaillon, Pt de l’Arche…)

Laetitia Sanchez (ici) – Les Verts EELV (4ième circonscription : Louviers, Gaillon, Pt de l’Arche, Bourgtheroulde…)

Département de la Seine-Maritime :

Carine Goupil (ici) – Front de Gauche / PCF ( 1er circonscription : Rouen, Mt St Aignan, Déville…)

Laurent Logiou (ici) – PS (7ième circonscription : Le Havre, Montivilliers…)

Estelle Grelier (ici) – PS (9ième circonscription : Fécamp, St Romain de Colbosc…)

Céline Brulin (ici) – Front de Gauche / PCF (9ième circonscription : Fécamp, St Romain de Colbosc…)

Département de l’Orne :

Joaquim Pueyo (ici) – PS (1er circonscription : Alençon, Domfront, Sées…)

Candidats ayant donnés une réponse sans respecter le questionnaire (11) :

Par souci d’égalité et par respect pour les candidats ayant « jouer le jeu » du questionnaire de façon personnelle, nous ne publions pas les réponses des candidats n’ayant pas respecté notre questionnaire : 

– Hubert Wulfranc (Front de Gauche – Seine-Maritime – 3ième) : le candidat nous renvoie à un tract politique, sans répondre personnellement à nos questions.

– Pierre Dieulafait (Vert EELV – Seine Maritime – 8ième) : le candidat nous précise qu’il n’a pas les moyens (pas de secrétariat) et nous invite à acheter son programme.

– Jean-Pierre Lancry (Vert EELV – Seine Maritime – 3ième) : le candidat renvoie à une autre candidate Vert « prenez les même réponses… » (?!).

– Didier Polin (Modem – Seine Maritime – 1ière) : le candidat est très sollicité par la population et nous invite à consulter son programme électoral.

– Christian Gauthier (Front de Gauche – Seine Maritime – 2ième) : le candidat a proposé un très long manifeste de « politique générale » sur les questions LGBT de son parti qui ne répond pas personnellement aux spécificités de notre questionnaire (il faut aller à la pêche aux infos pour chaque question).

– Philippe Gosselin (UMP – Manche – 1ière) : le candidat renvoie à un article de presse de l’Express sur ses positions mais il ne répond pas à notre questionnaire personnellement.

– Nicole Ameline (UMP – Calvados – 4ième) : la candidate évoque ses actions internationales mais ne répond pas spécifiquement à notre questionnaire.

– Jérome Boulet (Vert EELV – Eure – 5ième) : le candidat a envoyé une réponse très générale d’énumération sur l’égalité des droits sans développement.

– Trois candidats Vert EELV ont envoyé le document type de leur parti politique, document d’intention mais qui ne répond pas à nos questions personnellement : Catherine Marrey (Manche – 4ième), Sabine Michaux (Calvados – 3ième), Pascal Chapelle (Calvados, 4ième).

Candidats n’ayant pas répondus (79) :

Candidat(e)s du Calvados :

Philippe Duron (PS), Clotilde Valter (PS), Clémentine Le Marrec (PS), Joel Bruneau (UMP), Amandine François(UMP), Claude Leteurtre (UMP), Cedric Nouvelot (UMP), Jean-Yves Cousin (UMP), Caroline Amiel (Verts), Isabelle Attard (Verts), Laurent Decker (Verts) (+ les 6 candidats du Front de Gauche via le comité de soutien « calvados »).

Candidat(e)s de l’Eure :

Michel Champredon (PS), Jean Louis Destans (PS), Mélanie Mammeri (PS), François Loncle (PS), Sandrine Cocagne (FdG), Valéry Beuriot (FdG), Arnaud Levitre (FdG), Jean-Luc Lecomte (FdG), Thierry Quennehen (Verts), Jean-Pierre Nicolas (UMP), Franck Gilard (UMP), Hervé Morin (Nv Centre).

Candidat(e)s de la Manche :

Christine Le Coz (PS), Stéphane Travert (PS), Bernard Cazeneuve (PS), Jérome Virlouvet (Verts), Marine Lemasson (Verts), Guenhaël Huet (UMP), Alain Cousin (UMP), David Marguerite (UMP).

Candidat(e)s de l’Orne :

Soud El Manaa (PS), Martine Roussel (Verts), Omar Ayad (Verts), Bertrand Deniaud (UMP), Véronique Louwagie (UMP), Jérome Nury (UMP) (+ les 3 candidats du Front de Gauche via le comité de soutien « Orne »)

Candidat(e)s de la Seine-Maritime :

Valérie Fourneyron (PS), Luce Pane (PS), Laurent Fabius (PS), Christophe Bouillon (PS), Sandrine Hurel (PS), Catherine Troallic (PS), Dominique Chauvel (PS), Patrice Dupray (FdG), Valérie Lebrun (FdG), Sébastien Jumel (FdG), Nathalie Nail (FdG), Jean-Paul Lecoq (FdG), Aline Flaux (FdG), Stéphane Martot (Verts), Véronique Moinet (Verts), Claire Lutz (Verts), Marie-France Persil (Verts), Frédéric Weisz (Verts), Marie-Hélène Boileau (Verts), Alain Plantaz (Verts), Jolanta Avril (Verts), Françoise Guegot (UMP), Valérie Karmere-Loisel (UMP), Michel Lejeune (UMP), Edouard Philippe (UMP), Agnès Canayer (UMP), Daniel Fidelin (UMP), Alfred Trassy-Paillogues (UMP), Cyrille Grenot (Nv Centre), Christophe Chomant (Gauche Moderne), Franck Meyer (Nv Centre), Moïse Moreira (Nv Centre), Marc Migraine (Nv Centre).

 

 

 

Photo : Jean Quelquejeu

A lire également

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *