18 octobre 2017

Un homme passé à tabac sur un lieu de rencontre homosexuelle à Caen

agression_homo(mise à jour le 8 mai 2010)

Après un tag homophobe fin avril, on apprend qu’un homme a été passé à tabac sur un lieu de rencontre homosexuelle à Caen

C’est l’hebdomadaire caennais « Liberté » qui a révélé l’affaire dans son édition du 6 mai dernier et repris par une dépêche de l’AFP. Un homme de 64 ans a été violemment agressé par trois individus dans la nuit de samedi à dimanche (1 et 2 mai à Caen sur les bords de l’Orne, un endroit connu pour être un lieu de rencontre homosexuel, a annoncé le parquet de Caen qui a ouvert une enquête. Cette nuit-là, vers 4h30, la victime est abordée par trois inconnus qui l’insultent et la font tomber au sol.

« A terre, il reçoit un nombre multiple de coups qui engendrent 23 fractures. Il est frappé par au moins deux des agresseurs. L’ITT initiale a été fixée à 21 jours mais à l’heure actuelle la personne est toujours en service de réanimation du CHU de Caen« , a précisé à l’AFP le procureur de la République de Caen, François Nicot.

tag1Le caractère homophobe de l’agression pourrait être retenu, mais, selon François Nicot, « il faut être extrêmement prudent ». « C’est un témoin indirect », qui a entendu mais pas vu l’agression, « qui a alerté les secours« , a souligné le magistrat. Ce témoin a déclaré « avoir entendu des injures à caractère homophobe proférées à l’encontre de la victime. C’est le seul élément concret« , a-t-il dit.

Fin avril, au cours Koenig à Caen un tag portant la mention « Triangles roses souviens toi des années 40 » faisant déjà figure d’une menace à l’encontre de la communauté homo. Signé de la croix celtique, symbole souvent utilisé par les groupes néofascistes dans les années 40-50, ce tag venait rappeler la déportation homosexuelle au moment des commémorations en souvenir des déportations (homosexuelles comprises) – voir photo du tag (hebdo Liberté – Briac Trébert).

(Développements ultérieurs).

Pour aller plus loin :

voir l’article de gaynormandie sur les conseil de prudence sur les lieux de drague (plein air et internet)

A lire également

3 commentaires

  1. flo

    Horreur, colère, justice sont mes sentiments en constatant de tels actes !!!
    En premier lieu, je dis que peu importe si il y a caractère homophobe ou non : une telle cruauté doit être très très sévèrement punie !!
    En second lieu, le caractère homophobe doit mettre en évidence l’importance de cette punition afin que ceux qui commettent de telles actions n’agissent plus en toute impunité !!
    La société a encore beaucoup de questions à se poser face à de tels comportements …
    Je souhaite que cet homme se remette de ses blessures autant qu’il en sera possible…

  2. ZE_sentinelle

    Une fois de plus, un procureur se torture l’esprit pour savoir si le caractère homophobe de l’agression doit être retenu ! ! !
    S’agissant d’autres minorités, dans des situations identiques, il semble que l’on se pose beaucoup moins de questions. Bizarre ?
    NON. Depuis les triangles roses dans les camps de concentration, les homos demeurent des  » sous-hommes » ; dernièrement encore, 2 d’entre nous se sont faits enterrés  » vivants  » et on se posait encore la question de savoir si homophobie il y avait ! ! !

  3. Martin

    23 fractures ? Service de réanimation ? C’est extrêmement violent et grave, me semble-t-il.

    J’espère que la victime va s’en sortir. Bon rétablissement !

    Et les agresseurs (inconnus pour l’instant) étaient des humains ? Des fous ? Ils avaient bu ? J’espère que la police va pouvoir les trouver (avec d’autres témoins peut-être ?).

    Peut-on éviter ce genre d’agressions à l’avenir ? Faire quelque chose en amont ? Je suis perplexe.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *