11 décembre 2016

Une Gaypride pour la Normandie le 28 mai à Caen

affiche-gaypride-caen2016-500(article publié le 23 mai 2016)

Ce samedi 28 mai se déroulera à Caen la Gaypride. Elle sera la seule manifestation cette année pour la région Normandie après la non reconduction de celle de Rouen où aucune association ne s’est portée volontaire. Organisée par le Centre LGBT de Normandie, une fédération d’associations LGBT sur la région, la marche des fiertés gay, bi, lesbienne et trans, s’élancera dès 14h dans les rues de la ville. Un village associatif sera présent sur la place du Théâtre, lieu de départ et d’arrivée de la gaypride. Un stand spécial pour faire un dépistage rapide, anonyme et gratuit du vih sera mis à disposition. La journée se terminera pas une soirée festive au Cargö dès 22h.

Rencontre avec Fabrice, Président du Centre LGBT de Normandie qui nous présente les revendications de la manifestation mais aussi les projets à venir du Centre…

GAYVIKING : Quel sera le mot d’ordre de la marche des fiertés cette année ?
Fabrice : Les droits des trans sont une urgence. Parce qu’aujourd’hui encore en France, les personnes trans sont souvent stigmatisées, ont beaucoup de mal à trouver un emploi, rencontrent des difficultés pour changer d’état civil ou dans la prise en charge des frais médicaux…

GAYVIKING : Que demande le centre lgbt sur la question trans… et les récents débats et amendements au Parlement sur cette question sont-ils une avancé ?
Fabrice : Sur cette question nous sommes au coeur de la thématique notamment au travers de notre groupe trans animé par Andréa. De nombreux trans participent à ce groupe, tous sont à différents stades de leur changement, et tous rencontrent des difficultés, que ce soit auprès des services de santé ou de l’administration. Nous constatons aussi que beaucoup d’entre eux se retrouvent dans des situations de précarité du fait de leur orientation de genre.
Le Centre LGBT de Normandie demande à ce que toutes les lois soient adaptées pour faciliter les démarches des trans, que l’on cesse des pratiques comme la stérilisation…
Nous demandons aussi que l’Etat engage des campagnes de prévention contre la transphobie, afin que les trans soient mieux intégrés à la société, notamment du point de vue de l’emploi.
Certains textes et amendements adoptés par le Parlement (ajout du motif de discrimination fondée sur l’identité sexuelle à l’article L.225-1 du code pénal ; facilitation du changement de prénom…) vont dans le bon sens mais il reste encore beaucoup à faire.

8 trans sur 10 ont été victimes de harcèlement

GAYVIKING : La question trans est donc mise en avant, pensez-vous que cette question est correctement traitée par les associations LGBT actuellement ?
Fabrice : De plus en plus les associations LGBT s’emparent des questions trans, c’est un progrès quand l’on sait que même au sein du « milieu » LGBT les trans sont parfois regardés comme des « bêtes curieuses ».

(Fabrice, président du Centre LGBT de Normandie)
(Fabrice, président du Centre LGBT de Normandie)

GAYVIKING : Le Centre LGBT de Normandie et ses associations adhérentes ont-ils une position, une revendication sur la PMA, la GPA, le don du sang ?
Fabrice : Le Centre LGBT défend de longue date l’ouverture de la PMA aux couples lesbiens. Le manque de courage du pouvoir sur cette question est une honte.
Concernant la GPA, le Centre LGBT n’a pas pris de position officielle. A titre personnel et dans la mesure où la GPA n’est pas ouverte aux couples hétérosexuels, je ne milite pas pour la GPA.
Cette question relève d’un débat éthique et son interdiction ne crée en rien une discrimination vis à vis des LGBT.
En matière de dons du sang, nous saluons la fin de l’exclusion systématique des homosexuels et bisexuels mais nous regrettons le maintien des discriminations fondées sur l’orientation sexuelle, à savoir le délai de 12 mois après la dernière relation sexuelle, ce qui oblige de fait les homos ou bis donneurs à être abstinents.

election-normandieGAYVIKING : C’est la dernière gaypride avant la prochaine élection présidentielle de 2017, et trois ans après la promulgation de la loi sur le mariage pour tous, si vous aviez un bilan à faire sur le bilan présidentiel et gouvernemental, quel serait-il ?
Fabrice : Le candidat François HOLLANDE s’était engagé sur plusieurs points :
– adoption du mariage pour tous,
– adoption conjointe pour les couples de même sexe, reconnaissance du statut du beau-parent,
– nouvelle politique d’accompagnement (tant au niveau médical que psychologique ou chirurgical), assurant des soins de qualité et une prise en charge par la sécurité sociale, pour les trans et le vote d’«une loi [qui] permette le changement de sexe à l’état civil (et au niveau de la sécurité sociale) sans qu’il y ait eu, de manière obligatoire et préalable, une opération chirurgicale de réassignation sexuelle»,
– pour le candidat «l’éducation devra faire une place aux questions de genre et d’orientation sexuelle».
Sur l’ensemble de ces points on peut dire qu’il s’agit d’un échec fait de reculades.
Seul la promesse du mariage a été tenue, mais dans des conditions qui ont réveillé les pires sentiments homophobes dans une partie de la société.
Une tentative de faire une place aux questions de genre et d’orientation sexuelle au sein de l’éducation a été faite, mais le gouvernement a fait marche arrière devant le lobby des ultra-conservateurs religieux. Nous attendions bien plus de notre Président et de ses gouvernements.

accueil-gp-caenGAYVIKING : La marche des fiertés du 28 mai sera la seule gaypride de la région cette année comme en 2012 étant donné qu’il n’y a pas de marche de prévue à Rouen. Pour l’année prochaine, le Centre LGBT de Normandie est-il prêt à s’investir pour une gaypride à Rouen en 2017 et comment ?
Fabrice : Le Centre LGBT de Normandie souhaite voir une Marche des Fiertés à Rouen en 2017. Dans l’absolu nous souhaiterions en voir aussi une au Havre.
L’organisation d’une Marche nécessite des moyens financiers bien sûr, mais avant tout humains.
A Caen, où le Centre LGBT est implanté depuis 2008 nous avons un réseau de bénévole et l’expérience des Marches depuis 9 ans. A Rouen nous tentons de mettre en place avec nos adhérents locaux un réseau de personnes pouvant constituer un groupe suffisant pour la création d’une Marche. Au Havre nous manquons pour l’instant de relais locaux.

Centre gay et lesbien de NormandieGAYVIKING : En dehors de cet événement annuel, quels sont les prochains projets du Centre LGBT de Normandie ?
Fabrice : Le Centre LGBT a mis en place plusieurs projets que nous souhaitons développer :
– La Charte Friendly Normandy, qui est un label gay friendly à destination des commerces, institutions, clubs… Nous souhaitons mettre en avant ce label qui permet aux LGBT de connaître des lieux où leur orientation ne posera pas problème, et qui offre aux signataires une visibilité sur le site www.friendlynormandy.com
– Les dépistages rapides du VIH : nous souhaitons encore développer ces tests auprès du public LGBT, au delà de nos 2 permanences hebdomadaires et de nos actions sur différents événements.
– Nous souhaitons travailler aussi plus en collaboration avec différents cinémas afin de sensibiliser un public plus large aux questions LGBT.
– Nous désirons aussi à terme pouvoir obtenir un local dans l’agglomération Rouennaise afin d’offrir à nos associations adhérentes locales un espace d’accueil ainsi qu’un centre ressource.

GAYVIKING : Un dernier mot à ajouter ?
Fabrice : La vie associative est ainsi faite que parfois les intérêts personnels ou partisans l’emporte sur l’intérêt général. Le Centre LGBT, de part sa philosophie, souhaite fédérer l’ensemble des acteurs défendant les causes LGBT afin que nous puissions travailler plus efficacement. L’union fait la force c’est bien connu et il est fort dommage de trop souvent l’oublier !

affiche-gaypride-caen2016-500Le programme…

Rendez-vous est donné à 14h place du Théâtre (esplanade Jo Tréhart).
Un village associatif accueillera le public : stands infos des associations, prévention des IST, dépistage rapide du VIH, gratuit et anonyme (TROD), commerçants LGBT, buvette… (page évènement sur Facebook)

14h45 : discours des organisateurs
La Marche partira aux environs de 15h pour arpenter les rues de Caen… pendant ce temps le village associatif reste ouvert.

Le retour sur la place de Théâtre est prévu aux alentours de 17h.
Le public pourra y retrouver le village associatif avec un DJ qui animera la clôture de Marche.

Ce moment militant se terminera dans la fête avec la soirée de clôture au Cargö (cours Caffarelli à Caen) à partir de 22h (entrée : 9€ en prévente, 12€ sur place). La terrasse du Cargö accueillera un stand prévention et TROD (flash test), un foodtruck…

Pour aller plus loin…

voir le site internet du Centre LGBT de Normandie (lien externe)
voir l’agenda des associations LGBT, leurs permanences et les établissements gay en Normandie (lien gayviking)
voir l’histoire des gaypride (lien gayviking)
voir la rubrique photos des précédentes gaypride en Normandie et en France (lien gayviking)

retour-guide-gay-gv  retour-news-gayviking

A lire également

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *