23 octobre 2017

Le magazine WAG étend son territoire en région

wag27

(article publié en avril 2007)

Une petite nouveauté en Normandie au mois de mai de cette année : l’arrivée d’un nouveau magazine gay : WAG.

Pas si nouveau que cela car WAG occupait déjà l’espace des établissements gays et lesbiens du grand ouest de la France (Bretagne, Pays de Loire et Poitou Charente).

WAG sera donc distribué gratuitement en Normandie. A l’occasion de son débarquement dans notre région, GAYVIKING a interviewé l’équipe de WAG avec François Mobihan.

GAYVIKING : Le magazine WAG ! arrive en Normandie. WAG, kesako ? WAG c’est breton ?

Wag (François Mobihan) : Non il aurait fallu l’appeler Ker-wag ou Plouwag pour en faire un nom breton. En fait le nom WAG! vient de l’expression We Are Gay.

Nous sommes un magazine gay gratuit sur l’Ouest de la France, ni plus de Bretagne que des Pays de la Loire ou de Poitou-Charentes, juste de l’Ouest.

Notre numéro de mai 2007 sera le numéro 29 de Wag! Le titre est mensuel et se veut être un mini généraliste traitant d’infos locales et d’un peu d’infos nationales. Nous abordons toutes sortes de thématiques LGBT au travers de dossiers et d’une rubrique leader qui met en avant une personnalité. La seconde partie du magazine est dédiée au « fun » avec  un test, un quizz (avec 2 z, oui je sais c’est pour faire plus riche J ) une rubrique « culte ou kitsch » , des interviews (réalisées par nos soins et non achetées au hasard). Enfin il y a une rubrique culture qui va du porno aux derniers « sons » et bouquins.

GAYVIKING : Où pourra t’on trouver WAG (établissements) ? Quelles sont les villes normandes où WAG sera disponible ?

Wag (François Mobihan) : Wag! est disponible dans tous les bons établissements. Lol. Non en fait Wag est disponible dans les lieux gays en général. Notre magazine est fait pour passer et être visible auprès d’un public large. Notre identité est clairement gay mais nous sommes ouvert à la diversité. Ca paraît évident mais la démarche des titres gratuits s’adressant aux lgbt a souvent été de dire nous sommes gay friendly. Nous non, nous sommes gay et, qui veut s’intéresser à notre magazine est le ou la bienvenue?

wag29GAYVIKING : Les infos locales sur la vie gay en Normandie auront-elles leur place dans WAG ?

Wag (François Mobihan) : Bien évidemment, nous sommes un titre régional. Avec le temps j’espère bien que les Normands vont adopter Wag! et qu’ils utiliseront notre support pour communiquer leurs infos associatives et commerciales. Dans les autres parties de notre zone de couverture il a fallu du temps pour que tout se mette en place mais aujourd’hui rare sont les commerçants qui ne donnent pas leurs infos à l’avance pour notre rubrique « temps forts ». Notre info est à jour, les lecteurs le savent et du coup utilisent Wag! pour prendre la température de la vie gay à chaque numéro.

GAYVIKING : Pourquoi « investir » la Normandie ?

Wag (François Mobihan) : Tout simplement parce que la Normandie est à l’Ouest ( c’est bien ça non!). Notre diffusion en Normandie était dans notre projet de départ. Nous sommes prudents, cela faisait une grande zone pour commencer. Aujourd’hui Wag! est installé sur les trois premières régions de l’Ouest, il était temps d’y intégrer la Normandie.

GAYVIKING : vous avez des préférences sur les lieux gays en Normandie ?

Wag (François Mobihan) : Absolument aucune, nous ne sommes pas là pour juger les établissements. Nous relatons leur actualité. Les lecteurs qui sont aussi leurs clients sont assez matures pour faire leurs choix. Nous sommes partisans de  l’égalité pour tous.

GAYVIKING : Les lesbiennes ont-elles leurs place dans WAG ?

Wag (François Mobihan) : Oui je sais en couverture il n’y a que des garçons, et le magazine est sous titré,  » Le titre Gay de l’Ouest ». Nous sommes a priori plus à destination d’un public masculin, mais je sais que beaucoup de lesbiennes nous lisent. Si l’une d’entre elles se sent l’envie d’ouvrir sa rubrique ( en correspondant à l’éthique du magazine) à destination des filles, nous n’aurions rien contre.

GAYVIKING : Vous avez des collaborateurs locaux en Normandie pour WAG afin de couvrir l’info ?

Wag (François Mobihan) : Pas pour l’instant, nous faisons tout tout seul, comme pour chacune des autres régions. Si de bonnes âmes veulent cependant faire remonter les infos, c’est sans problème. Pour exemple, nous avons même un lecteur qui nous fait parvenir régulièrement sa revue de presse, c’est très intéressant .

wag28GAYVIKING : A combien d’exemplaires est tiré le magazine ? comment vous distribuez le magazine ?

Wag (François Mobihan) : Le magazine est tiré à 15.000 exemplaires, nous passons nous-mêmes les placer dans les commerces, mais je pense que pour une partie de la Normandie, il y aura une distribution courrier. Pas de problème de toute façon pour le lecteur, le magazine sera bien là.

GAYVIKING : Vous avez un site internet ?

Wag (François Mobihan) : Non pas de site internet propre, nous travaillons sur une autre piste, à suivre…

GAYVIKING : WAG a t’il un objectif d’être diffusé sur d’autres régions de France ?

Wag (François Mobihan) : Je pense que non. Nous sommes un magazine régional et fier de l’être.

GAYVIKING : Un dernier petit mot sur une question que j’aurai oublié ?

Wag (François Mobihan) : Tout est dit, rendez-vous dans Wag!

Bienvenue aux normands sur leur nouveau magazine, merci à GAYVIKING de nous donner l’occasion de présenter ainsi Wag! et félicitation pour votre travail.

WAG – magazine gratuit à votre disposition dans les établissements gays et lesbiens de Normandie.
blanc-petit

retour-guide-gay-gv  retour-news-gayviking

A lire également

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *