06 décembre 2016

Yagg, le média d’info sur le web

yagg-guidomo1(article publié en avril 2009 – mise à jour : avril 2015)

Yagg.com est un site web LGBT d’actualité devenu une grande référence sur la toile. Un site web très apprécié par la communauté gay et lesbienne mais pas seulement.

Le site est né en 2008. Il a été créé par 4 journalistes (et anciens du magazine Têtu) : Judith Silberfeld, Christophe Martet, Xavier Héraud et Yannick Barbe. Yagg réalise de très nombreux reportages d’actualité, diffusions de nouvelles de France et du monde intéressant la communauté LGBT, sans oublier l’actualité culture, musicale, et une rubrique santé axée sur la prévention. Sur ce dernier sujet, à ses débuts, Yagg s’était lancé dans le site web participatif avec la mise en place de tables rondes filmées et un chat sur le Vih tous les mois. Au fil des années, Yagg prend du galon et arrive à concurrencer le grand média LGBT qu’est Têtu avec son site web.

2013/2014 : une fusion avec TETU avortée ?

yagg-avanttetuEn 2013, au moment de la vente du magazine TETU à Jean-Jacques Augier, ce dernier aurait eu l’idée de fusionner son magazine avec le site web Yagg. Il débauche un pilier de l’équipe Yagg, Yannick Barbe, qui devient le rédacteur en chef du magazine papier. Le rapprochement va même plus loin entre les deux structures. Entre 2013 et fin 2014, c’est le site Yagg.com qui réalise le site internet de TETU.com, il faut dire que ce dernier perdait beaucoup d’argent.

yagg-guidomo21Pendant cette période, l’internaute pense que les deux structures ne font plus qu’une du fait de la présence permanente des deux logos (TETU et YAGG) en haut de page. Mais cette coopération prend fin en décembre 2014 : TETU récrée son site web et le site de Yagg revendique son autonomie.

yagg-2015Finalement on pourrait penser que c ‘est une fusion (Yagg/Têtu) qui n’a pas vraiment aboutie (ou peut-être non souhaitée). C’est dommage. On aurait peut-être pu avoir un média LGBT encore plus fort et pérenne sur le web avec un soutien mutuel (papier et web) car il y a de grandes qualités journalistiques des deux côtés.

2015 : nouveau challenge

Mais l’équilibre économique et financier est difficile à trouver pour Yagg. Le contrat de service entre TETU et Yagg n’existant plus, il faut trouver de nouvelles sources de financement. Si l’information n’a pas de prix, elle a un coût. C’est pour cette raison que six ans après son lancement, l’équipe de Yagg décide de proposer aux internautes une formule d’abonnement. A partir de 5 euros, Yagg réussit à réunir en mars 2015 la somme de 41.000 euros via une opération de crowfunding (ulule). Avant l’été 2015, Yagg offrira du contenu à la fois gratuit et payant.

yagg-team2015Aujourd’hui, selon l’équipe de Yagg en mars 2015, le site web est lu quotidiennement par 25.000 personnes et relaie constamment ce type d’informations. Environ 8 personnes travaillent à Yagg. Le site internet a déjà publié plus de 15.000 articles, 600 vidéos. De nombreux évènements ont déjà été couverts par Yagg comme le débat sur le mariage pour tous et l’adoption au Parlement. Le site a également réalisé une enquête conjointe avec Mediapart sur les réseaux de la Manif pour tous.

A l’origine, Yagg.com a fonctionné comme un blog et il a su devenir une référence incontournable du paysage médiatique gay et lesbien. En dehors de sa plateforme d’information, Yagg a aussi crée un réseau social gay et lesbien où les particuliers, les associations et les professionnels peuvent créer leur profil, créer des groupes d’intérêt, communiquer avec les autres membres et créer des journaux.

Yagg.com reste un site majeur et incontournable dans le paysage gay médiatique français

voir le site YAGG.com (ici)

 

A lire également

un commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *