À Rouen, instants émouvants lors de la journée du souvenir trans

Ce 20 novembre 2019 était la journée internationale du souvenir des personnes trans. À Rouen, comme dans de nombreuses villes à travers le monde, un recueillement s’est organisé.

À Rouen, instants émouvants lors de la journée du souvenir trans

Depuis 1998 la journée internationale du souvenir trans (ou TDoR en anglais) est une journée en souvenir des personnes transgenres assassinées. 

Ainsi, à Rouen, les associations LGBTI* ont organisé une marche au départ de la place Beauvoisine. En silence, une cinquantaine de personnes empruntent les rues de la ville, bougies à la main.

Arrivée sur l’esplanade Marcel Duchamp, les noms des 331 victimes sont cités. Pour chaque victime, une bougie est déposée sur les marches du Musée des Beaux-Arts. Ces personnes ont été tuées en raison de leur transidentitée.

À Rouen, instants émouvants lors de la journée du souvenir trans

Ce recueillement a pris la forme d’une veillée aux chandelles. Une cérémonie chargée en émotions. La Normandie a également connu des assassinats transgenres. Cassandra a été tuée dans la forêt de Roumare en 2012. Plus récemment, Lucia a été abattue d’une balle dans la tête à Rouen en février 2016. Les organisateurs de la marche ont également souligné la transphobie de la société. Elle tue. “Combien de suicides non répertoriés à cause de la haine des personnes transgenres ?

Par ailleurs, Hélène Klein, adjointe au maire de Rouen sur les discriminations, était présente dans le cortège. Et pour la première fois la Tour des Archives Départementale a été mise en lumière aux couleurs du drapeau transgenre (bleu/rose/blanc).

Prochainement, la communauté trans rouennaise espère ériger un lieu de mémoire avec une stèle ou une sculpture commémorative.

À Rouen, instants émouvants lors de la journée du souvenir trans

En outre, à Caen, à la Maison des Associations, des lectures trans féministes ont été organisées par le Centre LGBTI de Normandie avant de terminer par une soirée spéciale à l’Aqueerium, le bar associatif queer de la ville.

Prochainement, le cinéma l’Omnia diffusera le film documentaire “Océan” le 4 décembre à 20h à Rouen, en présence du réalisateur. Il s’agit d’un autoportrait intime d’Océan, transgenre. 

Photos

Chiffres

Depuis un an, c’est 331 personnes trans qui ont été assassinées dans le monde. Le Brésil, le Mexique et les Etats-Unis figurent en tête du triste palmarès de l’ONG Transgender Europe.

Aujourd’hui, la Dilcrah (délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT) a publié des fiches pratiques sur le respect des droits des personnes trans (voir le document).

Par ailleurs, ce n’est que cette année que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a retiré de la liste des maladies mentales les personnes transgenres.

TDOR

Revendications trans

Enfin, au-delà du souvenir trans, les personnes transgenres revendiquent notamment : 
– ​Le changement de la mention de genre ou de non genre à l’état civil libre et gratuit en mairie, sans condition médicale, sans homologation par un juge.
– La fin de la ségrégation sexuée dans les compétitions sportives.
– Le respect des droits humains pour les personnes trans en milieu carcéral.
– L’ouverture de la PMA aux personnes trans.
– ….
(fédération trans et intersexe)

 

*associations participantes à la marche : Getin (Groupe d’Entraide Transidentitaire et Intersexe Normandie), le Centre LGBTI de Normandie, Pix’M, Aides Normandie, Le Refuge, Enipse, Laisse Bien Ta Gaité, SOS Homophobie.

article publié le 20 novembre 2019