Actualité LGBT en continue sur la Normandie…

L’actualité LGBT+ en continue sur la Normandie. Pour ne rien rater de l’information sur la région…


4 décembre 2019

ROUEN TRANSGENRE

Une nouvelle association transgenre en Seine-Maritime : « C’est mon genre »

C’est mon genre

C’est le site 76actu qui nous apprend cette naissance (photo ci-dessus). “La présidente de l’association, Clémentine Herment, également représentante de SOS homophobie en Normandie, a décidé de lancer cette structure après avoir livré un témoignage sur sa transition.”. Même si l’association ne compte pour l’instant que 5 membres, elle est déjà intervenue pour sensibiliser des jeunes en questionnements.


1er décembre 2019

LE HAVRE ROUEN SANTÉ

Des rassemblements en Normandie pour la journée mondiale contre le sida

Des rassemblements en Normandie pour la journée mondiale contre le sida

Des rassemblements se sont organisés au Havre et à Rouen. À Rouen, des élus, militants et citoyens ont déployés le ruban rouge. Ce symbole rappelle le combat contre le sida. Un combat qui n’est pas terminé. Le Havre s’est également mobilisé à travers quatre associations. En Normandie, 150 personnes ont appris leur séropositivité en 2018 pour 6.200 nouveaux cas en France. Au total, 3.000 normand.e.s sont actuellement séropositives dans la région. Lire l’article complet sur Gayviking


25 novembre 2019

EVREUX JUSTICE

À Évreux, condamné pour harcèlement transphobe

justice à Evreux

L’association SOS homophobie nous apprend que le tribunal de police d’Évreux a condamné une personne à une amende 800 euros (dont 300 euros avec sursis) pour transphobie. Alexandre (prénom changé) a été harcelé pour mégenre. Cela signifie que la personne condamnée à utiliser volontairement un genre dans lequel Alexandre ne se reconnaît pas. Cette personne a également proféré des injures d’une extrême violence. « salope, putain, sur ton visage tu es marqué, tu es une bonne femme, ton passé te suivra toujours ». Elle l’a incité à mettre fin à ses jours. De plus, la transidentité d’Alexandre a été dévoilée à sa famille, notamment à sa fille, qui  l’ignorait et à l’ensemble de ses voisins. SOS homophobie s’était constituée partie civile. L’association qui a communiqué sur cette décision de justice se félicite de cette condamnation. “Et ce particulièrement en ce que la circonstance aggravante « d’infraction commise à raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre » était présente dès l’ordonnance de renvoi, puis dans les réquisitions de la procureure de la République, et que cette circonstance a été retenue par le Tribunal.”


22 novembre 2019

CAEN COMMERCE

Un club gayfriendly ouvre près de Caen : le Phoenix

Phoenix Club Discothèque à Caen (Gayfriendly)

Un nouveau lieu sur Caen que l’on n’attendait plus : une discothèque Gay/Gayfriendly : le Phoenix Club. C’est assez rare pour le souligner car il n’existait plus vraiment de discothèque gayfriendly sur la région. C’est Anthony qui tient la barre de cet établissement situé précisément à 15 minutes de Caen. 
(lire l’article complet sur Gayviking)


20 novembre 2019

ROUEN TRANSGENRE

À Rouen, instants émouvants lors de la journée du souvenir trans

À Rouen, instants émouvants lors de la journée du souvenir trans

Ce 20 novembre 2019 était la journée internationale du souvenir des personnes trans. À Rouen, comme dans de nombreuses villes à travers le monde, un recueillement s’est organisé. Un cortège d’une cinquantaine de personnes a déambulé dans les rues de la ville. Un recueillement avec des bougies a été célébré devant le Musée des Beaux-Arts avec la lecture des 331 noms, victimes de transphobie. Voir le reportage et photos sur Gayviking.


 

13 novembre 2019

DIEPPE ASSOCIATION

À Dieppe, Bilal Hassani rencontre les jeunes du Refuge

À Dieppe, Bilal Hassani rencontre les jeunes du Refuge

Une bien belle surprise pour les jeunes hébergés par l’association Le Refuge Normandie. Des jeunes LGBT en difficulté avec leurs familles ont rencontré en privé Bilal Hassani lors d’un concert. Ils ont pu échanger tous ensemble sur les actions du Refuge. Bilal Hassani, chanteur-compositeur de 20 ans, qui se définit comme queer, avait participé à la finale de l’Eurovision 2019 en représentant la France. Le Refuge a remercié Bilal Hassani “pour sa gentillesse, sa disponibilité et son accessibilité pour nos jeunes ; Leur bonheur faisait plaisir à voir”. Les jeunes du Refuge Normandie ont également été invité à assister à son concert au Cargö à Caen deux jours plus tard.


8 novembre 2019

ROUEN CINEMA

Le film “PD” donne une claque à l’homophobie

Le film “PD” donne une claque à l’homophobie

Lors d’une soirée spéciale ce vendredi, 200 personnes sont venues voir le court-métrage d’Olivier Lallart : “PD” au cinéma l’Omnia à Rouen. Avec la présence du réalisateur et de deux acteurs (Paul Gomérieux et Jacques Lepesqueur). Les associations Le Refuge et Pix’m étaient présentes. Ce court-métrage dénonce l’homophobie dans le milieu scolaire et notamment l’utilisation récurrente de l’insulte “PD”. Ce film est déjà projeté gratuitement dans de nombreuses villes de France. Il concourt à une dizaine de festivals à travers la France et l’étranger.
Relire l’article de Gayviking sur ce film “PD” avec sa bande annonce.


6 novembre 2019

LE HAVRE SPORT

À Lillebonne, l’US Basketball sensibilisé sur les discriminations

À Lillebonne, l'US Basketball sensibilisé sur les discriminations

L’association LGBT Pride en Caux continue de sensibiliser le public aux discriminations. Près du Havre et lors d’un forum sur la formation et le respect dans le sport, l’US Lillebonne Basketball avait convié l’association. A cette occasion, les membres de Pride en Caux ont pu présenter leurs actions. Le club a pu détailler et fournir des éléments pour alerter toute atteinte au respect et aux discriminations et comment établir un signalement.


1 novembre 2019

EURE COMMERCE

Près d’Évreux, ouverture d’un bar gay à Guichainville

Près d'Évreux, ouverture d'un bar gay à Guichainville

Après le sauna gay, voici un nouvel établissement LGBT dans la région d’Évreux : le Clém Bar. Comme son grand frère, le Clém Sauna, c’est Sylvain qui est aux manettes. Il n’est pas très loin de l’ouverture de son premier établissement. En effet, le bar est accolé au sauna mais il possède sa propre entrée. En plus d’une très grande variété de bières, vous pouvez y commander des planches de charcuterie et de fromage. Ouvert du mardi au jeudi de 12h à 23h, le vendredi de 12h à 1h et le dimanche de 14h à 21h. Ce bar était comme le sauna situé rue Gay-Lussac à Evreux avant son déménagement cet été (photo ci-dessus). + d’info facebook le Clém Bar)


27 octobre 2019

LE HAVRE SPORT

Le voilier au Ruban Rouge au départ de la transat Jacques Vabre

skipper Erik Nigon est au départ de la transat Jacques Vabres

Le skipper Erik Nigon est au départ de la transat Jacques Vabres au Havre. Son voilier porte les couleurs de l’association de lutte contre le sida, Aides “vers un monde sans sida”. La transat dure 17 jours relayant le Havre à Salvador de Bahia au Brésil.


26 octobre 2019

DIEPPE ASSOCIATION

Récompense pour des adolescents de St Nicolas d’Aliermont sur l’homophobie

Récompense pour des adolescents de St Nicolas d'Aliermont sur l'homophobie

Une vingtaine d’adolescents de 11 à 17 ans du Centre Social de St Nicolas d’Aliermont près de Dieppe, la Parenthèse, étaient au cinéma l’Omnia de Rouen. Ils ont assisté à la projection de leur court métrage réalisé cette semaine dans le cadre du Marathon du court métrage de l’association Archimede Film. Les 20 participants avaient choisi de faire ce film sur le thème de l’homophobie. Ils ont reçu le prix de l’authenticité et de la sensibilisation au harcèlement. Un superbe travail qui devrait être diffusé dans la commune afin de sensibiliser le public au harcèlement et à l’homophobie.


5 octobre 2019

ROUEN ASSOCIATION

Échanges en langue des signes au Centre LGBTI

Échanges en langue des signes au Centre LGBTI

Nouveauté ! Le Centre LGBTI de Normandie propose désormais tous les premiers samedis de chaque mois une écoute et des échanges en LSF (langue des signes) pour les personnes concernées autour des thématiques LGBT. Marine, entendante bilingue en langue des signes françaises, sera présente à la permanence d’accueil de l’antenne de Rouen, située au Diable au Corps, 100 rue St Hilaire à Rouen, de 18h à 20h. (contact association).


5 octobre 2019

NORMANDIE SANTÉ

La Love Baguette en Normandie pour lutter contre le sida

La Love Baguette en Normandie pour lutter contre le sida

Un geste simple pour soutenir la lutte contre le sida en achetant une baguette de pain. Love Baguette, c’est l’opération lancée par l’association Aides à travers toute la France et notamment en Normandie. Dans notre région, c’est 45 boulangeries qui se mobilisent dans cet événement. 
(lire l’article de Gayviking)


24 septembre 2019

LE HAVRE ASSOCIATION

Rencontres inter-associatives LGBT au Havre

Rencontres inter-associatives LGBT au Havre

Les trois associations LGBT et militantes havraises Pride en Caux, Le Refuge Normandie et La Poudrière étaient invitées par la délégation havraise d’AIDES. Une rencontre a permis aux différentes structures de présenter leurs prises de positions et leurs objectifs respectifs. Des rapprochements communs dans les prochains combats devraient probablement se concrétiser entre ces quatre associations. Jusqu’en 2017, le tissu associatif LGBT était quasiment inexistant. Aujourd’hui, on peut ressentir une nouvelle émulsion dans la première ville de Normandie. A suivre…


20 septembre 2019

ROUEN JUSTICE

12 ans requis pour le meurtre d’un homosexuel

12 ans requis pour le meurtre d’un homosexuel

A Rouen, 12 ans de réclusion criminelle ont été requis à l’encontre d’un jeune homme accusé du meurtre de Sofiane. Ce dernier, âgé de 17 ans avait été tué en 2013 dans son immeuble rue Saint-Romain à Rouen suite à de multiples plaies à la gorge après une bagarre. Pourtant, les deux jeunes hommes avaient noué une relation sentimentale. Mais pour les experts, l’accusé, qui culpabilise beaucoup, a des difficultés à assumer son son orientation sexuelle en raison de la culture d’origine, où le fait d’être gay est encore un crime. Verdict à suivre. (en savoir plus sur Paris-Normandie)


20 septembre 2019

CAEN ASSOCIATION

A Caen le Mag Jeunes LGBT suspend ses permanences…

Le Mag Jeunes LGBT suspend ses permanences

Via le Centre LGBTI de Normandie, l’association des jeunes LGBT sur Caen annonce suspendre ses permanences du samedi faute de bénévoles et de fréquentation. Le MAG s’adresse spécifiquement aux 15-26 ans, un accueil réalisé par des bénévoles de leur âge, également entre 15 et 26 ans. Au-delà de Paris, une antenne existe à Strasbourg et à Nancy. Caen était la troisième ville de province à ouvrir des permanences. Si vous êtes volontaires pour animer ce groupe, n’hésitez pas à prendre contact : en savoir plus sur le Mag Jeunes LGBT


19 septembre 2019

SEINE-MARITIME CINEMA

Le film “Coming Out” débattu à Caudebec-en-Caux

Le film "Coming Out" débattu à Caudebec-en-Caux

A Caudebec-en-Caux (devenue Rive-en-Seine), présentation du film “Coming Out” au cinéma Le Paris. Une soirée ciné débat organisée par l’association SOS Homophobie et Le Refuge avec la participation du réalisateur Denis Parrot. Ce film a reçu de nombreuses récompenses. C’est un film documentaire montrant des personnes du monde entier annonçant leur homosexualité ou leur transidentité à leurs proches. Des moments forts partagés avec la salle et les élus locaux. La diffusion de ce documentaire en province et notamment en campagne ou zone semi-urbaine permet de sensibiliser un plus grand nombre de personnes. Depuis le printemps, plusieurs projections de ce film ont eu lieu en Normandie et notamment à Évreux, Rouen et Montvilliers.


17 septembre 2019

CAEN ASSOCIATION

L’association LGBT Contact dans la presse locale

L’association LGBT Contact dans la presse locale

Le journal local “Liberté de Caen” a consacré un article sur l’association Contact Calvados, basée à Caen. Contact organise des groupes d’écoute sur les orientations sexuelles. Tous les deux mois, un groupe d’écoute et de parole à destination de toutes les personnes qui se sentent concernées par le sujet se réunie à la maison des association. “Lorsqu’un enfant découvre son orientation sexuelle, avant de l’annoncer à sa famille, il a déjà fait un cheminement personnel. Quand il en parle à ses parents, c’est à ce moment là que commence le cheminement pour la famille. Souvent elle ne sait pas vers qui se tourner” explique Mathieu membre de l’association. (infos sur l’association Contact)


12 septembre 2019

CAEN CULTURE

Le peintre gay, David Hockney, s’installe en Normandie

David Hockney, en Normandie

David Hockney, 82 ans, le célèbre peintre britannique décide de s’installer définitivement en Normandie près de Caen. Ce peintre est devenu en 2018 l’artiste vivant le plus chère du monde (sa dernière oeuvre avait été mise aux enchères pour 70 millions d’euros). Figure du mouvement pop’art, David Hockney est aussi un artiste homosexuel assumé. Plusieurs de ses oeuvres faisaient référence à l’homosexualité comme We Two Boys Together Clinging (1961), Cleaning Teeth, Early Evening (1962), qui figure deux hommes faisant un 69, ou encore Domestic Scene, Los Angeles (1963), représentant deux garçons se douchant ensemble. (en savoir plus sur MailOnline).


10 septembre 2019

ROUEN FAMILLE

En Normandie elles veulent un enfant maintenant

sans attendre un élargissement de la PMA aux couples de femmes, elles veulent faire un bébé

Dans l’agglomération de Rouen, en couple depuis 10 ans, Claire et Julie souhaitent avoir un enfant. C’est une très belle interview que nous propose le journal régional Paris-Normandie dans son édition du 10 septembre. Elles ne veulent pas aller à l’étranger. Elles expliquent les contraintes de l’insémination artificielle en France, la PMA reste encore illégale pour les couples de femmes. L’enfant naîtra via une insémination artisanale avec un donneur qu’elles ont déjà rencontrées. La PMA (Procréation Médicalement Assistée) n’est pas encore autorisée. Le projet de loi sera en discussion au Parlement à la fin de mois pour être adopté début 2020. « Nous lui raconterons son histoire, l’histoire de sa naissance, de sa conception, assurent les deux jeunes femmes. En tout cas, nous ne voulons pas d’une co-parentalité avec le père. Il le sait et il est d’accord, même si, dans les faits, nous ne serons jamais protégées d’une demande potentielle de paternité. En tout cas, nous n’empêcherons pas notre enfant de chercher à savoir qui est son père, si tel est son désir ». Claire et Julie restent concentrées sur leurs projets : une maison, un bébé, et un mariage d’amour pour tous.”


4 septembre 2019

NORMANDIE HOMOPHOBIE

Foot et propos homophobes dans les stades : les clubs normands entre soutien et insulte…

FCR (Football Club de Rouen) homophobie

Depuis plusieurs semaines, avec la reprise des championnats de football, de nombreux matchs ont été suspendus après des chants et des banderoles homophobes dans les stades. Cela fait de nombreuses années que des associations LGBT tentent de faire prendre conscience de l’homophobie dans les stades. Depuis le mois d’août, six rencontres sportives ont déjà été suspendues par les arbitres. Comment se comportent les clubs normands ?
(lire l’article de Gayviking)


3 septembre 2019

ÉVREUX COMMERCE

Le seul sauna gay d’Evreux, le Clém, déménage

Sauna gay à Évreux – Le Clém

Ce sauna ouvert sur la commune d’Évreux en août 2018, déménage à Guichainville en bordure d’Évreux dans des locaux plus adaptés pour son public. Ce sauna est exclusivement masculin, sauf le mercredi où il est mixte. (lire plus d’infos sur le sauna)


1er septembre 2019

MANCHE ASSOCIATION

Le Refuge s’installe dans la Manche

Le Refuge s’installe dans la Manche

Dans ce petit département de 500.000 habitants, les jeunes LGBT rejetés par leur famille pourront trouver un accompagnement. L’association Le Refuge se développe en Normandie. Après Le Havre et Rouen, l’association déploie ses activités à l’ouest et notamment à Granville avec des projets sur Cherbourg et St Lô. Bruno est le correspondant relais du Refuge dans la Manche…
(lire l’article de Gayviking)


18 août 2019

LE HAVRE ASSOCIATION

Première participation d’une association LGBT au Corsiflor du Havre avec Pride en Caux

Première participation d'une association LGBT au Corsiflor du Havre avec Pride en Caux

C’est un évènement au même titre que l’existence de cette tradition havraise depuis plus d’un siècle. Le Corsiflor, un défilé fleuri au Havre accueille pour la première fois une association LGBT avec Pride en Caux. Initié par le Comité des Fêtes de la ville : fleurs, fanfare, confettis ont accompagné les 20 chars dans les rues du Havre. Et parmi eux, le magnifique char de Pride en Caux aux couleurs rainbow. Les membres de l’association étaient particulièrement fiers de déambuler dans les rues de la ville. Le Maire du Havre, Jean-Baptiste Gastinne, est venu saluer ce nouveau participant.


1er août 2019

SEINE-MARITIME FAMILLE

Discrimination à l’adoption, les associations LGBT interpellent le Département de la Seine-Maritime

Adoption homoparentale en Seine-Maritime : l’IGAS révèle un traitement différencié. Tout savoir sur le rapport et les réactions.

Le dossier des discriminations liées à l’adoption en Seine-Maritime n’est pas terminée. Bien que l’Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS) ait rendu son rapport (relire article Gayviking), les associations LGBT ne lâchent pas l’affaire. Via leur avocate, deux associations écrivent au Président du Département de la Seine-Maritime, Pascal Martin. Le Centre LGBTI de Normandie et Laisse Bien Ta Gaité craignent que les couples homosexuel(le)s soient écartés de l’adoption suite au traitement de leurs données personnelles. Pour l’avocate des association, l’agrément des familles doit suffire à l’adoption, pas leur orientation sexuelle. Me Julia Massardier, avocate des associations souhaiterait que soit utilisé le même dispositif que le CV anonyme “L’apparentement est l’étape où le conseil de famille décide de confier un enfant à telle ou telle famille, qui a déjà reçu un agrément après une enquête poussée. Pour nous, le choix ne doit pas se faire sur le critère de l’orientation sexuelle des couples, à partir du moment où l’agrément a été obtenu” (en savoir plus sur FranceBleu).


22 juillet 2019

VIRE COMMERCE

Fermeture du bar gayfriendly le Feeling K-Fé à Vire (Calvados)

Fermeture du bar gayfriendly le Feeling K-Fé à Vires (Calvados)

Ouvert en 2011, le Feeling K-Fé était devenu un bar incontournable sur Vire, à mi-chemin entre Caen et le Mont-St-Michel. Fondé par Fabien et Guillaume à l’origine, le bar était géré par Guillaume depuis la disparition de Fabien. L’ambiance était très colorée. Avec de nouveaux projets dans la tête Guillaume a décidé de passer la main et de vendre le fonds de commerce. Près de 300 personnes se sont réunies pour fêter la dernière soirée du Feeling K-Fé. (rappel des infos sur le Feeling K-Fé sur Gayviking).


10 juillet 2019

ELBEUF COMMERCE

À Elbeuf le Cabaret Les Enfants Terribles obtient le label Normandie Tourisme

Le Cabaret Les Enfants Terribles obtient le label Normandie Tourisme

Le cabaret transformiste Les Enfants Terribles, situé à Elbeuf, récompensé pour ses efforts par l’obtention du Label Qualité Tourisme de Normandie. Le Cabaret Les Enfants Terribles est devenue une véritable institution en Normandie depuis 2009. Autour d’un diner gastronomique, un spectacle de transformistes est proposé avec une quinzaine de tableaux, de très beaux show avec un superbe final. Des comédiens avec un réel talent digne de Chez Michou à Paris. La presse locale, le Journal d’Elbeuf, avait interviewé un artiste du cabaret, Greg. Il interpréte de nombreux personnages : France Gall, Édith Piaf, Britney Spears, Nolwenn Leroy ou Catherine Ringer… “Pour compléter l’illusion, Greg utilise des costumes qu’il fait faire sur mesure, mais aussi tous les accessoires nécessaires. De la perruque, aux plumes, en passant par les bijoux. Le public cherche une chose : c’est entendre l’artiste en question, et le voir être imité à la perfection. Je ne me permettrai pas de faire un personnage si je ne lui ressemble pas parfaitement.”


6-7 juillet 2019

CAEN ASSOCIATION

À Caen, le Centre LGBTI de Normandie reçoit la fédération nationale des associations LGBTI

Le Centre LGBTI de Normandie reçoit la fédération nationale des associations LGBTI

Le Centre LGBTI de Normandie organise et reçoit, sur l’antenne de Caen, les 40ième rencontres d’été de la Fédération LGBTI. Il s’agit de réflexions collectives et de partages d’expériences sur des sujets qui traversent les associations adhérentes à la fédération LGBTI+ mais aussi des temps conviviaux. La Fédération LGBTI+ a pour objet de créer une solidarité entre associations, unir les forces militantes et partager les expériences. Elle regroupe des Centres Lesbiens, Gays, Bi, Transgenres et Intersexes (LGBTI+) et des associations locales ou nationales LGBTI+, qui agissent en France comme le Centre LGBTI de Normandie.


1er juillet 2019

ROUEN TRANSGENRE

A Rouen, trente ans de prison pour avoir tué Lucia, transgenre 

A Rouen, trente ans de prison pour avoir tué Lucia, transgenre 

En février 2016, à Rouen, Lucia Lorena, 53 ans, est retrouvée assassinée, une balle dans la tête. Aujourd’hui, la Cour d’Assise vient de condamner son meurtrier à 30 ans de réclusion criminelle pour son meurtre. L’homme était un “client” de Lucia. Le mobile du drame n’a pas été élucidé. Néanmoins le procureur pense à une vengeance sur Lucia car elle était transgenre. Pour l’avocate du condamné “C’est un homme qui n’assume pas son homosexualité et préfère se laisser accuser de meurtre plutôt que sa famille sache la vérité sur son orientation sexuelle”. Selon les services de police, le coupable, âgé de 37 ans, serait aussi poursuivi devant les assises pour des violences commises sur une autre personne transgenre. Les associations transgenre et notamment Getin considèrent qu’il s’agit d’un meurtre transphobe.


30 juin 2019

EURE HISTOIRE

Près d’Evreux, 50 ans de lutte, l’exposition LGBT du Temps au Temps

50 ans de lutte, l'exposition LGBT du Temps au Temps

“50 ans le lutte LGBT – 50 ans d’affiches” : c’est la nouvelle exposition de la maison Le Temps au Temps. Les chambre d’hôtes gay en Normandie près d’Évreux aux Ventes, le Temps au Temps, expose dans sa propriété. C’est plus de 50 affiches qui ornent leurs murs jusque fin 2019. Cette exposition fait naturellement référence à l’anniversaire des émeutes de 1969 dans un bar new-yorkais, le Stonewall, précurseur des prides à travers le monde. Marc et Philippe, les deux propriétaires, sont des passionnés d’histoire notamment LGBT et notamment Marc Devirnoy. Il est à l’origine de plusieurs sites communautaires sur l’histoire et les archives LGBT : Hexagone Gay, Lorraine Gay, Aquitaine Gay. Fondateur de l’association Mémoire Collective créée en 2004 pour soutenir la reconnaissance de la déportation homosexuelle lors des Cérémonies du Souvenir.
(infos sur leur Chambres d’Hôtes, Le Temps au Temps).


24 juin 2019

ORNE HOMOPHOBIE

Dans le Perche, des tags homophobes sur un restaurant. Les habitants se mobilisent

Tags homophobes sur un restaurant. Les habitants se mobilisent

Un couple de garçons, mariés, propriétaire d’un restaurant dans le Perche ont découvert des tags homophobe sur leur façade. C’est à La Chapelle-Souëf dans l’Orne que Valentin et Jérémy Rousseau, gérants du restaurant Idée’hall, ont découvert les inscriptions “sale pédé, dégagez pd”. Ces dégradations n’ont pas seulement bouleversées le jeune couple marié mais toute la population aux alentours. Trois jours plus tard, une centaine d’habitants se sont mobilisés pour dénoncer cette l’homophobie. Valentin et Jérémy ne baissent pas les bras et continuent à faire vivre leur restaurant. Un dépôt de plainte a été déposée. (revue de presse Le Perche).


20 juin 2019

ALENÇON JUSTICE

A Alençon, extorsion de fonds et violence, une rencontre qui tourne mal. L’agresseur condamné.

Extorsion de fonds et violence, une rencontre qui tourne mal

C’est l’hebdomadaire l’Orne Hebdo qui nous révèle cette affaire dans son édition du 25 juin. Le tribunal d’Alençon a condamné ce 20 juin un jeune homme à un an de prison et 1500 € de dommages et intérêts. Les faits se sont produits en 2017. Via un site de rencontres gay, un homme de 21 ans donne rendez-vous dans un parc à un autre homme de 38 ans, future victime, pour une rencontre d’un soir mais tarifée. La victime tombe dans un guet-apen. L’homme de 38 ans est roué de coups par deux autres complices qui n’ont pas été retrouvés. Seul l’homme de 21 ans est condamné. Le procureur de la République a tenté de faire reconnaître l’homophobie car le jeune homme aurait choisi sa victime en raison de son orientation sexuelle. Mais cette situation aggravante n’a pas été retenue par le Tribunal.


18 juin 2019

ROUEN ASSOCIATION

Sur Rouen, quatre jeunes réalisent une vidéo sur l’homophobie

 

Dans le cadre de l’opération Contrat Prévention Jeunes avec la ville de Rouen, quatre jeunes en service civique de 15 à 18 ans ont choisi de travailler sur le thème de l’homophobie. Initiés au tournage, à la prise de son, au stop motion, ils ont réalisé un reportage vidéo et notamment interviewé Géraldine du Centre LGBTI de Normandie (antenne de Rouen) et Fabien de l’association Le Refuge. (document Ville de Rouen). 


25 mai 2019

CAEN PRIDE

La Pride rassemble 2000 personnes à Caen

La Pride 2019 rassemble 2000 personnes à Caen

Après Rouen le 4 mai, et Alençon le 18 mai, c’est au tour de Caen de défiler fièrement dans ses rues. Comme chaque année, c’est le Centre LGBTI de Normandie qui a organisé cet événement annuel, un moment militant et revendicatif. Environ 2000 personnes ont défilées dans les rues de Caen. Beaucoup de jeunes sont venus soutenir la cause LGBT. Une minorité de manifestants s’est montré hostile vis-a-vis de la police ce qui n’a pas été apprécié par tous les participants. Néanmoins, le public a su mettre l’ambiance avec banderoles, drapeaux et musiques. Les revendications étaient nombreuses et notamment les droits pour les transgenres et bisexuel.les, souvent oublié.es. Eliot membre du Centre LGBTI a prononcé un discours. Il a rappelé l’histoire de la Pride avec “la descente de police au Stonewall, un bar new-yorkais où se retrouvaient les homosexuel(le)s, travailleur(e)s du sexe et autres personnes victimes d’oppression lançait les marches des fiertés revendicatives”. Un village associatif était disposé Place St Sauveur. La soirée s’est terminée à la salle des musiques actuelles, le Cärgo. (voir les photos de Caen Street Photography sur facebook).


21 mai 2019

ROUEN TRANSGENRE

Agression transphobe à Rouen

Deux femmes de 40 et 42  ans ont été agressées dans le centre-ville de Rouen par 5 jeunes hommes. Les deux femmes ont été agressées verbalement dont l’une d’entre elle, transgenre, a été violentée par des crachats au visage. De nombreuses insultes ont suivi. Les agresseurs avaient été filmés par leur victimes. Ils ont pu être arrêtés. Quatre d’entre-eux ont été poursuivi pour violences aggravées avec circonstance aggravante en raison de l’orientation de genre (transphobie). 

Témoignage de Stéphanie agressée à Rouen (vidéo Paris-Normandie)


17 mai 2019

CHERBOURG ASSOCIATION

Cherbourg : inauguration du premier marquage arc-en-ciel

Cherbourg : Inauguration Marquage Rainbow Flag

Inauguration d’un marquage au sol aux couleurs du “rainbow flag” dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre l’homophobie et de la transphobie. Ce marquage réalisé par les jeunes du conseil local de la jeunesse de Cherbourg-Octeville est le symbole de la communauté LGBT depuis plus de quarante ans, le drapeau arc-en-ciel. Cette inauguration a été suivie d’un échange avec l’association “Le refuge”, l’Association des Parents Gays et Lesbiens (APGL) Normandie et le Centre LGBTI de Normandie.


16 mai 2019

ROUEN ASSOCIATION

Des passages piétons arc-en-ciel à Rouen contre les LGBTphobies

Des passages piétons arc-en-ciel à Rouen contre les LGBTphobies

Ce soir, et pour la deuxième année, les associations LGBTI de Normandie ont apposé sur le bitume rouennais des arc-en-ciel. Ces peintures de craie éphémères symbolisent la lutte contre l’homophobie et la transphobie à l’occasion de la journée mondiale de lutte du 17 mai. Contrairement à l’année dernière, ces peintures ont été réalisées en accord avec la Ville de Rouen. Pour sensibiliser le public, des tracts ont été distribués aux passants par les associations du Centre LGBTI de Normandie, Pix’m, Laisse Bien Ta Gaité, Aides, Le Refuge, Sos Homophobie, Enipse et Getin.


11 mai 2019

ALENÇON PRIDE

La Marche des fiertés à Alençon a rassemblé une centaine de personnes

Pride alençon 2019

C’était la deuxième éditions de cette Pride pour Alençon dans l’Orne. La météo était assez mauvaise et a sans doute découragé de nombreuses personnes. La marche a commencé au parc de la Providence avec musique et pancartes revendicatives. Des animations et stands associatifs attendaient les manifestants à l’arrivée. Cette Pride était organisée par la seule association LGBT de l’Orne, Orn’en Ciel. La Marche était soutenue notamment pas le Centre LGBTI de Normandie, Le Refuge, Enipse, le planning familial et la ville d’Alençon.


9 mai 2019

ROUEN TRANSGENRE

A Rouen, Sacha, 20 ans, évoque sans tabou sa transidentité (revue de presse)

Sacha, 20 ans, évoque sans tabou sa transidentité (revue de presse)

Dans son édition du 9 mai, le journal régional Paris-Normandie a rencontré Sacha, 20 ans. Dans une interview il évoque “sans tabou sa transidentité et de son changement de sexe”. De ce qu’il a vécu auprès de ses amis, de sa famille et du milieu médical. Ce Rouennais témoignera le vendredi 17 mai à l’occasion du mois des fiertés et de la journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie : “Ma mère m’a dit que si j’étais né garçon directement, elle voulait m’appeler Sacha. Je ne regrette pas ce parcours. Cela m’a aidé à devenir la personne que je suis aujourd’hui. Cela a été beaucoup de mal pour un grand bien.” Lire l’interview sur Paris-Normandie par Patricia Buffet.


4 mai 2019

ROUEN PRIDE

A Rouen, la Pride 2019 a rassemblé 2000 personnes

A Rouen, la Pride 2019 a rassemblé 2000 personnes

Sous un ciel menaçant, ce samedi la Pride 2019 a été un franc succès. À Rouen, environ 2000 personnes se sont rassemblées dans le cortège. C’est le Centre LGBTI de Normandie qui était aux manettes pour cette édition. En lien avec les associations locales, cette marche des fiertés LGBTI+ a ouvert le bal des Pride en France en étant la première à défiler.
(photos, vidéo, lire l’article de Gayviking)


30 avril 2019

CHERBOURG HOMOPHOBIE

Harcèlement homophobe d’un plongeur militaire à Cherbourg

En 2018, un plongeur militaire dénonce les humiliations répétées subites au sein du corps d’élite de la marine des démineurs de la Manche. Selon l’association SOS homophobie, “il a été victime d’injures homophobes, de harcèlement moral et sexuel ainsi que de violences psychologiques quotidiennes par les militaires de son unité : « Ça te dirait de sucer une bite ? Tu baises bien ? T’es gay ! Tu es débile, tu suces des bites ; T’es la pute du groupe » sont quelques exemples des insultes reçues quotidiennement durant des mois.”. Il est également la victime répétée de la pratique du “passage au bac” qui consiste à faire sauter les nouveaux intégrés dans l’eau glacée de la Manche depuis un quai de sept mètres de haut, y compris en hiver. Le militaire tentera se de suicider. Réformé pour inaptitude physique, il tentera de se défendre et de faire reconnaître ce harcèlement homophobe. Pris en charge par l’association SOS homophobie, fin avril 2019 le Ministère des Armées accepte de réétudier le dossier. L’affaire n’est pas terminée mais c’est déjà un premier pas. D’origine Toulousaine, il avait témoigné à France3 Occitanie de sa condition (vidéo ci-dessus avant la réouverture de son dossier par l’Armée avec Sos Homophobie).


27 avril 2019

ROUEN CINÉMA

A Rouen, le festival Ciné Friendly fête les journées du cinéma LGBT pour sa 5ème Édition

ROUEN – Festival Ciné Friendly, les journée du cinéma LGBT

C’est une fréquentation en hausse de 40% par rapport à l’année précédente. Pendant 4 jours, des avant-premières, des invités, des exclusivités se sont succédés à l’Omnia République. Au final, l’association Pix’m, l’organisateur, a rendu trois prix et deux mentions spéciales :
SOCRATES : 2019 prix du public long-métrage
COMING OUT : 2019 prix du public documentaire
ENTRE LES ROSEAUX : 2019 prix du jury
HARD PAINT : 2019 mention spécial du jury
CONSÉQUENCE : 2019 mention spécial du jury
(lire l’article de Gayviking)


24 avril 2019

ROUEN CULTURE

Rouen lance le Mois des Fiertés : cinéma, expositions, spectacles dans la diversité LGBTI

Rouen lance le Mois des Fiertés : cinéma, expositions, spectacles dans la diversité LGBTI

“Pour la première fois à Rouen, quand on se parle, on a envie de faire des choses ensemble” : ces mots sont ceux des représentants du Mois des Fiertés. Cet événement se déroulera à Rouen du 24 avril au 1er juin 2019. Quatre organisation fédèrent leurs efforts pour proposer au public un nouveau regard, une autre façon de voir le monde. Une offre culturelle haute en couleurs. La Ville de Rouen, l’association Pix’M, le Musée national de l’Éducation et le Centre Dramatique de Normandie proposent un programme de spectacles, de films, d’expositions et de visites, ouvert à tous dans la diversité des cultures et du genre…
(lire l’article de Gayviking)


1er avril 2019

CAEN HOMOPHOBIE

Caen : le local du Centre LGBTI de Normandie, une visibilité qui dérange ?

Centre LGBTI de Normandie

En plein centre ville de Caen, le nouveau local du Centre LGBTI de Normandie ne semble pas plaire à tout le monde. Des dégradations ont été commises sur la façade du local. Les militants réagissent. Cela s’est passé dans la nuit du 31 mars au 1er avril dernier. La nouvelle façade du Centre LGBTI de Normandie, 41 rue du 11 novembre, s’est retrouvée dégradée par de nombreuses rayures plus spécialement sur le logo de l’association. Le Centre LGBTI s’est dit révolté par ce geste, mais pas surpris.
(lire l’article de Gayviking)


31 mars 2019

SEINE-MARITIME FAMILLE

Adoption homoparentale en Seine-Maritime : l’IGAS révèle un traitement différencié.

Adoption homoparentale en Seine-Maritime : l’IGAS révèle un traitement différencié. Tout savoir sur le rapport et les réactions.

L’Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS) sur les procédures d’adoption en Seine-Maritime révèle qu’il y a bien eu une différence de traitement entre hétérosexuels et homosexuels. Le process discriminatoire mis en oeuvre en Seine-Maritime ressemble plus à de la psychologie insidieuse selon l’IGAS même si le Département conteste cette interprétation…
(lire l’article de Gayviking)

 


28 mars 2019

CAEN SPORT

Le Comité Olympique de Normandie s’engage contre les discriminations avec le Centre LGBTI

Le Comité Olympique de Normandie s’engage contre les discriminations avec le Centre LGBTI

Une première en France. A Caen, le Comité Régional Olympique et Sportif a signé la Charte « Friendly Normandy » avec le Centre LGBTI de Normandie ce jeudi 28 mars. Depuis 2015, cette Charte a déjà été signé par 87 partenaires allant des administrations publiques aux commerces en passant par des cabinets médicaux. La Charte Friendly Normandy a pour but de rendre visible les personnes et couples LGBTI pour favoriser le vivre ensemble. Ainsi le Comité Régional Olympique s’engage positivement vers les personnes LGBTI en leur garantissant une non-discrimination, le respect et la sécurité…
(lire l’article de Gayviking)


10 mars 2019

CAEN ASSOCIATION

Le Centre LGBTI de Normandie ouvre un local en centre ville avec l’Aqueerium

Caen : le Centre LGBTI de Normandie ouvre un local en centre ville avec l’Aqueerium

Dans le coeur de ville de Caen, le Centre LGBTI de Normandie et l’Aqueerium inaugurent leur nouveau local. Permanences d’accueil, concerts, expositions, buvette… une visibilité haute en couleurs… Le militantisme LGBTI et queer a désormais pignon sur rue à Caen. Les deux associations se partagent un local de 60m2. Au rez-de-chaussée : l’Aqueerium, l’association queer et féministe. A l’étage : le Centre LGBTI de Normandie, la fédération d’associations sur la région…
(lire l’article de Gayviking)


24 février 2019

ROUEN ASSOCIATION

Dissolution de l’association Gay’T Normande après 8 ans d’activités

Rouen : dissolution de l’association Gay’T Normande après 8 ans d’activités

Cela faisait cinq mois que l’association LGBT recherchait une nouvelle équipe dirigeante. Après huit années de services, les adhérent.e.s ont décidé de dissoudre l’association. Après avoir constaté, une nouvelle fois, qu’il n’y avait toujours pas de candidat.e au poste de Président.e pour porter un projet associatif, l’assemblée générale extraordinaire a décidé à la quasi-unanimité de dissoudre l’association Gay’T Normande. L’association sort un bilan de 8 ans très honorable.
(voir l’article de Gayviking)


3 février 2019

LE HAVRE SPORT

Action contre l’homophobie dans le sport au Havre (Pride en Caux)

Action contre l'homophobie dans le sport au Havre (Pride en Caux)

L’homophobie dans le sport reste parfois un tabou. Le 3 février dernier, pendants plusieurs matchs de baskets, l’association Pride en Caux a organisé une journée de sensibilisation aux LGBTphobies. Dans le quartier havrais de Sanvic, le drapeau arc-en-ciel flotte fièrement dans le gymnase. Le public est prêt à accueillir les équipes de basket de Sanvic et de Sainte-Marie. En regardant de plus prêt, on remarque sur les chaussures de sports des lacets aux couleurs arc-en-ciel. Quelques personnes du public ont également ces lacets rainbow flag. La tonalité de la journée s’affiche fièrement.
(voir l’article de Gayviking)


28 janvier 2019

CAEN THEATRE

L’homophobie à la Comédie de Caen avec la pièce “Ogres”

L'homophobie à la Comédie de Caen avec la pièce "Ogres"

C’est la première pièce de Yann Verburgh. La pièce “Ogres” est jouée à la Comédie de Caen et nous emmène dans un voyage sur l’homophobie (28 scènes, 30 personnages, 14 destinations). La question est abordée sur le terrain en commençant par la France et le personnage de Benjamin, instituteur agressé et laissé pour mort dans une forêt de Normandie. Cette histoire sera le fil conducteur de la pièce jusqu’au procès de ses bourreaux. Benjamin est accompagné de Yoan, jeun militant LGBT qui le soutien. Autour de Benjamin vient s’agréger d’autres récits de violence aux quatre coins du monde. En Ouganda avec Eshan et Ali, deux jeunes Iraniens, accusés d’avoir eu des rapports sexuels et pendus…. mais aussi Luka, lycéen harcelé à Sotchi…


15 janvier 2019

AVRANCHES COMMERCE

Fermeture du bar gayfriendly l’Asking à Avranches

Asking Bar (gayfriendly à Avranches) (Fermé)

Le Asking Bar avait ouvert en octobre 2016 avec Simon aux commandes. Situé dans le sud du département de la Manche, c’était le seul bar gayfriendly des environs. Simon est aux commandes de ce nouvel établissement depuis octobre 2016 avec une ambiance house et électro. Lors de l’ouverture de son établissement, Simon avait déclaré : “J’aimerais que mon bar devienne un point de ralliement pour les homos, le week-end, car il n’y a rien pour eux dans le Sud-Manche. C’est important pour moi que les homos sachent qu’ils ont un endroit où ils peuvent être eux-mêmes.” (rappel des infos de l’Asking sur Gayviking).


12 janvier 2019

NORMANDIE HOMOPHOBIE

(Revue de presse) « Regarde, les deux tafioles » : enquête sur l’homophobie du coin de la rue en Normandie

enquête sur l’homophobie du coin de la rue en Normandie

En ce début d’année, le quotidien régional “Paris-Normandie” publie une enquête sur l’homophobie et le regard des autres dans notre région. Selon le quotidien une majorité d’homosexuels se priverait encore de gestes amoureux en public. Le journal publie des témoignages de ces couples « invisibles » dans des villes comme Rouen ou Le Havre. « Se faire passer pour deux copains » en public, c’est devenu « naturel ». « Un automatisme, sûrement défensif », aussi pour Marie. Le débat autour du mariage homosexuel a laissé de douloureux stigmates chez nombre d’entre eux, et n’aurait fait que renforcer cette volonté de ne pas se faire remarquer. « Ils mettent en place des stratégies d’évitement, en ne se montrant pas mais aussi en changeant leur style vestimentaire, en s’interdisant certains comportements pour ne pas être catalogués », analyse Arnaud Hadrys, secrétaire général d’HES (Socialistes lesbiennes, gays, bis et trans), ne connaît pour sa part « pas beaucoup d’homos qui s’assument ». A lire sur Paris-Normandie.fr 


2 janvier 2019

SEINE-MARITIME SANTÉ

Centres de dépistage en Seine-Maritime : 2 centres ferment. Les hôpitaux prennent le relais.

Centres de dépistage en Seine-Maritime : en 2019 les hôpitaux prennent le relais du Département (CeGidd) mais deux centres vont fermer

A l’été 2018, le Département de la Seine-Maritime a annoncé son désengagement des centres de dépistages anonymes et gratuits (CeGIDD). Le Ministère de la Santé (ARS – Agence Régionale de Santé Normandie) a dû lancer un appel à candidature afin d’assurer la continuité du service sur le département au 1er janvier 2019. Objectif globalement atteint mais à y regarder de plus près, l’offre de service public se réduit.
(voir l’article de Gayviking).

 

Découvrir l’actualité LGBT en Normandie en 2018