Le film “PD” donne une claque à l’homophobie (projection à Rouen)

Article publié le 18 octobre 2019

Thomas, un lycéen de dix-sept ans, se trouve attiré par un autre garçon de son lycée, Esteban. Suite à une maladresse, la rumeur de l’homosexualité de Thomas va vite se répandre dans le lycée, et il va commencer à subir le regard des autres. Ce film sera projeté gratuitement à Rouen le vendredi 8 novembre lors d’une soirée spéciale.

Film PD d'Olivier Lallart

Un titre provocateur calqué sur une réalité. “PD” est le dernier film de Olivier Lallart, un jeune réalisateur de 31 ans.

L’adolescence est parfois une période difficile surtout quand on est homosexuel. Assumer ou pas, l’homophobie peut nous rendre otage de nos sentiments.

Homosexualité décomplexée

Comme le dit le réalisateur, Olivier Lallart, ce film “nous interroge sur notre propre regard face à l’homosexualité.”  Quand on est soi-même homosexuel, le film “PD” nous fait passer par différents stades émotionnels. Ça commence par l’angoisse. On est mal à l’aise. Puis on sourit et rassuré. Au final, on lâche prise…
Face à l’homophobie, cette réplique du film est salutaire : “il ne faut pas baisser le regard, c’est à eux de changer, pas à toi “. Finalement, ce film banalise l’homosexualité. 

“PD” dénonce l’homophobie dans le milieu scolaire. Et pour sa qualité, il devrait être vu dans toutes les classes de France. A cet égard, une séquence particulière du film rappelle qu’il est dangereux d’utiliser le terme de “PD” à tort et à travers. Une banalisation des moqueries et des insultes, un peu comme dans les stades de foot ces derniers temps.

C’est d’ailleurs, ce qui avait choqué le réalisateur quand il recherchait des figurants parmi les élèves d’un lycée. En effet, dans une interview au Parisien en juin dernier, il relatait cette difficulté : “On va pas faire les PD monsieur ! ““Devant les profs, sans que cela ne choque personne, sans aucune réaction”.

 

Lors de son appel au financement participatif en février dernier, le réalisateur avait déclaré que ce film “permettra, on l’espère, de faire évoluer les mentalités sur l’acceptation de l’autre et de sa différence. C’est donc un film qui s’adressera aux jeunes, mais pas que, le message du film pouvant toucher tout le monde. Et on sait à quel point il reste du chemin à parcourir pour faire évoluer les mentalités sur ce sujet.”

PD, un film pédagogique

Ce court-métrage est aussi un film qui le touche personnellement. Lors d’une même interview au Parisien en juin dernier, Olivier Lallart disait qu’il n’avait pas souffert d’homophobie au lycée “Juste quelques “pourquoi tu ne sors pas avec des meufs ?” qui ont inspiré la première scène de “PD” . J’ai découvert mon homosexualité tard. J’avais du mal à me l’avouer. Et aussi peur que le regard des gens change. Je viens d’un milieu rural, où ce n’est pas aussi évident qu’à Paris par exemple.”

Ce film a été tourné en février 2019 près de Clermont dans l’Oise (Hauts-de-France). “Le casting de “PD” est composé d’un mélange de comédiens professionnels et non-professionnels” précise le réalisateur.

Dans un entretien au magazine Têtu, Olivier Lallart indiquait que les acteurs avaient été complètement bouleversés par le tournage : “Paul, qui joue le rôle principal, a pleuré une demi heure lors de la dernière prise, si bien qu’on n’a pas pu tourner de nouveau après tellement il n’était pas bien. Et Jacques m’a dit qu’il avait mis quatre jours à sortir du rôle quand le tournage s’est terminé. Ça a été très fort pour eux et ça leur a un peu ouvert les yeux sur pas mal de choses”.

Le film “PD” donne une claque à l’homophobie

Une démarche militante

Comme une démarche militante, Olivier Lallart a décidé de parcourir la France et le monde pour présenter son film dans une vingtaine de villes et festivals. Avec souvent le même principe : une projection gratuite et la présence de l’équipe du film pour échanger, expliquer. Le film “PD” fait déjà parti de 7 sélections dans 7 festivals dont 3 en Amérique du Sud et deux France (Amiens et Paris avec le festival Chéries-Chéri en Novembre). A la fin de sa tournée, il espère présenter le film dans de nombreux établissements scolaires. 

Séance du film “PD” à Rouen au cinéma l’Omnia

Ce film sera diffusé au cinéma l’Omnia à Rouen lors d’une soirée spéciale avec l’association Pix’M et Le Refuge le vendredi 8 novembre. La séance est à 20h. L’entrée est gratuite mais il est conseillé de réserver sa place à l’accueil du cinéma dès le 30 octobre.

Au programme de cet évènement organisé par Pix’m et l’Omnia :

– 18h00 apéritif au bar le Milk avec la présence de l’équipe du film

– 20h00 projection du film “PD” au cinéma l’Omnia. A la suite de la projection du film, le making-of du film sera projeté. Le réalisateur Olivier Lallart sera présent pour échanger.

– 22h00 séance de dédicace au bar le Milk,

Entrée gratuite au cinéma dans la limite des places disponibles : invitations à retirer aux caisses à partir du 30 octobre.
Lieu : Cinéma L’Omnia République (28 rue de la République à Rouen). Accessible par bus avec les lignes 6, 7 et les trois lignes TEOR (T1, T2, T3) – Station « République ». En voiture : parking Cathédrale.