Rouen lance le Mois des Fiertés : cinéma, expositions, spectacles dans la diversité LGBTI (du 24 avril au 1er juin 2019)

Article publié le 2 avril 2019

“Pour la première fois à Rouen, quand on se parle, on a envie de faire des choses ensemble” : ces mots sont ceux des représentants du Mois des Fiertés. Cet événement se déroulera à Rouen du 24 avril au 1er juin 2019. Quatre organisation fédèrent leurs efforts pour proposer au public un nouveau regard, une autre façon de voir le monde. Une offre culturelle haute en couleurs.

Rouen lance le Mois des Fiertés : cinéma, expositions, spectacles dans la diversité LGBTI

La Ville de Rouen, l’association Pix’M, le Musée national de l’Éducation et le Centre Dramatique de Normandie proposent un programme de spectacles, de films, d’expositions et de visites, ouvert à tous dans la diversité des cultures et du genre.

Programme….

Autour de ces quatre partenaires, c’est une quinzaine d’intervenants, associatifs et commerces, qui collaborent à cette programmation. L’ensemble de ces événements sont gratuits et ouvert à toutes et tous (à l’exception des séances de cinéma mais les entrées sont à tarifs préférentiels au guichet).
C’est dans le salon “République” de l’Hôtel de Ville de Rouen que l’équipe du Mois des Fiertés nous présente son programme.

 

Ciné Friendly, festival de cinéma LGBT

Les journées du cinéma LGBT reviennent à Rouen pour leur 5ième édition au Cinéma Omnia République. 11 séances sont programmées avec des avant-premières et des exclusivités, des invités et des soirées festives.

C’est l’association Pix’M qui orchestre ce festival. Son président, Etienne Duval, souhaite “mettre la culture comme facteur d’inclusion”. Il nous précise que “la culture n’a ni genre, ni sexe. Et dans toutes les cultures, il y a le cinéma”.

cine friendly 2019

Ce festival LGBT permet au public de voir des films qui sont très peu diffusés dans les salles. Il existe encore 8 festivals de cinéma LGBT en France dont Rouen.

Ce festival, comme la culture, se veut non communautaire pour tout public (adultes et enfants) avec des tarifs abordables. La nouveauté de cette année sera traduction des débats après-film en langue des signes par l’association LIESSE (les films étant déjà en version originale sous-titrés).

Le festival dépassera les murs du cinéma l’Omnia avec des soirées spéciales auprès de trois établissements rouennais (XXL, Milk, Vixen).

Le coordinateur du festival Ciné Friendly, Benjamin Duval, tient à souligner qu’il y aura cette année, une représentation significative de films d’Amérique du Sud comme le Brésil avec la présence de deux réalisateurs. Le festival s’étendra sur 4 jours du 24 au 27 avril (programme et séances).

La nuit des engagés

Enfin, le vendredi 3 mai à partir de 17h, une soirée unique sera proposée au Cinéma l’Omnia : “La Nuit des Engagé.e.s”.

Il s’agit de l’intégralité sur grand écran des deux saisons de la websérie LGBT Les Engagés”. Cette série raconte les différentes manières de vivre son homosexualité avec un discours sur l’acceptation de soi. Cette série plonge également le spectateur dans les combats pour l’égalité. Sullivan Le Postec, le scénariste, sera présent ainsi que deux acteurs Medhi Meskar et Adrian de la Vega.

 

Le Musée national de l’Éducation (Munaé) – visites et rencontres

Peu de gens le savent mais le Musée national de l’Éducation est à Rouen et non à Paris avec notamment une réserve très importante de 950 000 objets. Née en 1879, il fête cette année ses 140 ans.

Le Musée national de l’Éducation (Munaé)

Le Musée national de l’Éducation a décidé de participer à la lutte contre l’homophobie et la transphobie les 4 et 17 mai 2019 sur Rouen, dans le cadre du Mois des Fiertés. Le Musée présentera ses nouvelles acquisitions, des travaux d’élèves, des campagnes ministérielles et la littérature jeunesse. Une soirée grand public autour de l’école et la diversité est proposée.

Le Musée national de l’Éducation a entamé en 2017 une réflexion sur le lien entre éducation et questionnements LGBTI+. Ce travail, mené depuis deux ans en partenariat étroit avec le Centre LGBT Normandie et l’association Le Refuge, s’est concrétisé par l’acquisition d’objets et de documents entrés en collections.

Seul musée de France sur les questions LGBT

Il faut reconnaître que le Musée national de l’Éducation est le seul Musée national de France à questionner les thématiques LGBT, alors que cette pratique est courante dans les pays anglo-saxons. Le Directeur adjoint du Musée, Nicolas Coutant, nous précise “les discriminations, l’homophobie n’étaient pas des notions abordés à l’époque de Jules Ferry, mais au travers des livres, des objets, des histoires, des programmes, on retrouve des documents précieux sur la thématique LGBT. Des documents très touchants”.

À Rouen le Musée National de l’Education ouvre ses collections à l’histoire et aux questionnements LGBT

En 2019, le musée poursuit ce travail avec ses partenaires associatifs et prévoit deux évènements le 4 mai (jour de la Marche des Fiertés rouennaise) et le 17 mai (journée de lutte contre l’homophobie et la transphobie) :
– le samedi 4 mai 2019 à 10h et le vendredi 17 mai à 12h30 : visite thématique des réserves intitulée « Education et LGBTI+ », qui sera l’occasion de découvrir les collections du musée traitant du sujet, et notamment les nouvelles acquisitions.
– le vendredi 17 mai 2019 de 18h à 22h : rencontre grand public « Ecole et diversité », qui réunira universitaires et témoignages de terrain. L’échange portera notamment sur la lutte contre les discriminations LGBTphobes en milieu scolaire.

Les visites des collections prendra la forme d’une déambulation dans les réserves. Elles sont ouvertes à tous.

 

Feuilleton théâtral “Mesdames, Messieurs, et le reste du monde”

Le CDN – Centre Dramatique de Normandie proposera tous les samedis midis du mois de mai et le 1er juin, un feuilleton théâtral. Ce spectacle sera en accès libre et se jouera au square André Maurois (jardin du Musées des Antiquités).

Rouen lance le Mois des Fiertés : cinéma, expositions, spectacles dans la diversité LGBTI
© CHRISTOPHE RAYNAUD DE LAGE / FESTIVAL D’AVIGNON

David Bobée est le directeur du CDN. C’est un metteur en scène très engagé lié aux discriminations LGBT+. David Bobée était invité l’été dernier au Festival d’Avignon pour y présenter ce spectacle. Pour ce mois des fiertés, la diffusion rouennaise est une nouvelle version.

Le sujet de ce feuilleton c’est les gens mais pas nécessairement un sujet exclusivement sur le genre. C’est plus une idée du vivre ensemble.

“Mesdames, Messieurs, et le reste du monde” se déroulera en 5 épisodes, chaque samedi midi. David Bobée nous présente les 5 épisodes :

Samedi 4 mai à 12h

épisode 1 : “le genre, le corps et le territoire” – Pour David Bobée : “la question du genre n’est pas une théorie ou un lobby. Ce spectacle remet ces évidences sur le devant de la scène. Il s’agit d’une présentation pédagogique. A chacun de construire son propre regard”.

Samedi 11 mai à 12h

épisode 2 : “l’effet Matilda” – Cet épisode traduit la spoliation des connaissances des femmes par des hommes. Le spectacle mettra en avant le portrait de grandes femmes oubliées… un épisode “jubilatoire” pour reprendre l’expression de David Bobée.

© CHRISTOPHE RAYNAUD DE LAGE / FESTIVAL D’AVIGNON
Samedi 18 mai à 12h

épisode 3 : “l’école du genre” – Ce moment sera l’occasion d’un échange bouleversant avec des témoignages notamment sur l’existence des personnes “intersexe” en la personne de Vincent Guillot. Cet épisode évoquera la violence intrusive sur les personnes trans et intersexe et notamment le traumatisme des enfants. Pour le metteur en scène : “cet épisode dépasse les questions du droit. On y parle de la défense de l’Humanité.”

Samedi 25 mai à 12h

épisode 4 : “Tou.te.s minoritaires” – Un épisode quelque peu interactif qui met en évidence que nous sommes tous et toutes discriminables. Finalement, on s’aperçoit que ceux qui sont majoritaire sont finalement minoritaire. Par le “jeu” des classements (âges, sexualité, genre, sexe, physique…) : la majorité qui se croît dominante est finalement une minorité dominante. Cet épisode invite à débattre.

Samedi 1er juin à 12h

épisode 5 : “2ième cérémonie des Molières non raciste et non genrée” – Cette dernière séquence met les personnes oubliées du monde du cinéma, de la culture, de la télévision : les personnes noires, arabes, asiatiques….  La cérémonie des Molières étant un peu considérée par David Bobée comme “une culture de France par les blancs et pour les blancs” est revisitée dans cet épisode. Une cérémonie des pavés d’or avec du punk, des bizarrerie et une Lola Wesh très attendue.

 

Spectacles et expositions à l’hôtel de ville de Rouen

Pendant ce Mois des Fiertés, la ville de Rouen donnera l’occasion à la population de transmettre un message par des silhouettes présentes dans le hall de l’hôtel de Ville. Pour Hélène Klein, adjointe au Maire en charge des discriminations : “il faut combattre l’homophobie ordinaire, celle de tous les jours.”

Rouen lance le Mois des Fiertés : cinéma, expositions, spectacles dans la diversité LGBTI

Ces 20 silhouettes seront également présentes sur le site de l’Armada en juin prochain.

Par ailleurs, la ville proposera un spectacle-débat : “La hchouma” (la honte en arabe) d’après le roman “un homo dans la cité” de Brahim Naït-Balk par la compagnie du Chat Foin. Quatre séances sont proposées : le vendredi 10 mai à 14h et à 20h puis le samedi 11 mai à 14h et à 20h. Ce spectacle se déroulera sans la salle du Conseil Municipal. La salle est d’une capacité limitée, il est conseillé de réserver au préalable (02 32 08 13 90). Un spectacle dès 15 ans.

Enfin, la ville de Rouen exposera dans les galerie de l’hôtel de ville du 7 au 18 mai les planches de la bande dessinée “je NE suis PAS une fille” de Mariealexie sur la transidentité.

 

Marche des Fiertés – Pride

Bien que ne faisant pas partie intégrante de la communication institutionnelle de ce Mois des Fiertés, il aurait été incorrect de ne pas évoquer la Pride 2019 de Rouen.

Marche des Fiertés – Pride Rouen 2019

Après la cessation d’activité de Normandie Pride en août 2018, c’est le Centre LGBTI de Normandie qui a repris tout naturellement cet événement militant en lien avec les associations locales. La Pride de Rouen est programmée en mai pour cause d’Armada en juin. Rouen sera donc une des premières villes de France à défiler.

Le défilé aura lieu le samedi 4 mai 2019 à 14h dans le quartier de l’hôtel de ville.

La marche commencera après la 1er épisode de “Mesdames, Messieurs, et le reste du monde” du Centre Dramatique de Normandie (voir plus haut). Après le défilé passant les deux rives de la Seine, un village associatif est prévu avec musique et présentation des associations.

Des soirées spéciales sont prévues la veille et le soir de la Pride. Le détail des infos sera à suivre prochainement sur Gayviking dans notre rubrique agenda.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *